• Mass Effect 2 : Intégrale

    Mass Effect 2 : Intégrale

    On a quitté Mass Effect 1 après avoir sauvé le monde mais en laissant en suspens plein d'interrogations. Il était donc évident que la suite de la nouvelle licence de Bioware allait apporter de la consistance à cet univers. Revêtir l'uniforme de Shepard pour poursuivre l'aventure était une attente excitante pour tout joueur ayant apprécié le premier car qui dit Nouvel opus, dit nouveautés. Et c'est la version intégrale du jeu avec tous ses DLC que je me suis accaparé pour voir de quoi il en était. Ce second jeu, bien accueilli par la presse et le public est-il donc l'action-RPG parfait ? 

    Mass Effect 2 : a relire  Mass Effect 2 : a relire

    Un Space Opéra ludique ! 

    Mass effect 2 fait suite au premier volet et vous fait assister à la mort du commandant Shepard, éliminé par les moissonneurs. Heureusement, Cerberus, une entreprise qui dévoilera ses objectifs au fur et à mesure du scénario principal décide de le ressusciter pour ses intérêts personnels. Vous pourrez ainsi créer votre personnage ou utiliser celui de Mass Effect 1. Puis votre quête sera de servir Cerberus et résoudre le problème des moissonneurs et des récolteurs, les méchants de l'histoire. Pour vous épaulez, Vous allez être équipé du vaisseau Normandy II, une réplique de votre ancien navire spatial et vous allez devoir monter votre équipe. Pour cela, de très nombreuses missions vont vous être proposées sur différentes planètes et chacune vous permettra de débloquer un nouveau personnage charismatique à souhait, avec son propre caractère, qui pourra alors vous accompagner durant vos prochaines quêtes. Car votre équipe en action est constituée de vous et de deux compagnons au choix.

    On appréciera réellement les environnements détaillés et riches dans chaque mission proposant toujours des visuels léchés et graphiquement réussis. D'ailleurs chacune est introduite très souvent par des vidéo in game, tout comme on aura des vidéos durant et à la fin de la quête ce qui donne une bonne immersion, même si pour moi cela hache l'action. Mass effect 2 est vraiment réussi visuellement, tout comme il l'est au niveau du son, de la musique, des voix françaises et du sous-titrage. On appréciera aussi la possibilité d'être pragmatique ou conciliant, donc soit humain, soit sans cœur, ce qui nous amènera à avoir des dialogues différents selon les situations et modifiera légèrement notre physique. Les dialogues sont d'ailleurs très nombreux et nous plongent bien dans l'histoire et nous permettent d'approfondir nos relations avec les compagnons. Je regrette juste que parfois la proposition donnée pour le dialogue ne corresponde pas à l'idée exprimée par Shepard, mais c'est plutôt rare. On peut donc communiquer avec beaucoup de monde dans notre vaisseau que l'on peut visiter de la cale au plafond.

    Pour le maniement de Shepard, c'est simple : on utilise les 4 touches (ZQSD) comme dans un FPS pour se déplacer, la touche espace pour se cacher ou pour en sortir, ou encore en double cliquant sur Espace on saute par dessus un obstacle, si cela est possible. Enfin une touche permet d'arrêter le temps et d'activer ses compétences, changer d'armes ou encore choisir les armes et les compétences de vos deux accompagnateurs. Grâce à deux touches, il est aussi possible d'indiquer un placement pour chacun d'eux, vous permettant de vous couvrir si nécessaire. Tout cela est intéressant et plaisant.

    Mass Effect 2 : a relire  Mass Effect 2 : a relire

    Un Space Opéra  ! 

    Malheureusement, Mass Effect 2 n'offre pas que du bon. Tout d'abord les missions : autant vous dire qu'elles sont scriptées avec un schéma de déroulement à l'identique : Vous allez d'un point A à un point B en passant par un seul chemin ponctué par des vidéos ingame. Surtout la chose qui fâche pour un jeu d'action, c'est votre personnage qui est très raide dans son maniement. Il y aun certain temps de latence, pas longtemps bien sur, mais cela rend le jeu mollasson. Avec une caméra fixe à la troisième personne, vous passez votre temps derrière des murets de protection pour ensuite tirer sur des vagues d'ennemis qui apparaissent au fur et à mesure de votre progression dans le niveau. D'ailleurs c'est bien simple, les contenants sont très rares, les décors dans certaines missions sont souvent absents, rendant les niveaux très "couloirs" s'il n'y avait ces "murets" pour se protéger. Du coup, au bout de 2 heures, la technique est acquise et comprise : on voit une vidéo, on avance, on se cache derrière des obstacles, une vague d'ennemis arrivent, on les défonce, on voit une vidéo, on ramasse des crédits dans une boîte, des munitions lâchés par un ennemi, on avance, on se cache car il y a un muret, une vague d'ennemis apparaît.... et cela durant 30 heures. Shepard ne se couche pas, ne s'accroupit pas, ne parade pas, et du coup l'action se limite à ce jeu de cache-cache. Et quand il court, Shepard ne peut avancer qu'en ligne droite ce qui paraît ridicule... On est très loin de la nervosité d'un Kingdom of Amalaur.

    Pour finir, les missions finissent par un bilan via un menu fixe cassant bien l'immersion, qui aurait pu être évité par une intégration directement dans le terminal du vaisseau. Surtout que ce bilan n'est pas franchement intéressant et ne sert pas à grand chose.

    Tout comme il est triste que la jouabilité ne soit pas plus maitrisée et reste monotone. On pourrait se reporter sur les phases de gestion des véhicules, mais elles sont tout aussi pauvres et manquent de consistance. Ces dernières prennent quelques minutes dans des niveaux bien trop petits. Dans le DLC, le Courtier de l'ombre, par exemple, la course en taxi, hommage surement à Blade Runner, ne prend que 2 minutes à tout casser. Futile et inutile, on aurait pu s'en passer car en plus pas très bien rendu.
    Pourtant, lors des phases d'action du trio à pied, on a à faire à des design d'environnements riches et originaux à chaque fois que l'on commence une mission, avec parfois des mini jeux sympathiques dans leur maniement pour décrypter des coffres, ou encore ouvrir des portes closes. Par contre, le scan des planètes dans un mini jeux sur un écran avec récupérations de minerais grâce à des sondes et extrêmement monotones et redondants. Quand je pense que le monde est une galaxie comprenant des systèmes solaires nombreux avec plusieurs planètes, je me dis qu'il y aurait eu moyen de nous proposer des choses bien plus consistantes avec le pilotage du Normandy et des combats. Là, on a bien des niveaux pour promener le hammerhead, mais il se cantonne à des missions là encore de quelques minutes de longs couloirs dans lesquels on élimine des ennemis en récupérant du pognon ou des minerais. Pourtant, du tableau de bord du Normandy, on a accès à une map 2D de la galaxie avec systèmes solaires et planètes, pour choisir ses missions, en prenant soin de se charger de sondes et d'essence. Comme je dis, il y avait moyen...

    Dans certaines quêtes, on trouvera des équipements et des modules de recherches que l'on pourra utiliser dans le laboratoire qui vous permettront de faire évoluer vos équipements et les compétences de vos compagnons grâce aux minerais que l'on aura trouvé lors des scans de planète. Mais rien de bien excitant en fin de compte, car trop de gains passifs et puis tout cela passe par des explications écrites sans visualisation de l'effet. La partie RPG, c'est à dire l'évolution de votre personnage, se fera avant d'entrer dans une mission mais cela reste très simpliste avec même la possibilité d'une évolution automatique de Shepard et de ses compagnons choisis à ce moment là. On augmente de niveau, on gagne de l'expérience, des points de vie, mais tout cela est en arrière-plan sans lisibilité aucune.

     Mass Effect 2 : a relire  Mass Effect 2 : a relire

    Un film Interactif quoi ! 

    Quant aux équipements, armes et armures, que votre avatar peut avoir, c'est très esthétique mais il n'y a aucune indication sur leur différence : portée, dégâts, distance, chargeur.... On ne nous détaille pas leurs capacités, donc on finit par choisir son équipement et les armes de ses compagnons en fonction de ses goûts et accessoirement de sa classe. Avec ce système, on n'optimisera pas son équipe et on passera forcément à côté des subtilités faîtes par les développeurs. En fin de compte, la gestion des 5 armes que vous portez, aurait pu être traiter autrement. Là, c'est une vraie fumisterie : les munitions étant limitées, on vous oblige à valser entre chaque, mais dans quel intérêt ? Ne parlons pas du mode corps à corps qui ne sert à rien, et qui parfois vous est imposé, quand il est scripté et obligatoire dans un combat. Entre parenthèses, vous portez 5 armes dans le dos, très bien intégrées d'ailleurs visuellement, mais vous êtes limité au nombre de munitions...

    On finit par continuer dans les aberrations du jeu : pourquoi allons-nous chercher plein de compagnons avant que la vraie mission ne commence, c'est à dire sauver le monde ? Sachant que l'on ne pourra en utiliser que deux à chaque fois dans les quêtes par la suite. Pourquoi ne pas avoir permis au joueur d'en récupérer deux selon son choix durant une partie, puis deux autres dans une nouvelle partie ? La rejouabilité aurait êté parfaite. Et puis pourquoi entre eux, il n'y a aucune interaction et ils ne font que vous attendre sagement chacun dans un coin du Normandy ? Des compagnons qui vous proposeront de nouvelles missions lorsque vous leur parlerez à défaut de coucher avec vous, mais honnêtement quand on part sauver le monde peut-on perdre son temps dans des missions futiles ? Et puis, pourquoi certains compagnons ne changent-ils pas de tenue lors des missions comme le fait Shepard. Si pour certains déjà en armure cela ne choque pas, Miranda nous présente son popotin tout du long dans une tenue des plus sexy en cuir latex blanc parsemé d'hexagone, avec des placements de caméras très suggestives... A aucun moment, on ne voit le CUL de Shepard en gros plan lorsqu'on est dans un dialogue ! Alors à la place de ça, on aurait pu nous proposer pour notre trio dans les missions une tenue identique copiée sur celle choisie pour notre héros, ce qui aurait été autrement plus esthétique et classe.

     On finit la dernière partie du jeu en faisant des choix qui vont définir la réussite ou pas de la mission et la survie ou pas de nos compagnons. Personnellement, chez moi personne n'a survécu, et je me sens frustré quand je vois que je n'ai pas eu autant d'incidence que cela sur l'histoire. Comme si on était observateur et pas acteur, comme si on subissait l'aventure plus qu'on ne l'a vivait. Triste à dire, mais la mort de mon Shepard me rassure en me disant que je ne jouerai pas au troisième volet, car j’ai plus l'impression d'être spectateur qu'acteur...

    Mass Effect 2 : a relire  Mass Effect 2 : a relire


     

    On ne joue pas à mass Effect 2, on le regarde ! Ultra scénarisé, scripté, bondé de vidéos, avec un lore riche et complet, il est délectable grâce à des dialogues de bon aloi. Malheureusement dès que l'on se concentre sur la partie action, le coeur même du jeu, Mass Effect 2 devient monotone avec une jouabilité limitée dans des niveaux jolis, mais très "couloirisés" et linéaires. Car outre son background fantastique, Mass Effect 2 se résume à un jeu de cache-cache avec prompt vidéo durant plus de 25 heures : se protéger, éliminer une vague d'ennemis, avancer dans un nouvel environnement, se protéger, éliminer une vague d'ennemis, avancer .... Cela risque de rapidement vous fatiguer, si vous attendez autre chose d'un jeu d'action que des scènes hachées de vidéo. 

    Quant à la partie RPG, ce pour quoi il est testé sur le site, elle est bien trop discrète et light, surement pour que la licence plaise à tout type de public, et le rôliste que nous sommes ne pourra s'en satisfaire. J'en garde donc l'image d'un jeu d'action très lent dans son maniement et trop simpliste, mais avec un traitement graphique et narratif digne des plus grands films hollywoodiens. Un jeu grand public avant tout, qui perd de son charme après son prédécesseur ayant créé la surprise, et à cause de la partie RPG absente et d'un scénario un peu trop simpliste. 


      Les +

     

      Les -

     

    + Version Française intégrale
    + Vidéo in game pour se mettre dedans
    + Un univers sympathique et riche
    + Musique et Sons.
    + Bonne durée de vie
    + Mini jeux
    + Un système de dialogues bien pensé
    + Reprendre son personnage de Mass Effect 1
    + Un beau design ....

    - Mais des niveaux linéaires et vides, trop souvent limités à des murets pour se protéger
    - Action monotone limitée à : protection, tir, avance...
    - Raideur du héros et mollesse de ses mouvements
    - RPG sous-jacent au rabais et peu lisible
    - Missions secondaires avec véhicules ridicules et inutiles
    - Des quêtes conclues par des menus (!)
    - Des Compagnons qui ne sont là que pour interagir avec Shepard.

    - Plus un film interactif qu'un jeu vidéo. 


     PS1 : Un jeu d'action dans lequel je ne vois pas ma barre de vie tomber à zéro et qui me dit que je suis mort via une vidéo, je n'appelle pas cela un jeu d'action, mais un film interactif. 

    PS2: j'ai commencé Mass Effect 3 et ma conclusion ci-dessus est confortée par une phrase indiquée dans la création de mon nouveau Shepard : "Prenez le contrôle de l'histoire interactive si vous jouez en mode histoire". C'est exactement ce que j'ai ressenti dans Mass Effect 2 : une histoire interactive.

    A noter qu'à la fin du 2, mon Shepard est mort. En attaquant l'épisode 3, j'aurais aimé avoir une vidéo pour me montrer ce qui s'était passé à la fin du 2, de manière à ce que cela garde de la cohérence. Oui Shepard a survécu, mais comment on finit les autres et que s'est-il passé pour que je le retrouve vivant dans ce 3. Que s'est-il passé que je n'ai pas fait ?    

     

     

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :