• NEWS : Edge of Eternity, patch et bandits

    NEWS : Edge of Eternity

    Outre un patch correctif mineur (patch 20, build 241), les développeurs d'Edge of Eternity, un jRPG français en accès anticipé sur Steam, nous présentent leur lore avec les technobandits mis en avant, après le gurrn le 9 janvier. 

    NEWS : Edge of Eternity, patch et   NEWS : Edge of Eternity, patch et

    Les voyageurs expérimentés vous diront d'éviter les Technobandits qui sillonnent les terres, car les armes qu'ils utilisent sont à la fois dangereuses et explosives. Mais qui sont-ils vraiment ? Criminels ou victimes de la guerre ? Il est temps d'en dévoiler un peu plus sur le lore !

    TECHNOBANDITS 

    Les technobandits sont des ennemis que l'on peut trouver dans l'auberge et les plaines de Herelsor. Les groupes de Technobandits sont généralement formés de déserteurs, d’orphelins ou d’excentriques qui se regroupent pour survivre aux moments difficiles. Pour se défendre, ils vont fouiller les anciens champs de bataille et les sites de crash des archélites afin de trouver des armes technologiques interdites par le Consortium. Ils sont bien conscients que cette technologie peut être la cause de la corrosion qui ravage Heryon, mais quel choix ont-ils ? 

    Les technobandits veulent juste être laissés en paix, mais ils doivent toujours voler et piller pour survivre. Ils vivent souvent dans des endroits abandonnés ou cachés, tels que d'anciens champs de bataille ou des mines désertes. Le consortium et les gardes d'Astryan sont activement à la recherche de ces personnes, avec la menace d'une condamnation à mort. 

    Les technobandits ne sont pas intrinsèquement «mauvais», mais plutôt des individus au sang chaud et impoli, en raison de leur état et des dégâts causés par la guerre. 

    Capacités: 

    * Explosion, une mine ambulante qui va exploser sur un lien 

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :