• NEWS : Warhammer Quest 2 : The end Times , sur Steam en 2019----

    On l'attendait ! Et il est enfin arrivé de sa version mobile sur nos chers PC ce 30 janvier 2019 ! Mais c'est presque dans le plus grand silence qu'il est sorti. Warhammer Quest 2 : The End Times, je l'attendais avec bienveillance et j'avais beaucoup d'espoir en lui. Peut-être trop en fin de compte... Explications. 

    Warhammer Quest 2 : The end times - Test express

    Un portage ...

    Si on devait comparer Warhammer Quest 2 : The End times au premier opus, on pourrait dire qu'il est plus réussi graphiquement et architecturalement. En effet, fini les couloirs et les pièces vides. Les salles sont plus élaborées, ont un rendu moins proche du jeu de plateau original, il y a de nombreux détails non interactifs et des décors derrière lesquels vous pourrez vous cacher. Le jeu est en 3D avec une vue isométrique possible, même si le décor cachera vos personnages. Car ce second épisode change complètement de système de combat pour le plus grand bien de la licence.

    Dans le premier épisode, les déplacements étaient dissociés du nombre d'actions de mêlée et du nombre d'actions à distance. Ce qui faisait qu'en un tour, vous pouviez vous déplacer, puis avec un personnage, faire 5 attaques au corps à corps et une  attaque à distance. La stratégie était basique, mais efficace.

    Dans le second, chaque belligérant possède un certain nombre de points d'action avec lesquels il va pouvoir se déplacer et combattre. Un point d'action permet de se déplacer d'une case et chaque attaque coûtera un certain nombre de points d'action selon l'arme utilisée. Le jeu devient vraiment tactique; sachant qu'en plus il y a un système de couverture et de champs de vision qui fait que l'on peut se  planquer. Les combats sont donc plus longs, réfléchis et plus tactiques, car chaque point d'action a son importance. 

    Warhammer Quest 2 : The end times - Test express

    .... mitigé ....

    Vous allez donc pouvoir saliver durant les 3 campagnes avec 12 classes possibles que vous ferez évoluer à votre bon gré pendant une bonne vingtaine d'heures. Je ne l'ai pas terminé car pour l'instant, à mon avis, ce jeu est un portage raté, contrairement au premier dont l'ergonomie et l'interface étaient bien plus faciles d'utilisation, même si le jeu était très limité. J'attends donc des patchs... 

    Comme dans le premier, on commence l'aventure avec deux personnages sans choix aléatoire autre que la couleur de leurs vêtements. On subira plus qu'on ne décidera de son équipe en fin de compte, car vous ne débloquez pas tous les personnages après le tutoriel. Il n'y a  pas de réglage de la difficulté, on ne pourra pas sauvegarder quand on veut, on ne pourra pas quitter et abandonner une mission, on ne pourra que la recommencer à l'infini. Si vos choix d'équipement sont mauvais, dîtes-vous que vous pourrez recommencer le jeu à zéro. Cela fait beaucoup d'impossibilité pour le moment ! 

    A chaque tour comme dans l'épisode 1, de nouvelles créatures peuvent apparaître aléatoirement, ce qui rajoute du chaos qui n'a pas lieu. Du coup, ce hasard jouera beaucoup sur la réussite ou non de votre mission, et cassera complètement votre stratégie : vous vous êtes camouflés derrière un pilier pour être à libre et comme par magie, au tour suivant, apparaissent trois orques juste à côté de vous ! Les menus épurés sont une bonne idée, mais le PC permet bien plus de choses que le téléphone si vous voyez ce que je veux dire. En effet, l'ergonomie est à revoir et elle est encore plus lourde que le premier qui en fin de compte était lisible, en tous cas bien plus que celle-ci !

    Comme dans le premier, la narration se fait par des textes dans des menus qui racontent l'histoire. On aurait aimé, pour une suite, plus d'interactions avec ces situations que des textes défilant avec réussites ou échecs sans que l'on n'ait un mot à dire. Quant aux combats, on a bien la distance maximale à laquelle peuvent tirer les archers mais on ne voit pas les champs de vision de ses unités. Du coup, un placement hasardeux et votre guerrier au contact va cacher l'ennemi sur lequel vous vouliez tirer ! Et comme il n'y a pas de bouton pour annuler un déplacement raté, cela a l'art d'agacer !! Les développeurs auraient pu s'inspirer de la licence Age of Fear qui visualise parfaitement bien le champs de vision d'une unité. 

    Warhammer Quest 2 : The end times - Test express

    ... à améliorer ! 


    Warhammer Quest 2 : The End Times souffle le chaud et le froid. Avec une architecture qui permet de gérer les couvertures et les angles de vue, et des graphismes de qualité, il avait tout pour réussir. Sauf que le manque de lisibilité de cette fichue interface en dehors des donjons, sa maniabilité trop proche de la version mobile, le dirigisme du départ, et l'aléatoire trop présent avec ce tout nouveau système de combat pourtant parfait, va vous faire fuir, surtout au prix proposé (environ 20€).

    Même s'il propose un contenu conséquent, tout au plus est-il à réserver aux fanatiques de la licence Warhammer (dont je fais partie, d'où le smiley moyen) qui retrouveront l'atmosphère du monde. Au même prix, vous trouverez bien meilleur.  Il faudra donc être attentif aux futurs patchs qui vont sortir et qui pourront avoir une incidence sur le fait qu'il passe d'un portage mitigé à quelque chose de bon à défaut d'être excellent. 


      Les +

     

      Les -

     

    + Version Française très bien
    + Système de combat au top
    + Atmosphère et graphismes des donjons bien rendus

    - Apparition d'ennemis qui ne va pas avec le système de combat
    - Portage très limité
    - Prix pour ce portage
    - Menus et interfaces rachitiques pas adaptés


     


    3 commentaires