• Lost in the dungeon

    Lost in the dungeon

    Les jeux de cartes de type roguelike sont de plus en plus nombreux sur nos PC et beaucoup trouvent leur public car ils sont souvent réussis. Après les très bons Monster Slayers et Hand of Fate, voici venu Lost in the dungeon, tout droit arrivé du monde des téléphones Androïd/Ios. Développé par Eggon SRL, ce titre trouve-t-il sa place dans le monde des roguelikes à base de cartes sur PC ? Et qu'en est-il de son portage ?


     

    Lost in the dungeon   Lost in the dungeon

    L'auberge et la page de téléchargement de début de partie

     

    Entrez dans ma pièce, Monseigneur !

    C’est avec une cinématique type BD que vous arrivez dans le monde de Lost in the Dungeon. On ne va pas parler du scénario accessoire qui vous demande de passer des donjons pour pouvoir vaincre le méchant boss de l'histoire dans un univers Heroic-fantasy. En ce début d'aventure, le canotier qui vous embarque vous permettra de choisir votre classe : guerrier, assassin ou sorcier. Puis il vous déposera à l’auberge, le QG de votre aventure. Vient alors la première mission : vaincre le boss d’un premier donjon. Ce dernier est constitué de 7 ou 8 salles. Chacune comprenant trois adversaires aléatoires. La dernière salle se termine par un boss et deux acolytes. En cas de réussite, vous débloquez un nouveau donjon avec plus de salles, un nouveau bestiaire et un nouveau boss bien plus coriaces. Cela ne vous empêchera pas de refaire les donjons déjà réussis pour récupérer du loot encore et encore. En effet, à chaque salle réussie, on vous propose de récupérer un coffre et de ressortir à l’auberge, ou de poursuivre votre exploration dans la suivante. Sachant que plus vous allez avancer dans les pièces, plus les coffres augmentent par leur nombre mais aussi par leur qualité. Il en existe quatre types : normal, magique,  rare et légendaire.  Il est donc essentiel de bien peser les risques de poursuivre selon votre état ou de sortir sain et sauf, car en cas d’échec, vous perdez tout ce que vous auriez pu acquérir ainsi que l'expérience de la session accumulée et vous vous retrouvez à l’auberge.

    De plus, si le canotier vous emmène gratuitement au premier donjon, au fur et à mesure de votre progression dans les 3 autres donjons, il vous demandera des sommes d’argent de plus en plus conséquentes. Bien entendu, c’est la vente de vos loots qui vous permettra d’obtenir de l’or.

     

    Lost in the dungeon   Lost in the dungeon

    De l'équipement, vente et achat

     

    Aubergiste ! C'est quoi vos services ?

    Le lien central du jeu est l’auberge. A l'intérieur,  vous avez le choix entre voir votre deck et le faire évoluer, sortir pour aller dans un donjon, voir le marchand pour vendre ou acheter des objets, mais aussi choisir votre équipement, voir l’aubergiste pour discuter de la quête, voir une affiche qui vous permet de comprendre les mécanismes de jeu, voir les trophées pour faire défiler l'équipe de développeurs ou encore une option audio et la possibilité de quitter le jeu. Comme vous le constaterez rapidement le portage de android/ios à PC est minime et ridicule. Mais le maniement intégralement à la souris est très intuitif. On clique sur les points interactifs dans l'auberge et lors des combats on déplace les cartes sur les ennemis ou soi-même et on regarde le résultat. 

    Mais pas d’options graphiques, et une musique agréable à la base qui devient vite entêtante car il n'y a que deux pistes. De plus, vous ne pourrez pas la couper si vous souhaitez entendre les bruitages minimalistes qui les accompagnent. Pas de quoi fouetter un PC nouvelle génération. Alors quel intérêt me direz-vous ? Eh bien déjà, graphiquement, les illustrations sont plutôt de bonnes qualités, les cinématiques de transition entre chaque donjon sont accompagnées de plusieurs vignettes BD qui sont de moins bonnes qualités que les cartes, mais qui ont le mérite d'habiller l'histoire. De plus, le jeu est tout en anglais, mais on comprend très bien les cartes équipés de sigles très lisibles.  Et puis la légèreté du système : Pas de chargements intempestifs, ni de bugs majeurs.... C'est ça l'intérêt du jeu ? 

     

    Lost in the dungeon  Lost in the dungeon

    Des combats avec des cartes 

     

    Des cartes, des pièces. Un poker ? Euh non ....

    C'est en se tournant vers la mécanique du jeu que l'on comprend son intérêt. Vous avez un deck (paquet de cartes à jouer) constitué de 20 cartes. En quittant l'auberge, vous vous retrouvez sur la carte de la région et vous choisissez alors de payer pour aller dans tel ou tel donjon débloqué. Lorsque vous en commencez un, pour la pièce 1, apparaît en bas de l'écran aléatoirement 3 cartes de votre deck face visible, les " ennemis dans la partie supérieure de l'écran. 

    Chaque carte demande soit de l’énergie physique pour être utilisée, soit du mana, soit des pièces d’or pour les cartes potions. Certaines permettent d'affecter les trois ennemis à la fois, d'autres permettent d'en brûler, d'en empoisonner, ou d'en glacer un ou plusieurs. Vous choisissez une carte, son effet agit en même temps que vous consommez l’énergie, le mana, ou vos pièces d'or. On peut aussi défausser n'importe quelle carte pour avoir un gain de défense de 2 points. Puis ce sont les 3 ennemis qui agissent de la gauche vers la droite selon leur capacité. Puis c’est de nouveau à votre tour, sachant que votre énergie, votre mana et votre défense remontent un peu.

    Vu ainsi, vous vous rendez vite compte que si vous faites une action et vos ennemis trois, vous serez toujours en infériorité de puissance. Mais il faut rajouter à cela votre équipement. Votre héros possède quatre objets : un collier, un anneau, une armure, et une arme. Chaque objet, selon sa puissance, normal, magique, rare, légendaire, rajoute un ou des bonus défensifs ou offensifs à la puissance de votre deck ce qui vous permet de palier votre infériorité numérique. Ainsi une épée + 2 en attaque vous permettra avec une carte d’attaque de 2 à 4 de faire de 4 à 6 points de dégâts si vous l’équipez. Certains objets donnant de fort bonus, donnent aussi de fort malus, comme par exemple les maudits qui peuvent vous donnez +6 en vie, +6 en énergie mais -6 en mana.

    Pour faire des dégâts à un ennemi il faut passer sa valeur défense. Mais grâce à certaines cartes on peut aussi la diminuer, voire la rendre négative. Du coup, l'ennemi lors d'une carte attaque, il prendra les dégâts plus la valeur absolue du bouclier s'il est négatif. Reprenons l'exemple ci-dessus de mon épée qui fait de 4 à 6 points de dégâts. Si la défense de l'ennemi est de 6, l'attaquer ne lui fera rien. Par contre s'il est à -6, vous lui ferez de 4 à 6 points de dégâts plus 6 points supplémentaires. 

    L’optimisation est donc le but ultime du jeu pour pouvoir passer le premier donjon, car si vous perdez, vous ne gagnez rien et vous devrez recommencer à la pièce 1. Mais avec de la persévérance, vous allez trouver le deck de cartes qui vous ira. Il faut savoir aussi que vous gagnez de l’expérience et que vous débloquerez au fur et à mesure des cartes plus puissantes qui vous permettront de varier votre jeu. Chaque classe possède ses propres cartes, mais rien ne vous empêche de mixer les cartes des trois classes lorsque vous les débloquerez. A la fin d’un donjon, vous gagnerez une carte très puissante unique à ajouter à votre deck si vous le souhaitez.

     

    Lost in the dungeon   Lost in the dungeon

    Loot ou poursuivre ? telle est la question ...

     

    Hasard, hasard ! Une petite pièce ?

    Le jeu a donc un fort potentiel de jouabilité, et les grandes différences de capacité des bestiaires de chaque donjon ayant chacun leur propre atmosphère vous obligeront de varier votre deck et de vous adapter. Si le premier donjon nous propose du menu fretin à base d'animal, le second vous emmène dans le monde des gobelins. Le hasard d'apparition des créatures, tout comme vos 3 cartes sur la table pourra vous frustrer et vous obligera à recommencer encore et encore pour réussir. Un peu redondant, surtout que la vitesse d'exécution des cartes sur la table est assez lente. On aurait aimé un peu plus de punch.... avec la possibilité d'accélérer la vitesse d’exécution du tour ennemi. 

    Une frustration aussi au niveau du loot trouvé, car tant que vous n’aurez pas avancé un peu dans les donjons, les objets récupérés finissent par tourner en rond. Et ce sont souvent les équipements récupérés qui vous permettront de progresser. Heureusement, le marchand vous en propose d’autres et variera son catalogue proposé à chaque fois que vous paierez 100 pièces d’or.

     

    Lost in the dungeon   Lost in the dungeon

    La mort votre quotidien. La carte complètement débloquée ? Il y a pas un truc qui cloche ? 

     

    Après une première session de 22 heures avec un premier personnage atteignant le niveau 21, on se retrouve frustré face à une fin qui laisse dubitatif. En effet, la carte de la région comprend 4 donjons, alors qu'elle a la place de 6. Un quart de la carte reste vide. On pourra toujours continuer à refaire et refaire les donjons effectués, mais le jeu tel quel donne l'impression d'une suite. En parcourant les forums de discussion, les développeurs précisent que dans le futur il y aura du contenu en plus ! Cela fait quand même grincer des dents car nous ne sommes pas face à un accès anticipé, mais un jeu finalisé au demeurant.

    Du coup, est ce que vous recommencerez une partie avec une autre classe ? Ca c'est moins sur, car comme vous avez accès à toutes les cartes des trois classes dans une partie, vous les aurez forcément en débloquant les cartes qui vous intéresse. Et puis, on se rend compte que certaines cartes sont surpuissantes contrairement à d'autres tout comme les effets. Si le feu diminue à chaque tour d'effet sur un ennemi, le poison l'affectera tout le temps. Il y a donc des déséquilibres au niveau des cartes que vous pouvez cumuler comme vous le souhaitez dans votre deck, sauf bien entendu les cartes uniques. Une autre question m'interroge : lorsqu'on lance le jeu, on a accès à slot de sauvegarde et il n'y a pas d'option pour les effacer. Donc si vous les utilisez toutes, comment faire pour recommencer une partie à zéro ?  


    Lost in the dungeon est un roguelike fantasy avec des cartes à jouer qui me laisse un goût mitigé. Si  le portage sur nos PC est franchement minimaliste, la patte graphique, la simplicité des mécanismes et la jouabilité sont ses points forts. Ce jeu est facile à comprendre mais se montre exigeant et intéressant pour tous les hardcore gamer. Les autres ne trouveront que frustration. En fin de compte, quelques euros pour une vingtaine d’heures de plaisir, c'est correct.

    Malheureusement, même s'il reste agréable à utiliser sur PC, on aurait aimé plus, car cela reste un jeu apéritif trop limité et qui finit, excusez-moi l'expression,  en eau de boudin, contrairement à un Monster Slayers ou un Hand of fate plus aboutis et plus complets.   


     

      Les +

     

      Les -

     

    + Mécanismes simples, maîtrise difficile.
    + Pour hardcore gamer, punitif à souhait.
    + Aléatoire.
    + Patte graphique, lecture des cartes.
    + Bon rapport prix/durée de vie.
    - Portage PC minimaliste.
    - Frustration.
    - Jeu qui manque de contenu.
    - Aléatoire.
    - Une fin qui laisse sur sa faim. 
    - Déséquilibre de certaines cartes.


     

     Trailer officiel

     

     

     


    Il est interdit de reproduire totalement ou partiellement des éléments de ce texte sans mon autorisation.

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :