• Dungeon Lore

     

    Dungeon Lore

    Après l'Apple store sur lequel il a fait ses premiers pas, Dungeon Lore est apparu incognito sur la plateforme de téléchargements Desura. Et surprise ! C'est à un prix dérisoire (2€) qu'il est possible d'acquérir ce RPG au tour par tour. Il était évident, même si c'est une petite production, que j'allais mettre mes pattes velues dessus et vous proposer un test en bonne et due forme. Alors grosbills et confrères, à vos armes !


     C'est à travers un menu assez soigné et une musique entraînante que vous vous élancez dans l'aventure. Vous créez votre nom, puis votre personnage en cliquant sur l'icône "Dés" pour tirer aléatoirement les six caractéristiques de votre personnage, sachant que vous pouvez relancer les dés autant de fois que vous le désirez. Ensuite vous avez cinq compétences à choisir sur les dix existantes : soins, régénération de magie,dégâts magiques,crochetage, découverte de pièges, initiative, épée, masse, hache, arc ou arbalète. En fait, on a peu de possibilités de création, car certains choix de compétences limitent les autres. Par exemple, si vous prenez un choix d'armes de contact, vous bloquez les autres. En résumant, si on ne veut pas quelque chose de bancal, au mieux on aura un magicien voleur, au pire un guerrier voleur.

     

     Dungeon Lore

    Menu options. Sobre, non? 


    Euh , c'est quoi la mission ?

     

    Vous êtes bourrin et aimez la bidoche ? Chouette, un jeu pour vous. Point d'introduction vous est proposé. Vous voici directement balancé sur une carte du monde comprenant un objectif sous forme d'étoile ou le magasin. Pas de trame principale, vous dis-je, mais des missions mises bout à bout que vous pourrez faire et refaire dans un ordre pré-établi. Vous cliquez donc sur la première étoile, c'est vous la star, qui vous propose de dératiser une cave. Ca le fait moins là ! Point de dialogue à vous mettre sous la dent avec choix et conséquences, juste une voix d'outre-tombe qui vous indique ce que vous ressentez en entrant. Personnellement rien, mais mon perso lui n'a semble-t-il pas le nez bouché.

    Le jeu passe en mode "ACTION !" et vous voici dans un univers en 3D avec des graphismes d'assez bonne qualité, enfin presque. Vous vous en rendrez compte avec les screenshots ou grâce à la vidéo de présentation en fin de test. Fermez les yeux et imaginez jouer à Torchlight en moins bonne qualité. Enfin non, ouvrez-les sinon cela va être dur de lire la suite. Enfin, tant que l'on ne zoome pas, cela va. Oui je ne suis pas difficile, et alors ? Ce n'est pas dans les plus beaux graphismes que l'on fait les meilleurs RPG ! Par contre, certaines textures, faites pourtant à la main, sont hideuses. A moins que cela soit peint avec la bouche ou le pied ? Allez savoir. Alors là, respect !

    Visuellement, on regrettera qu'il n'y ait pas de distinction entre un guerrier ou un sorcier : les deux ont un casque, une épée et une armure en début de partie. Quant au sexe, rien à faire, y en a pas. La caméra est de 3/4 centrée sur votre personnage ce qui limite abusivement votre vision et vous ne verrez pas plus loin que quelques mètres. Vous êtes Presbyte ? Hou, je vous plains ! On peut toujours zoomer grâce à la souris, et faire tourner la caméra autour de votre personnage, mais les décors ne s'estompent pas et peuvent gêner à la visibilité. Alors déjà que l'on ne voit pas loin, mais si en plus, le décors gène. Vous êtes astigmate ? Aucun souci dans les deux cas !

     

    Dungeon Lore Dungeon Lore

       La carte générale et le magasin d'équipement. Sobre, non? 

     

    Plus c'est lent, plus c'est bon ?

     

    Le jeu est en temps réel, durant lequel vous pouvez vous déplacer en cliquant sur le sol grâce au bouton gauche de votre souris. Malheureusement, le jeu ne semble pas optimisé pour nos machines de guerre et sur un PC dernier cri, vous allez pleurer. D'entrée, on peut dire que le portage est raté, ce qui lui vaut un bon coup de hache. D'ailleurs on notera l'absence d'options graphiques proposant uniquement un changement de résolution et des niveaux de qualité. M'en fous, je suis aveugle et je joue avec les doigts en lisant le braille sur mon écran tactile !

    A proximité d'un ennemi, où si vous attaquez un adversaire au loin pour les combattants à distance, le jeu stoppe et se met en tour par tour. Vient ensuite à chaque tour le tirage de l'initiative de tous les belligérants en place, pour connaître l'ordre d'action. Non, c'est pas comme à votre boucherie préférée, cela se décide selon votre habileté et 1D10.  Lorsque votre tour arrive, vous avez la possibilité de faire deux actions identiques ou différentes parmi celles proposées ci-après : acheter deux gigots.... euh.... frapper, lancer un sort, se soigner, fuir, attendre. Tout cela se réalise grâce à des icônes dans le menu affiché continuellement en haut de votre écran sur lequel vous allez cliquer, à moins d'utiliser les touches chiffrées de votre clavier. N'aurait-il pas été plus adapté de mettre un menu de type camembert apparaissant autour de votre personnage ? Sachant que pour attaquer une cible, il faut d'abord cliquer dessus à la souris pour la sélectionner. Oui, mais chez le boucher, pas de camembert... A côté du menu d'actions,  on trouve la barre de santé, la barre de mana et la barre d'expérience.

    Le souci des RPG tour à tour c'est qu'on leur reproche souvent leur lenteur d'exécution. Et làDungeon Lore touche le pompom, sans les majorettes. Au delà du fait que le déplacement du personnage semble au ralenti lorsque vous êtes en temps réel, cela doit être l'effet Matrix retranscrit, les combats au tour par tour sont interminables et d'une grande mollesse. Rendez-vous compte : contrairement à un combat dans Eador : Genesis ou un coup peut tuer, le premier rat rencontré, vous prendra pas moins de cinq tours (soit dix actions) pour en venir à bout, et encore si vous touchez à tous les coups. Et ce sera ainsi durant toute votre partie car les ennemis augmentent de niveau en fonction de votre personnage. Vous êtes hyperactif ? Cela tombe bien, vous pourrez lancer plusieurs parties en même temps. Non, monsieur, on ne peut pas jouer en multijoueur. C'est uniquement solo.

    De plus, lors de cette mission, vous devez éliminer un nid de rats et vous devez passer de salle en salle pour éradiquer la vermine. Sauf qu'après avoir tué le boss, vous devez refaire le trajet inverse jusqu'à la sortie de la cave alors que le respawn des rats est toujours actif et que vous avez éradiqué le nid. Alzeimer quand tu nous tiens. Même les logiciels le subissent ? J'ai même eu le droit à une créature apparaissant entre mon assaillant et moi, croyant que cette première effectuait un sort d'invocation.

    Et si l'envie de fuir vous prenait, pour sortir d'une salle par exemple, il vous faudra vous déplacer en utilisant le bouton fuir au tour par tour, jusqu'à une porte proche. Vous déplacerez alors votre personnage à la Néo selon un déplacement limité à chaque tour tout en ralenti, même si les créatures autour de vous ne peuvent vous atteindre.

    Votre personnage débute avec le sort de soin niveau 1, et si vous n'avez pas les moyens de vous payez des fioles de soin, vous attendrez patiemment dans une salle que votre niveau de mana remonte. Il m'est même arrivé d'écrire ce test en même temps que j'attendais la remontée de mes points de mana pour remonter mes points de vie... Avoir la foi, c'est important pour ce jeu.

     

    Dungeon Lore  Dungeon Lore

    Des combats et des combats. A boire !

     

    Tout ce qui brille n'est pas de Lore.

     

    Lors de votre phase d'exploration durant les missions, il arrive parfois, lorsque que votre personnage découvre une cache intéressante, qu'un point d'interrogation apparaisse au-dessus de sa tête. Du coup, vous cliquez sur l'icône "fouille" et un bruit de dés se fait entendre. Si vous avez beaucoup dans la compétence adéquat, vous trouverez une belle somme d'argent. Si c'est un échec, vous pouvez recommencer, mais la somme récupérée sera moindre.  De la même façon, un point d'exclamation apparaît sur votre crâne et vous cliquez sur recherche de piège. Dès qu'il est dévoilé, vous pouvez soit l'éviter, soit le désamorcer avec un risque de vous blesser. Pour les coffres, ce sera l'icône crochetage à condition d'avoir les outils pour le faire.

    A chaque passage de niveau, outre les points automatiques, vous avez cinq points à répartir entre vos six caractéristiques sachant qu'elles sont toutes importantes, puis quatre points dans vos compétences. La difficulté de faire évoluer son personnage est tout simplement le manque d'informations lors de ses passages. Du coup, vous ne savez pas lire, pas grave ! Ha ... comment en êtes-vous arrivé à ce paragraphe ? En effet, aucune donnée ne nous informe, sauf à la création du personnage en début de partie. De plus, l'évolution des créatures se faisant au même rythme que votre personnage, il faudra obligatoirement le spécialiser dans un seul et unique domaine, ce qui donne des combats limités et redondants. Car en y regardant de plus près, les quatre types de magie proposent un seul et unique sort correspondant à une unique invocation qui disparaît dès qu'elle a touché son but et vos armes se résument à votre spécialité. Vous aurez une hache si vous avez opté pour la compétence Hache, vous aurez une épée si vous avez opté pour la compétence Epée en créant votre personnage.

    Après avoir fini une mission, vous revoici sur la carte du monde qui vous propose en plus des missions déjà faites, une nouvelle entrée avec explication à l'appui, soit la boutique dans laquelle vous allez pouvoir vendre et acheter. Malheureusement, ce commerce est d'une pauvreté affligeante : à chaque passage, on ne vous propose q'un objet de chaque classe (épée, arc, hache, sort) d'un niveau juste supérieur au votre. Donc il n'est pas nécessaire d'amasser beaucoup d'or, car tant que vous n'avez pas acheté l'épée niveau 2, vous n'aurez pas accès à l'épée niveau 3. Une limitation encore très restrictive. 

    On trouve aussi sur la carte générale des maps de petites tailles qui se débloquent au fur et à mesure de vos missions réussies, sur lesquelles vous pouvez rester ad eternam et dans lesquelles respawnent les ennemis à l'infini. C'est alors l'occasion de faire du leveling d'une manière très originale : Il vous suffit de rester juste à côté de la sortie du niveau pour, après avoir tué une créature et empocher le loot automatiquement, ressortir et revenir aussitôt dans le niveau avec vos points de vie et de mana au maximum comme si de rien n'était. Fantastique, non ?

     

    Dungeon Lore  Dungeon Lore

       Quête complétée ou boss final ou inversement. 

     


    Un dungeon peut en cacher un autre ?

     

    Les objectifs de missions sont variés (tuer un boss, tuer un boss, tuer un boss... ramasser 20 champignons. Houla, vous allez souffrir pour celle-ci !) dans des niveaux composés de quelques salles dont on débloque parfois les accès grâce à des clés. Ils sont assez variés avec leur bestiaire respectif (cave, donjon, désert...). Les boss "finots" sont tuables en frappant simplement dessus. On ne nous demande donc pas de réfléchir à une stratégie ou à un emplacement tellement la jouabilité reste primaire. On reprochera aux maps, qui n'ont pas de détails de carte du fait de leur simplicité, leur manque de lisibilité vis à vis des différentes ouvertures.

    Le pathfinding est mauvais. La moindre barrière entre votre personnage et le lieu de destination, l'empêche de s'y rendre en contournant l'obstacle. Quand je vous dis qu'il ne faut pas être aveugle pour jouer, ce n'est pas pour rien.

    On regrettera que l'on ne puisse sauvegarder quand on le souhaite. Elle se fait automatiquement après la résolution d'une mission. Du coup, si vous perdez un combat, il faudra reprendre la mission là où vous l'avez laissé. Et si vous sortez du donjon, le reprendre du début.
     
    Difficile alors de s'immerger dans la partie, si ce n'est pour grobiliser son personnage dans une aventure qui se montre bien trop lente. On note pourtant de nombreuses missions qui vous prendront un paquet d'heures. Je ne vous dirai pas combien, car il a eu raison de ma patience et m'a fait fuir après en avoir débloqué cinq. Je ne m'appelle pas Conan équipé du Bullet time.

    Le jeu est bien sûr tout en anglais et les bruitages manquent de diversité et sont trop répétitifs, surtout avec des combats à rallonge. Les musiques restent tout à fait correctes, mais point de dialogue ou de discussions avec tel ou tel PNJ. D'ailleurs ces derniers n'existent pas.

    Pour conclure, je vais vous achever à coups de bugs. Lors des tours, il n'est pas rare de voir le jeu se figer refusant d'effectuer certaines de vos actions. Il sera alors obligatoire de quitter la partie en cours. Game Over. 


     

    Dungeon Lore est un RPG au tour par tour plutôt basique, qui, au delà de ses graphismes en retrait, souffre d'un rythme trop lent et trop mou qui en frustrera plus d'un. Le portage au format PC est raté. Sans quête principale, mais avec des bugs, Le jeu se résume à effectuer des missions indépendantes les unes des autres et comporte une prise en main plutôt simpliste, avec un manque total d'immersion. Il n'est d'ailleurs pas à considérer comme un RPG, mais plutôt un jeu tactique pauvre avec quelques éléments de RPG, qui ne pourra plaire qu'aux néophytes ayant une patience à toute épreuve.  Même s'il a un gros potentiel, il faut espérer un patch ou une refonte du jeu, car pour l'instant le "Dungeon" est sans issue. Un jeu qui vous ferait aimer porter des lunettes, mais qui vous ferait détester aller chez le boucher et jouer aux RPG au tour par tour. Un comble quand même !


     

     Les +

     

     Les -

     

     

    + Création de personnage simple et efficace. 
    + Jeu pour néophytes.... 

    - ... qui fuiront devant la lenteur et la lourdeur des combats. 

    - Mode exploration

    - Portage raté

    - Equilibre du jeu bancal

    - Pas de quêtes ou de dialogues

    - Bugs fatals


     Les +

     

    Trailer du jeu 

     

     

     


    Article publié sur RPGFrance le 20.06.2013

     

     

    Il est interdit de reproduire totalement ou partiellement des éléments de ce texte sans mon autorisation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :