• NEWS : Gamedec, la Déduction

    GAMEDEC sur KickstarterCela fait une semaine que la campagne Kickstarter de Gamedec est terminée, et Anshar Studio nous propose aujourd’hui de nous faire découvrir la mécanique du jeu qui leur paraît être la plus essentielle à savoir le système de Déduction. (Note de Killpower : j'ai pas tout compris, mais bon... il doit y avoir une logique de déduction pour comprendre, sûrement une déduction de femme!    - Note de Zemymy : Qu'est-ce que c'est que ces propos misogynes ?? Tu sais c'qu'elle te dit la femme ???!!! mad). 

    Lorsque nous avons commencé à travailler sur Gamedec, nous savions que la simulation de l'expérience du détective serait notre priorité. Nous n'étions pas, bien sûr, les premiers développeurs à inclure les enquêtes comme élément principal du jeu et pas les premiers à construire des systèmes autour, mais nous pensions qu'il y avait encore quelque chose d'intéressant à faire avec ce genre de jeu.

    Ce que nous voulions éviter, c'était la déduction de la check-list alors que vous ne pouviez obtenir la bonne réponse qu'après avoir rassemblé un certain nombre de preuves. C'est un mode binaire lorsque vous pouvez remplir la check-list et faire la bonne déduction, ou que vous êtes incapable de progresser. Un autre exemple de concepts que nous ne voulions pas incorporer dans Gamedec sont ceux où le joueur reçoit presque instantanément un retour d'information lui permettant de savoir s'il a raison ou non. Comme s'il y avait cette force objective, omnisciente, qui peut, en toute certitude, dire ce qui s'est passé et porter un jugement. Et vous, en tant que joueur, vous ne pouvez qu'être d'accord avec La vérité ou non, ce qui n'est pas très amusant et pas très réaliste.

    Notre approche est donc différente. D'un côté, vous recueillez des informations, cela peut être une déclaration, des renseignements, vos conclusions, des preuves. Ces informations vous permettent de découvrir l'interprétation possible des faits (c'est-à-dire les déductions). Elles sont généralement formulées de manière précise, par exemple, si quelqu'un vous dit qu'il était inconscient pendant le meurtre, l'écran de déduction le retiendra comme "ils disent qu'ils étaient inconscients" et non "ils étaient inconscients". Il vous appartient de trouver et d'interpréter les déclarations contradictoires.

    Mais la partie la plus critique de la Déduction se trouve sur le côté droit de l'écran. Il s'agit des déductions réelles, la compréhension de l'enquête par Gamedec, un réseau de choix qui débloque des structures de raisonnement ultérieures. Et, bien sûr, il y aura des moments où vous opérerez une déduction et où vous vous ferez corriger quelques minutes plus tard (par exemple, lorsque vous déduisez que quelqu'un a couru dans l'allée, et qu'après y être allé, vous ne voyez aucune trace de son auteur), mais la plupart du temps le jeu vous permettra de faire avec.

    Ce qui est extrêmement important, c'est que ce que vous pensez être arrivé n'est pas la même chose que ce que vous pensez  de ce qui s'est passé. Vous pouvez donc en déduire qu'une personne est responsable d'un meurtre (et vous pouvez avoir raison ou non), mais vous pouvez toujours décider de la condamner ou de la libérer, en fonction de ce que vous pensez du contexte global.

    C'est un système incroyablement complexe à développer sur le plan narratif, nous espérons donc qu'il vous plaira autant qu'à nous. Croisons les doigts pour nos concepteurs !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :