• TRADUCTION : Pillars of Eternity II : Deadfire - Utimate Edition, combat de boss

    Avant la sortie sur Xbox One de Pillars of Eternity 2: Deadfire - Ultimate Edition, Alec Frey, Directeur de la production chez Obsidian, nous parle du processus et du travail sur le boss ultime : the Memory Hoarder.  

    Comme le précise Alec Frey, Directeur de la production chez Obsidian, travailler sur Pillars of Eternity 2: Deadfire - Ultimate Edition a été une expérience très agréable, et à l'occasion de la sortie du jeu sur XBOX ONE il voulait revenir en détails sur le processus de création d'un combat de boss

    TRADUCTION : Dans les coulisses de Pillars of Eternity II : Deadfire - Ultimate Edition

    Bonjour ! C'est super de parler avec vous tous. Pillars of Eternity 2: Deadfire était un jeu amusant à réaliser et maintenant qu'il arrive sur Xbox One, je voulais vous donner un aperçu du processus de création d'un combat de boss.
    Une rencontre dont je suis assez fier est le combat contre le "Stockeur de mémoire" – « the Memory Hoarder »- dans le Sanctuaire de l’Oubli –« The Forgotten Sanctum DLC »-. En tant que producteur, j'éprouve beaucoup de joie à voir toute l’équipe se réunir pour construire quelque chose et ce combat en est un excellent exemple.
    TRADUCTION : Dans les coulisses de Pillars of Eternity II : Deadfire - Ultimate Edition
    John Cotto est le concepteur de la région qui a construit la « Collections wing » du Sanctuaire de l'Oubli -« The Forgotten Sanctum »-. John a eu l'idée d'une zone du donjon où le dieu Wael abritait toutes ses collections. Vous découvrirez plus tard que la plupart de ces collections sont des êtres vivants. Lors d'une séance de brainstorming, Dylan Hairston (qui a réalisé la plupart des conceptions audio de « The Forgotten Sanctum ») et John ont pensé à l'idée d'une abomination géante qui aurait été créée pour apaiser tous ceux qui étaient conservés dans les collections. Pour les garder pacifiés, cette créature crierait dans un système complexe de tubes traversant les collections. C'est ainsi qu'est né « The Memory Hoarder ».
    TRADUCTION : Dans les coulisses de Pillars of Eternity II : Deadfire - Ultimate Edition
    Les équipes de conception et d'art ont rapidement décidé qu'une créature dont la fonction première était de crier pour étourdir des êtres intelligents aurait besoin de posséder d'innombrables bouches et visages. Cette créature, étant une création du Dieu des Rêves, de l'Illusion et des Secrets – « the God of Dreams, Illusion, and Secrets »-, est rapidement devenue un objet de cauchemars. Pendant ce temps, l'art et l'audio de l'environnement ajoutaient des traces des tubes qui traversaient le donjon et des faibles cris qui en sortaient au fur et à mesure qu'on le traversait. Cela a créé des présages impressionnants, car tout dans le donjon vous rappelait que quelque chose se cachait au fond.
    TRADUCTION : Dans les coulisses de Pillars of Eternity II : Deadfire - Ultimate Edition
    Les meilleurs combats dans Pillars of Eternity 2: Deadfire sont ceux qui nécessitent que vous gériez à la fois les capacités que vous utilisez et le positionnement de votre groupe. Les systèmes et l'assurance qualité ont continué à travailler sur les combats du Sanctuaire de l'Oubli chaque jour. Tous se réunissaient dans une salle et jouaient les combats avec différents compagnons, talents et équipements. Pour rendre le combat intéressant, l’équipe a placé des adeptes pacifiés autour de la pièce que le « Memory Hoarder » pouvait réveiller pour se joindre au combat. Cela a amené le boss à se promener dans la pièce et à amener des vagues d'ennemis dans la bataille. Cela vous motive non seulement à vous repositionner, mais aussi les différents types d'ennemis présents vous amènent à utiliser vos différentes capacités pour les affronter. Le boss lançait également des attaques correspondant à des zones dangereuses dans la pièce. Les zones dangereuses combinées aux zones de ralentissement, vous poussent à réfléchir à la prochaine étape de déplacement des membres de votre groupe.
    TRADUCTION : Dans les coulisses de Pillars of Eternity II : Deadfire - Ultimate Edition
    Avec toutes ces capacités, comment pourriez-vous avoir une chance contre un boss comme celui-ci ? Parlons stratégie ! C'est toujours amusant quand on construit un combat d’essayer de trouver la manière dont on pense que vous allez gérer la rencontre. En général, pour chaque stratégie que nous trouvons, il y en a trois autres que vous proposez. Avec le « Memory Hoarder », les attaques à distance sont votre meilleur ami. Il a de fortes attaques de mêlée mais ne peut pas faire grand-chose à distance tant que vous restez en dehors des grandes zones de dégâts qui se présentent sur le terrain. Cela peut être difficile car la plus grande partie du sol est une zone de ralentissement. En plus du manque de portée, le boss est très lent. C'est là que l'île Aumaua brille par sa capacité à traverser la zone de ralentissement avec facilité. Maia est très douée sur cette île avec son compagnon volant et sa capacité à se déplacer à distance et à attaquer avec facilité. Je ne peux pas vous dire combien de fois j'ai vu des joueurs terminer de justesse cette rencontre avec Maia en tant que dernière combattante restée debout.
    Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire ...
    L'article original est à retrouvé ici.

  • Commentaires

    1
    Tzzird
    Mardi 26 Mai à 12:15
    Bonjour à tous,

    Je ne me souviens pas d'un boss de cette apparence sur la version PC ?!
    Serait-ce un monstre spécialement créé pour la sortie sur console ?

    Merci Zemymy.
      • Mardi 26 Mai à 17:08

        cool

      • Mercredi 27 Mai à 08:19

        Tu n'as peut être pas joué au DLC The Forgotten Sanctum dans lequel il se trouve ?

    2
    Mercredi 27 Mai à 18:49

    Bonjour Killpower,

    Effectivement, fin 2019 j'ai joué au premier pour découvrir ce jeu renommé et tenter ainsi d'améliorer ma culture du jeu de rôle sur PC no Une fois terminé, j'étais plutôt partagé sur ce jeu. Une réaction probablement due au fait que, précédemment, je venais tout juste de finir Divinity Original Sin 2 qui, lui, bénéficiait d'avancées techniques supérieures.

    Ensuite, pour gommer mon désappointement, je me suis dirigé vers Deadfire. J'en conserve un meilleur souvenir que l'aîné. Toutefois, je n'ai pas pu le finir à cause d'un bug. Il aurait fallu que je recommence une grande partie du jeu alors que j'étais parvenu à la phase finale.  Ah ça non !

    Donc, je n'ai pas goûté aux joies des DLC de cette saga où j'aurais pu être confronté à ce monstre qui semble souffrir d'une forte migraine si j'en juge par l'allure de sa boîte crânienne. Le pauvre ...  aww



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :