• Urtuk : the Desolation, avis

    Urtuk : the Desolation, avis

    Note de la rédaction : Cet avis a été écrit en février 2020 durant l'accès anticipé et revu. Le jeu est sorti définitivement le 14 février et est en français depuis le 24 juin 2020. 

    Urtuk   Urtuk   Urtuk

    Pour faire court, Urtuk the Desolation est à mon sens LE jeu tactique vraiment tactique que j'ai toujours attendu. De prime abord, il frappe par sa direction artistique très inspirée de celle de Darkest Dungeon. D'où la présentation qu'on voit souvent faite de ce jeu comme "un Darkest Dungeon mixé avec Battle Brothers". Cela dit, l'univers du jeu est très sombre, impitoyable et basé sur le sacrifice ; cette direction artistique colle donc parfaitement au background.

    Ensuite, Urtuk the Desolation est très peu expliqué pour le moment (l'accès anticipé Steam n'a commencé que depuis 7 jours, ceci explique cela). Et il paraît extrêmement dur. Certes, il propose du challenge, mais quand on le creuse et qu'on en apprend toutes les ficelles, il en ressort qu'Urtuk est un jeu incroyablement subtil, bourré de mécanismes bien pensés et très riche en possibilités tactiques. Par exemple, votre gardien peut pousser les ennemis, mais les pousser dans des trous, peut les tuer ou leur faire des dégâts, les pousser contre un mur ou un rocher qui va les assommer, les pousser contre une barricade ou un piège qui va leur infliger des dégâts. En bref, vous allez beaucoup jouer avec votre positionnement pour avoir des avantages. mais attention, au bout d'un moment les ennemis vont faire de même.

    Les mécaniques d'Urtuk laissent peu (voire pas) de place à l'aléatoire. C'est ici qu'il se démarque de la concurrence et surclasse à mon sens, tous les jeux de tactique "habituels", X-com ou Battle Brothers en particulier. Une fois les troupes en place sur la carte de combat, il n'y a quasiment plus d'aléatoire, uniquement lorsqu'un tir est bloqué par un obstacle. Pour le reste, les attaques ne ratent jamais, les contrôles et les effets sont intégralement bloqués tant que vous avez de la protection, et sans ils passent tout le temps. Les coups critiques ne sont pas une chance sur chaque attaque, mais des effets garantis en certaines circonstances (attaque dans le dos, attaque d'un ennemi assommé ou ralenti). Le jeu ne va pas vous éliminer un soldat via un critique malheureux. Tout est clairement prévisible, ce qui fait d'Urtuk le seul vrai jeu de tactique auquel j'ai pu jouer.



    Il est extrêmement riche en possibilités de personnalisations de vos personnages au fur et à mesure de vos aventures. Gain de niveaux avec points de caractéristiques à donner, mutagènes donnant des capacités passives (nouvelles circonstances de coups critiques, effets supplémentaires sur certains coups, HP bonus, vitesse bonus, régénération de vie, etc.), et mutagènes de personnalisation de la compétence focus. Et, bien sûr, pièces de stuff assorties de bonus passifs que vous voudrez (ou pas) sur les pièces de plus haut niveau. Du coup, vous pouvez réellement donner des orientations claires à vos personnages, et varier le gameplay. Vous pouvez adapter le jeu à vos envies.

    Le jeu propose de base un bon nombre de classes (2 tanks, 1 healer, 2 tireurs, plusieurs combattants au corps à corps, etc.) et par la suite, vous pourrez aussi recruter des mobs, pour vous lancer dans des compositions exotiques si ça vous chante. Par contre, le jeu vous laisse choisir les classes de vos 3 premiers héros, mais les autres seront ceux que vous sauverez lors des rencontres que vous ferez en cours d'aventure. Et parfois, le début de jeu ne sera pas exactement ce que vous aviez souhaité, mais il est toujours possible de s'adapter et de s'en sortir. Et en parlant de personnalisation, les personnages peuvent également acquérir des traits "mystères" que vous pourrez débloquer et découvrir dans certaines circonstances.

    Pour moi, la plus grande réussite d'Urtuk est vraiment sa richesse tactique. Parfois vous serez à 6 contre 30 ennemis, bien plus haut niveau que vous et dont la moitié sont élites. A vous de trouver à quel endroit vous voudrez vous battre (et pourquoi pas vous retrancher dans un village conquis ?), et de créer votre position défensive. Ça tombe bien, le javelinier peut abaisser ou surélever des cases, rendant certains passages infranchissables. Et comme tirer depuis une position élevée donne un bonus de dégâts, ça peut vous donner un gros avantage lorsque vous voudrez vous fortifier ! Mais peut-être préférerez-vous jouer avec des trous pour repousser vos ennemis ?! Ou mettre votre lancier dans un goulot d'étranglement pour tenir les ennemis à distance avec son mur de lance ?! Les possibilités sont nombreuses et les choix ouverts.

    Vous l'aurez compris, Urtuk est, pour moi, une franche réussite. Un jeu dont la seule composante aléatoire est la carte des combats. D'ailleurs si vous rechargez un combat dont la carte ne vous plaît pas, vous aurez une carte très différente. En dehors de ça, le jeu est réellement punitif, au vrai sens du terme, et non pas random. Si vous perdez des soldats, dans 95% des cas c'est parce que vous avez fait une erreur. Ou parce que c'est votre choix. Le jeu est donc vraiment tactique, vous ne verrez pas vos plans s'effondrer car votre lancier a raté son attaque, ou que l'ennemi a décapité votre personnage d'un coup par surprise.

    Urtuk

    Un jeu méritoire, pleinement tactique, extrêmement riche en personnalisation et en possibilités lors des combats. Mais un jeu qu'il faut apprendre à maîtriser tant ses mécanismes sont subtils et nombreux. Seul bémol, un équilibrage à travailler au-delà du jour 150 et sur les Valdor (mention spéciale au combat du boss de fin de l'accès anticipé).


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :