• Tzzird

    Tzzird

  •  

    Dex

    Oui, c'est possible car les concepteurs du studio indépendant Dreadlocks ont fait preuve d'adresse en créant ce jeu de rôle en 2D à défilement horizontal.  Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il sort des sentiers battus. Certes, l'univers cyberpunk dans lequel il nous plonge, favorise l'immersion mais ce n'est pas tout. Ce jeu de rôle bénéficie d'atouts provenant d'autres genres comme le jeu de plateforme, d'infiltration... Un cocktail à déguster tranquillement.

    Harbor Prime est la ville futuriste dans laquelle DEX, votre personnage, va explorer des quartiers plus ou moins fréquentables dans le cadre de ses recherches. DEX est une jeune femme indépendante, tonique, bien décidée à ne pas s'en laisser conter. D'ailleurs, inutile d'essayer de changer la couleur de ses cheveux ou de ses vêtements, c'est impossible car DEX se coiffe et s'habille comme elle le souhaite. Ainsi, pour la construction physique du personnage vous n'aurez rien à faire, tout est prêt, les concepteurs du jeu ont tout prévu. Il faut dire qu'elle n'a pas de temps à perdre. 

    C'est que …, DEX a du monde à ses trousses et ça ne rigole pas ! Grâce au milieu des hackers, elle a découvert récemment qu'une organisation nommée Le Complexe, voulait lui mettre la main dessus. Mais pourquoi  ? Par conséquent, elle va devoir en apprendre plus sur ce groupuscule et sur elle-même en s'appuyant sur des relations qu'elle devra nouer progressivement, en commençant par Tony et Decker, ses deux acolytes.  

    Dex   Dex 

    Dès le début, la partie plateforme du jeu permet de découvrir un graphisme apaisant qui affiche ses lignes harmonieuses. Les décors sont pertinents, ils révèlent des objets suffisamment détaillés, des PNJ de toutes sortes, des chiens qui errent, des pigeons qui picorent et qui s'envolent lorsque DEX s'approche. Il est également possible d'avoir recours au zoom. On peut se téléporter d'un quartier déjà visité à un autre car il vaut mieux éviter de se perdre dans certaines zones de la ville où grouillent des fripouilles sans vergogne.

    Bien sûr, DEX à plusieurs cordes à son arc. Elle est capable de se battre aux poings, aux pieds ou avec une arme à feu qu'elle aura trouvée au gré de ses nombreux déplacements ou achetée dans un magasin du centre-ville. Elle peut aussi effectuer des approches furtives dans le dos de ses ennemis pour les étrangler en toute discrétion. Mais ceux-ci peuvent se montrer coriaces, il lui faudra alors penser à se soigner avec un médikit ou des pilules stimulantes à portée de main, dans les raccourcis.

    Mais outre ces gaillards faits de chair et de sang, DEX devra affronter un autre type d'ennemis : les virus du cyberespace qui veulent à tout prix affecter sa concentration. Ces épreuves ne sont pas toujours aisées à surmonter, elles réclament beaucoup de doigté. Un didacticiel est disponible en permanence ainsi que l'image d'une manette ou d'un clavier et souris indiquant les touches à utiliser. La fluidité du jeu est au rendez-vous. Elle apporte une réactivité très appréciable lors des déplacements et des combats.  

    DEX comme DEXtérité ?    DEX comme DEXtérité ? 

    Résolument simple, l'interface est très fonctionnelle, ses couleurs demeurent accueillantes. Parmi les quatre onglets regroupant toutes les options, figurent neuf langues dont le français (textes). Entre autres, les développeurs ont pensé à pouvoir ajuster la taille de la police présente dans les dialogues à choix multiples et le journal. D'une façon générale, tous ces réglages sont faciles à trouver et à utiliser, c'est efficace ! 

    Les contrôles peuvent être réalisés à l'aide du clavier et de la souris, ou d'une manette selon les goûts de chacun. Dans les deux cas, les modifications sont très simples. A noter le confort apporté à la visée lors de l'utilisation d'une arme à feu. Il y a aussi un emplacement pour accueillir huit raccourcis au choix. Une carte bien conçue accompagnera DEX durant ses pérégrinations en appuyant sur la touche M du clavier ou via l'inventaire, depuis une manette.

    L'aspect RPG du jeu se dévoile un peu plus tard, on y constatera qu'en termes de compétences, DEX n'est pas en reste. Dès qu'elle atteint un rang supérieur au fil des quêtes principales ou secondaires, elle obtient un à trois points de talents qui lui permettront d'accroître ses aptitudes en se dotant d'implants additionnels du Dr Niles, en augmentant ses dégâts d'attaques, en diminuant le recul des armes à feu, en améliorant  sa concentration, en devenant une experte en crochetage, en s'octroyant des qualités de communication, de négociation. 

    Dex   DEX comme DEXtérité ? 


    Dex

    En conclusion, DEX est un jeu qui possède un graphisme de qualité, une musique digeste, des fonctionnalités simples et efficaces. Par certains côtés, on devine un héritage de Deus Ex. Bien que l'aspect hybride de ce jeu semblait être un avantage au départ, il n'en est rien. En effet, force est de constater que même à partir d'une version de démonstration, la lassitude commence à s'installer au bout de quelques heures de jeu seulement, en raison de la répétitivité des actions, le mutisme des PNJ et le manque de liberté. Mais fort heureusement, la durée de vie est d'environ 15 heures. 

    + Interface                     + Fluidité                                                                                                                       - Hacking

    + Graphisme                 + En français                                                                                                                - Répétitivité                                                                                                          

     


    votre commentaire