• Dans une vidéo postée jeudi directement par PlaystationCD Projekt Red nous parle à nouveau du tant attendu Cyberpunk 2077Narrée par la douce voix de Doug Cockle (Geralt de Riv dans sa version anglaise), la vidéo se ponctue d'interventions des membres de l'équipe de développement. Un long chemin a visiblement été parcouru depuis la première annonce du titre en 2012, et de son premier teaser en 2013.

    La vidéo nous apprend que CD Projekt a voulu voir les choses toujours plus en grand et tenter, à sa façon, de proposer une expérience se rapprochant le plus possible d'une expérience de jeu de rôle, et de réussir à surpasser les attentes des joueurs, qu'ils soient nouveaux venus ou habitués aux productions du studio.

    Le jeu de rôle originel est d'ailleurs mentionné, et CD Projekt nous explique que, non content de se passer 50 ans après ce dernier, il se déroulera également dans une timeline parallèle. A l'instar des productions Marvel, ce choix permet à l'équipe de développement de prendre des libertés concernant le lore et l'univers pour créer un jeu ancré dans son média, mais qui pourrait néanmoins se permettre des références et des clins d’œil au matériau de base.

    La vidéo prend pour exemple V, le personnage principal du jeu : il était important pour CD Projekt que l'avatar du joueur soit entièrement customisable; une première pour le studio, jusque là cantonné à des personnages établis et iconiques (Geralt évidemment en tête).

    ''Il est important pour nous de donner cette liberté aux joueurs, de leur permettre de s'immerger complètement dans notre monde, d'en faire partie. C'est également pour cela que nous avons choisi la première personne : vous ne jouez pas ''quelqu'un'', mais VOUS'' déclare Miles Tost, level designer sur le titre.

    Cette vue à la première personne est donc cruciale et permet non seulement une immersion totale, mais de rendre du mieux possible la ville, Night City, et sa vertigineuse verticalité. Verticalité qui a également permis au studio de pouvoir relativiser la taille de son open-world : en faisant le choix de ne pas créer un monde plat et grand, il permet aux joueurs de ne pas sentir une grande différence de taille entre les phases à pied et celles en véhicules.

    La vidéo de gameplay de 48 minutes révélée tout d'abord à une sélection restreinte de personnes lors de l'E3 2018, puis sur Youtube quelques semaines plus tard, a été une étape importante pour le studio : tout d'abord sous pression à l'idée de décevoir et de ne pas être à la hauteur, l'engouement général et les louanges ont rassuré les équipes de CD Projekt Red, qui peuvent continuer à travailler et à peaufiner leur jeu jusqu'à sa date de sortie : ''quand il sera prêt''.

    Cette vidéo, en plus d'être dense en informations, nous rassure donc sur l'état d'avancement du titre, et surtout sur l'état d'esprit de CD Projekt : l'important ici n'est pas de sortir un titre bâclé et tablant sur du succès à court terme, mais bel et bien de sortir le chef-d'oeuvre que tout le monde attend.

    Avec des ambitions pareilles, comment leur en vouloir de prendre un peu plus de temps !? 


    votre commentaire
  • NEWS : The Outer Worlds annoncé*

    Pendant le Game Informer Show du vendredi 1er mars (que vous pouvez retrouver ici), Tim Cain et Leonard Boyarsky, tous deux game directors sur The Outer Worlds, ont dévoilé nombre détails concernant leur titre.

    - Tout d’abord, l’existence de plusieurs modes permettant de jouer son aventure de différentes façons : outre les modes de difficulté ‘classique’, il y aura en effet un mode baptisé ‘supernova’, ajoutant des mécaniques de faim, de soif et de fatigue. Une mauvaise gestion de ces statistiques amènera inévitablement à des malus qui n’ont pas encore été détaillés.

    - Concernant l’aspect artisanat de The Outer Worlds, nous apprenons qu’Obsidian Entertainement n’a pas voulu faire dans le fastidieux : n’offrant pas de véritable système de craft, le titre permettra en revanche bel et bien d’améliorer ses équipements à l’aide de toutes sortes de pièces et de matériaux récupérées en jeu. Certains équipements auront également des capacités spéciales uniques qu’il ne sera pas possible de recréer par le biais de ces mods.

    - Concernant le loot, Obsidian nous apprend que certaines pièces d’équipement uniques seront placées à des endroits fixes (comme l’arme d’un ennemi particulier par exemple), tandis que d’autres pourront être récupérées aléatoirement.

    - Les compagnons qui vous suivront dans vos pérégrinations pourront être équipés manuellement, à condition que les pièces que vous vouliez leur donner soient compatibles avec leurs compétences propres (une arme rétrécissant l’adversaire serait plus efficace sur un scientifique que sur une brute par exemple). Lesdits compagnons ne seront d’ailleurs pas de simples guerriers passifs : non contents de réagir aux actions que vous faites, ils discuteront également entre eux, et participeront même aux conversations que vous aurez avec les PNJ. Un système d’amitié sera également de la partie, mais aucune vraie romance est prévue : seule une franche et solide amitié est possible ou au contraire une rivalité violente poussant les concernés à quitter votre équipage.

    - Entre autres déclarations, nous pouvons également noter que le scaling de certains ennemis sera limité, que le jeu embarque un système de météo dynamique, et que certains compromis ont dû être faits pour rendre le jeu le plus agréable possible (un système de gravité a par exemple été retiré, jugé trop compliqué à mettre en place). The Outer Worlds ne sera pas un monde ouvert gigantesque : de l’aveu de ses développeurs, le titre se veut profond et maîtrisé, et préfère proposer une expérience proposant une bonne rejouabilité plutôt qu’une carte immense et mal gérée.

    En revanche, aucune date de sortie autre qu’un vague 2019 n’a pour le moment été spécifiée, ni sur quelle(s) plateforme(s) PC (Steam, Epic Store, GOG Galaxy) le titre sera vendu. A noter qu’Obsidian Entertainement tiendra une séance de questions/réponses pour The Outer Worlds à la PAX East, en cette fin de mois de mars.

     


    votre commentaire