• BIG NEWS : Battle Brothers, DLC Blazing Deserts,villes-états, partie 2

    NEWS : Battle Brothers, DLC dévoilé*Overhype Studios avait abordé sur leur blog officiel il y a 15 jours les villes-états du sud dans une première partie que nous vous avions présentée. Voici que la seconde partie vient de paraître et comme on est très attentif à Battle Brothers et à ceDLC  Blazing Deserts, on ne va pas se gêner pour la traduire aussi. Et cette fois-ci on va vous parler des unités issues de ces villes-états que vous risquez de rencontrer sur le champs de bataille. 

    Journal de développement 131 : LES Cités-états, partie II :
    Précédemment, nous avons déjà couvert une bonne partie de ce que sont les villes-états du sud. Il est maintenant temps de jeter un coup d'œil sur certaines de leurs troupes que vous pourriez rencontrer sur le champ de bataille. Chargez !
    ESCLAVES
    Qu'ils soient nés esclaves, transformés en esclaves en guise de punition par la loi, ou emmenés dans un territoire étranger et cédé au plus offrant lors d'une vente aux enchères d'esclaves, c'est sur le dos d'esclaves comme ceux-ci que se construit une grande partie de l'économie des cités-États. Mais les esclaves ne sont pas seulement de la main-d'œuvre bon marché en temps de paix, ils sont aussi utilisés comme troupes de guerre.
    BIG NEWS : Battle Brothers, DLC Blazing Deserts,villes-états, partie 2
    La vie n'est pas chère dans le Sud, comme on dit, et rien ne fait mieux sombrer dans cette dure réalité que la façon dont les cités-États traitent leurs esclaves. Au combat, ils sont généralement envoyés en premier contre l'ennemi pour épuiser leurs lignes avant que la vraie bataille ne commence. Ils sont mal armés, beaucoup ne portent que des outils utilisés comme armes improvisées, et comptent sur l'essaimage, le flanquement et l'écrasement de l'ennemi. Ils ont un mauvais moral et s'enfuient facilement, mais les tuer ou les briser n'affecte pas celui des troupes des villes-États qui ne sont pas elles des esclaves. En fait, ces dernières  n'ont aucun scrupule à tirer sur les esclaves, et elles peuvent saisir l'occasion qu'ils leur offrent en ciblant l'ennemi et en tirant avec leurs armes à distance au cœur de la bataille.
    CONSCRITS
    Les citoyens des grandes villes-États jouissent de privilèges que ni les esclaves, ni les étrangers n'ont. Par exemple, ils ont la possibilité de faire des affaires avec la sécurité juridique d'une loi codifiée et peuvent même engager un conseiller juridique. En retour, ils ont également certaines obligations envers leur État. L'une de ces obligations est de payer des impôts, mais une autre pour chaque citoyen masculin adulte est soit le service militaire obligatoire, soit de verser une somme importante dans les caisses de l'État pour en être exempté. Le conseil des vizirs peut décider de conscrire les citoyens pour la défense de la ville-État ou pour protéger et promouvoir les intérêts de l'État d'une autre manière. Dans la pratique, cela peut signifier n'importe quoi : escarmouches aux frontières avec d'autres États, expéditions punitives condamnées au fin fond des déserts pour traquer les pilleurs ou encore écraser une rébellions d'esclaves. 
    BIG NEWS : Battle Brothers, DLC Blazing Deserts,villes-états, partie 2
    Les conscrits constituent le gros de la force militaire des villes-États. Ils ont reçu un certain entraînement militaire et sont le plus souvent vêtus d'une armure méridionale distincte faite de plusieurs couches de lin, appelée Linothorax, qui est relativement bon marché à produire. S'ils n'ont pas accès à des casques, ils choisissent d'envelopper leur tête dans du tissu pour se protéger du soleil. La couleur et les motifs de ces couvre-chefs sont souvent liés à une région particulière du sud, et un familier saurait de quel maison un conscrit provient, rien qu'à son couvre-chef. Juste avant que les lignes de bataille ne s'affrontent, les conscrits utilisent une arme spécifique des cités-États. C'est l'une des raisons pour lesquelles ils sont une puissance militaire avec laquelle il faut compter, et vous en saurez plus la semaine prochaine !
    OFFICIERS
    Les officiers des villes-États sont pour la plupart des gens riches qui auraient assez d'argent pour s'acheter sans être enrôlés, mais qui cherchent de leur propre gré à faire carrière dans le commandement de troupes. Un commandant victorieux gagnera en influence et en charisme, et certains officiers peuvent considérer l'armée comme un tremplin dans une carrière politique naissante.
    BIG NEWS : Battle Brothers, DLC Blazing Deserts,villes-états, partie 2
    Bien mieux armés que les conscrits, les officiers portent au combat des cuirs finement ouvragées et des armures de plaque avec des ornements méridionaux complexes. Naturellement, toutes les armures peuvent aussi être achetées, pillées et portées par vos propres hommes dans le jeu !
    ASSASSINS
    Membres d'un culte rituel secret, les Assassins font le commerce de la mort et fournissent le meurtre en guise de service. Ils n'ont aucune ambition politique au-delà de la survie de leur culte et de leur philosophie pervertie, et n'agissent donc qu'au service d'autres parties, comme les villes-États individuelles. On ne les rencontre pas en exploration sur la carte du monde, mais exclusivement dans le cadre de contrats et d'événements. 
    BIG NEWS : Battle Brothers, DLC Blazing Deserts,villes-états, partie 2
    Au combat, les Assassins portent des robes noires traditionnelles sur du cuir finement confectionné. Beaucoup choisissent également d'échanger leur propre visage contre celui du maître et fondateur de leur culte, le vieil homme de la montagne, en portant des masques métalliques. Les assassins ont un style de combat agile et utilisent une variété d'engins alchimiques comme des pots à feu et des pots à fumée pour étourdir leurs adversaires et se déplacer librement entre eux, pour ensuite utiliser un poignard Qatal pour un meilleur impact sur leurs victimes affaiblies.

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :