• Gothic 2 + Addon La nuit des corbeaux

     

    Gothic 2 + Addon La nuit des corbeaux

    S'il existe deux blockbusters qui sont souvent comparés, se sont bien sûr la série des Elder Scrolls - Dagerfall, Morrowind, Oblivion - avec la série des Gothic de la société allemande Piranha Bytes. Il est pourtant évident que chacune présente ses propres avantages et défauts et que les deux styles nous permettent une approche du JDR bien différente. Mais l'heure n'est pas de comparer les deux série, mais juste de voir ce que vaut le second opus de la série des Gothic, j'ai nommé Gothic 2, ainsi que son extension Gothic 2 : la nuit des corbeaux. 


     

    Le second épisode se passe donc après la chute de la barrière magique qui libère ainsi la région de la vallée de la mine. Vous retrouvez votre héros qui a perdu tout son savoir après la fin du premier épisode et Xardas va vous confier la suite de votre quête. Gothic 2 est donc une suite et même s'il n'est pas nécessaire de connaître le premier opus, je vous le conseille car vous trouverez de nombreux personnages et de nombreux dialogues qui en font référence. Vous repartez donc dans une nouvelle région, mais sachez que vous aurez le loisir de parcourir la vallée de la mine dans son intégralité, bien que cette dernière est subie moult transformations avec l'invasion des orques. L'aventure reprend donc et vous n'aurez donc aucune création de votre personnage sachant qu'il est le même que le premier opus.

     

    Gothic 2 + Addon La nuit des corbeaux

     

    Le jeu est en 3D avec une vue de votre personnage de dos comme pouvait le proposer Morrowind.  Le jeu étant arrivé très tard en France - il est sorti 2 ans auparavant dans son pays d'origine (Allemagne) où il s'est vendu à plus de 500 000 exemplaires - on lui reprochera son graphisme vieillot. Mais il n'empêche qu'il offre une qualité encore très acceptable et dans le fond, le graphisme n'est pas la priorité dans un JDR. A noter, la gestion du jour et de la nuit est bien gérée avec des couchers de soleil somptueux.

    Ce JDR se montre plutôt simulationniste, qu'arcade. Je m'explique : les combats sont lents et il faut cliquer et sur la souris et sur le clavier pour frapper. Les créatures sont disséminées harmonieusement dans tout l'univers et vous allez devoir vous promener dans la région à pied sur de grandes étendues, pour combattre mais aussi faire les quêtes confiées par la PNJ. Autant dire que si vous adorez le hack'n'slash, partez vite. Ce jeu se déguste doucement avec la possibilité d'aller où l'on veut dès le départ. Mais se sont les créatures que vous allez rencontrer qui vont fixer le périmètre abordable pour votre personnage. Il sera donc impossible de vous rendre dans certains lieux tellement le bestiaire est costaud. Il vous faudra donc évoluer en acceptant des missions ou en tuant des créatures. Ensuite votre personnage ira voir des maîtres qui, sous certaines conditions, lui proposeront de le former et donc d'augmenter ses caractéristiques. L'évolution de votre personnage est lente et l'utilisation des armes se fait selon votre niveau. Il vous faudra donc être patient et souvent vous spécialiser dans un domaine : la force pour manier les armes au corps à corps, la dextérité pour les armes de jet ou encore l'intelligence pour la magie.

    Les 400 PNJ que vous rencontrerez ne vous abreuveront pas de multiples dialogues. Souvent cela se résume à deux, trois phrases au choix qui vous permettront d'autres dialogues. Il n'y a que l'essentiel, et toutes les phrases ont été enregistrées avec des voix en anglais de bonne qualité. Quant à la musique, elle est somptueuse du début à la fin.

     

    Gothic 2 + Addon La nuit des corbeaux

     

    Un jeu dont la région n'est pas si grande comparé à Morrowind, mais qui offre un environnement riche avec peu de vide. Comme je l'ai déjà précisé, la superficie de cet opus a doublé comparé au premier et il offre assez de variété pour ne pas se sentir lasser au bout de quelques heures de promenade. Vous allez pouvoir cueillir les plantes, tuer les créatures et apprendre à récupérer sur leurs cadavres les peaux ou la viande pour les revendre chez les marchands.

    Votre personnage évoluera, traversant à pied la région, puis plus tard par téléportation en rencontrant les différents acteurs de cet univers. mais je n'en dirai pas plus sur le scénario qui se développe au fur et à mesure de votre avancée. Ce second épisode - qui a depuis laissé sa place à un troisième épisode sorti en 2006 - offre un monde plus riche que le premier, plus joli aussi mais dont la trame principale est moins originale. Mais il en est pas moins bon pour autant, ludiquement. De plus, le choix de votre orientation décidera de votre évolution dans le jeu : choisissez entre les chevaliers ou les voleurs, et durant la suite du jeu, n'attendez plus rien de l'autre camp. On sent que l'équipe de développement à soigner son travail.

    Si Gothic 2 est une vraie simulation rolistique, sachez aussi qu'il est très difficile : en effet du début à la fin, je me suis toujours senti en danger face à l'ennemi. Si les premières créatures que j'ai rencontré devinrent des proies faciles par la suite, elles laissent place à des orques ou des reptiles qui même si vous avez un bon niveau peuvent vous découper en deux, trois coups de dents. Il s'agira alors pour vous, de gérer les reliefs à votre avantage et de vous placez de manière à ce que vos ennemis ne puissent pas vous atteindre. L'I.A. (intelligence artificielle) n'est pas forcément très développée et il n'est pas rare de voir les créatures se bloquer dans un coin du décors. Dommage, mais aussi tant mieux, car grâce à cela vous aurez moins de difficulté à avancer.

    Mais Gothic 2 offre aussi de nombreux défauts qui n'ont et ne seront jamais réglés : des retours window, rares il est vrai, ou des sauvegardes erronées, vous allez en baver pour avancer. Le menu de jeu ne se gère pas à la souris et il faut tout faire au clavier (incroyable pour un JDR de 2002). L'interface n'est pas top et se gère lui aussi au clavier. Surtout lorsque votre inventaire est bien plein, et comme il est sans fond. A noter tout de même que les problèmes rencontrés lors de la sortie du jeu en 2004 ont été réglés avec des patchs.

     

    Gothic 2 + Addon La nuit des corbeaux

     

    L'addon, La nuit des corbeaux, propose un enrichissement du jeu de base avec l'ajout de quêtes secondaires, d'armes, de sorts, de compétences supplémentaires et permet de retrouver les personnages du premier épisode disparus mystérieusement du second de base. Il propose aussi une augmentation de la difficulté et une nouvelle région, Jharkendar, accessible plus tard dans l'aventure. Son scénario rehausse le niveau de celui de base et vous donnera du fil à retordre mais est très bien. Il n'empêche que si vous avez fini Gothic 2 sans l'addon, l'installation de ce dernier vous obligera à recommencer une nouvelle partie.

     


     

    Si vous souhaitez aborder un JDR simulationniste qui possède une force de caractère bien à lui, mais très immersive, Gothic 2 est fait pour vous. Il possède encore de nombreux bugs, un menu et une gestion à l'ancienne et le jeu est très dur. N'empêche que si tout cela ne vous fait pas peur, vous allez adorer ce jeu au graphisme dépassé mais qui propose une immersion savoureuse et de longues heures de jeu.


     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :