• Jeff Vogel s'exprime à propos de Queen's Wish

    Jeff Vogel s'exprime à propos de Queen's Wish

     

    Maintenant que le dernier titre de Spiderweb Software est sorti, Jeff Vogel, fondateur de l'entreprise et cerveau derrière Queen's Wish : The Conqueror prend enfin le temps de s'exprimer sur son nouveau titre, et sur le vent de changement qu'il apporte à ses productions.

    Sur son blog personnel, The Bottom Feeder, il s'exprime à propos des choix qu'il a effectués pour apporter de la fraîcheur à ses titres, et renouveler les expériences de jeu qu'il offre à son public, le tout, sans se départir de son fameux pragmatisme.

    Comme nous l'avons fait il y a quelques semaines, nous vous proposons à nouveau une version traduite de ce billet, que vous pouvez retrouver ici.

     

     

    ''Queen’s Wish est sorti. Voici les raisons pourquoi c’est si bizarre !''

     

     

    Tout nouveau. Complètement différent.

     

    ''Maintenant que nous avons enfin sorti notre jeu, Queen’s Wish : The Conqueror, nous sommes enfin libres d’en parler ! Il est temps de discuter de sujets geek et de game-design !

    Nous écrivons des jeux-vidéos depuis très, très longtemps. C’est ce que nous faisons. L’une des façons de rester dans la course tout en restant sain est de changer quelques choses. Tous les deux ou trois jeux, nous aimons changer des choses :  les graphismes, l’univers, le système de jeu.

    Faire de nouvelles choses nous inspire et garde nos cerveaux actifs. Après 25 ans, nous voulons innover. Étirer la formule. Prendre des risques, réussir ou échouer.

    Le problème est que dès que vous faites quelques petits changements, quelques personnes vont le prendre mal. Peu importe ce que vous changez, il y aura toujours des gens pour ne pas aimer. (Ce qui peut se comprendre : les gens aiment ce qu’ils aiment.) C’est alors de la responsabilité du développeur d’acquérir de nouveaux clients pour compenser les personnes rebutées par les changements (ce qui est difficile est assez effrayant).

    Notre nouveau jeu, Queen’s Wish : The Conqueror change TOUT. C’est un tout nouveau RPG, réécrit du début à la fin.

    Quelques changements, comme les graphismes ou la narration, sont assez évidents. Certains les aimeront, d’autres non. J’espère que ça vous convient, mais ce n’est plus de mon ressort.

     

    Il n’y a qu’une façon de rendre les choses plus faciles.

     

    Il y a une chose pour laquelle je peux aider : j’ai changé beaucoup de règles, et le système de jeu fonctionne. Pendant des décennies, j’ai organisé les choses d’une certaine façon, et maintenant tout est différent : ça a causé une certaine confusion au sein de nos testeurs.

    Donc, pour nos fans de longue date, voilà un rapide guide de ce qui a changé. Il vous aidera à éviter les confusions et tuer les monstres avec plus d’efficacité.

     

    Je ne veux pas vous faire perdre votre temps. A chaque donjon que vous pénétrez, vous pouvez GAGNER. Vous devez gagner. Sinon… (‘’Vous ne gagnez rien !'')

     

     

    1. Les monstres basiques ne rapportent pas d’expérience.

     

    C’est LE changement qui énerve le plus les gens. Vous gagnez de l’expérience au fil des victoires. Complétez des quêtes, terminez des donjons : voilà ce qui rapporte de l’expérience.

    Se faufiler dans un donjon, tuer deux loups et s’enfuir à toutes jambes ne rapporte rien. Vous devez entrer dans chaque donjon avec l’objectif de le terminer. Pas de pitié pour les faibles !

    Je comprends les réactions négatives autour de ce changement. Beaucoup de gens jouent à des RPGs pour avoir cette poussée constante de dopamine délivrée par les petites récompenses. J’essaie quelque chose de différent ici, et ça va nous coûter de l’argent. Je ne veux pas vous voir perdre votre temps à tuer les trois mêmes bandits en boucle. Je veux vous voir avancer sans cesse, explorer de nouvelles zones, défaire de nouveaux adversaires, essayer de nouvelles choses.

     

    2. Vous devez faire les donjons d’une traite.

     

    C’est la même idée que le premier point. Vos ennemis peuvent avoir des renforts. Vous ne pouvez pas mettre un pied dans un donjon, tuer quelques monstres, retourner en ville vous reposer et recommencer jusqu’à ce que l’aventure soit terminée. Vous devez faire preuve de stratégie et garder vos plus grosses cartes pour finir le donjon en une fois.

    Mais ne laissez pas ça vous décourager. Nous avons travaillé très dur sur l’équilibrage. En difficulté Normale, les donjons devraient être un challenge excitant sans pour autant être punitifs. En revanche, si vous voulez un vrai défi tactique, les difficultés Vétéran et Tourment sont là pour vous.

     

     

    3. Vous n’avez pas beaucoup d’énergie, mais les effets sont puissants.

     

    Dans nos premiers jeux, vous aviez énormément d’énergie pour lancer beaucoup de sorts, mais ils n’avaient pas beaucoup d’effet. Dans Queen’s Wish, vous avez moins d’énergie (même si tuer des ennemis vous en rend). Les effets sont plutôt puissants, mais vous devrez faire attention et les utiliser avec bon sens pour qu’ils aient un impact maximal.

     

    Si un développement de personnage a l’air trop simple, souvenez vous que se focaliser sur les points forts représente la plus grosse partie de votre construction de personnage. C’est plutôt complexe, mais je ne vous assaille pas avec tous ces éléments dès le début.

     

     

    4. Les soins sont moins efficaces, les contrôles de foule le sont plus.

     

    Il est plus important de contrôler le champ de bataille que de vous laisser prendre tous les dégâts pour vous soigner ensuite. Vous avez tout un panel de sorts d’étourdissement et de terreur pour tenir vos ennemis en respect.

    Petit conseil : La plupart de vos compétences font briller vos armes et leur ajoutent un effet spécial (comme causer un saignement ou étourdir). Ces compétences affectent les attaques à l’arc et à la baguette également. Vous pouvez voir votre archer étourdir les vilains magiciens de l’arrière de la troupe !

     

     

    5. Vous créez les meilleurs équipements dans vos forts.

     

    Les donjons ont toujours de bons trésors, bien sûr. Cependant, votre plus belle récompense de fin de missions, la plus importante, est le gain de ressources pour vos forts. C’est alors que vous pourrez construire de nouvelles forges, attirer de nouveaux alchimistes, etc. Plus vous aurez de forgerons, meilleures seront vos armes.

    Vous avez des difficultés avec un donjon ? Souvenez-vous que le meilleur équipement est vendu dans vos forts. Allez y faire un tour, construisez une nouvelle forge et faites quelques emplettes. Ça vous aidera beaucoup !

     

    Il y a plus de 40 compétences de base. Plusieurs sont indispensables, d’autres sont situationnelles. Quelques donjons à la difficulté plus élevée demanderont certaines compétences précises pour un personnage.

     

    6. Vous pouvez redistribuer vos compétences à volonté.

     

    Quand vous développez votre personnage d’une certaine façon, vous pouvez leur faire oublier dans vos forts à volonté. Certaines compétences sont plus utiles dans certaines régions.

    En difficulté Normale, ça ne sera sans doute pas nécessaire. Mais dans les niveaux plus élevés, vous devriez devoir changer vos sets de compétences ou alterner entre certains personnages pour surmonter quelques défis.

    Vous pourriez avoir l’impression que le système de Queen’s Wish est bien plus profond qu’il n’en a l’air. Vous devrez prendre beaucoup de décisions pour bâtir vos forts et organiser vos compétences pour rivaliser avec de nouveaux ennemis.

     

     

    7. Plus d’objets inutiles .

     

    Ces dernières décennies, il y a eu beaucoup d’objets sans importance (comme des cuillères ou des briques) éparpillés partout pour donner de la profondeur aux zones. Il n’y en a pas dans Queen’s Wish. Les coffres ne contiennent que des trésors. Vous n’allez plus ramasser des millions de petits objets, et vous n’aurez plus besoin de les chercher.

    Votre sac à dos est uniquement rempli d’objets utiles. Sa contenance est limitée, alors vous devrez décider de ce que vous voudrez garder pour emmener dans un donjon. Heureusement, il est facile d’agrandir ce sac.

     

     

    Et si vous n’aimez pas ces changements ?

     

    Pas de panique ! Nous allons toujours faire des remasters de nos anciens jeux, et nous y laisseront les choses que vous y aimez autant que faire se peut. Notre prochain jeu sera un remaster de notre bien-aimé Geneforge, et nous promettons de respecter ce que vous y aimez.

    De toute façon, Queen’s Wish : The Conqueror est sorti pour Windows et Mac. Les versions iPhone et iPad sortiront plus tard dans l’année. Nous vous remercions pour votre patience avec ce nouveau monde, et nous espérons que vous aimez ces jeux au moins autant que nous !''

     

    Vous pouvez retrouver le billet original ici.

     

    Queen's Wish a résolument l'air d'être le jeu du renouveau pour Jeff Vogel et sa société. Après 25 ans de jeux, il est en effet difficile de rester à flots sans évoluer et tenter de nouvelles choses. 

    Queen's Wish : The Conqueror est disponible sur Steam pour 16.79€, et vous pouvez retrouver toutes les autres productions de Spiderweb Software sur son site officiel. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Septembre à 10:59

    Merci pour la traduction, la disparition des objets inutiles, ça me va bien. Par contre faire les donjons en une seule traite pour gagner de l'expérience, j'espère que la difficulté sera bien dosée, sinon ça va me gaver. Sur le fond, il a raison d'essayer de changer les choses, plutôt que de refaire toujours la même chose.

      • Lundi 23 Septembre à 20:09

        C'est sûr que ça peut sembler être un peu étrange, mais à voir à l'usage, ça peut peut-être donner des mécaniques et des dynamiques intéressantes !

    2
    Gaek_Shao
    Mardi 24 Septembre à 10:04

    J'avais oublié de dire merci pour cette traduction.

    Je pense que je vais céder au Sirènes de Jeff et me le prendre. Les objets inutiles et les changements d'impacts des sorts sont franchement bienvenu, ça va apporter de la fraîcheur.

    Après, sur les Avernum, je faisais rarement une traversée de donjon sans retour en ville, surtout au début. Ca m'inquiète un peu, mais je verrai ça en jeu.

    Je trouve, moi aussi, intéressant qu'il tente de se renouveler. Après, il a annoncé un remake de Geneforge, et il dit clairement qu'il gardera la base. Donc il proposera, à termes, plusieurs façons de jouer.

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :