Blizzard avait révolutionné le genre en inventant le diablo-like avec son précédent opus. Bien des développeurs ont copié mais jamais égalé voir sublimé le maître. C’est donc logique que le second volet allait surpasser son ancêtre. Sorti en 1999, le jeu a deux défauts majeurs : 

– Tout d’abord, la 2D isométrique n’est pas forcément la plus fabuleuse surtout avec une résolution bloquée en 640×480. Et il faudra attendre l’extension pour qu’elle monte en 800×600. 

– Le second défaut a disparu depuis le patchage du jeu : il existait des freezes en réseau qui gênait la maniabilité du jeu. Ainsi, il n’était pas rare de se retrouver mort parce que l’écran était figé durant quelques secondes face à un boss. 

Pour le reste, Diablo 2 reste le maître en la matière, voir même en 2008 au niveau jouabilité. 5 chapitres (6 avec l’addon), 6 personnages jouables au choix (2 de plus avec l’addon), des sets riches et variés, 3 niveaux de difficulté, et un mode hardcore -Si vous êtes tués, la partie est game over-. Les combats sont nerveux et la créatin de personnage même s’il ne possède que quatre caractéristiques est très riche avec de nombreuses compétences très bien équilibrées. La campagne se fait en 15 heures environ, mais sont rejouables à des niveaux supérieurs pour la continuité de son personnage jusqu’au niveau 100. 

Rajouter à cela, un multijoueur sur le net aux petits oignons qui est toujours occupé par les joueurs 9 ans après sa sortie. Et pour parfaire la chose, les développeurs sortent encore de temps en temps des patchs pour le jeu. C’est ainsi la marque de fabrication de Blizzard. Que demandez de plus, sinon une suite ? Et elle est prévue pour bientôt semble t-il. 

On rajoute que de nombreux mods modifient la structure même du jeu et rafraichissent totalement son gameplay. Quand on sait qu’un remake est sorti en 2021, on se dit qu’on tient là, le hit ultime.

Note RPG 3 sur 5
Note testeur 09 sur 10

La vision de Dagon :
Cet avis a été écrit et publié sur le site Dagon’s Lair. Avec l’aimable autorisation de son auteur.
Très attendu par les communautés de joueurs, Diablo II reprend les principes qui on fait le succès de son premier volet : Une représentation isométrique, un système de combat simple (on clique sur les monstres à tuer) et une jouabilité importante. Le jeu reste toujours un jeu d’arcade axé multijoueurs, le scénario étant linéaire mais aux sous-quêtes aléatoires. Un très grand soin a été apporté aux différentes classes de personnages, très complémentaires les unes des autres. Amélioration fondamentale par rapport aux autres jeux du genre, toutes les classes de personnages détiennent des sorts/pouvoirs variés. On ne finit pas par s’ennuyer en jouant un barbare. Le jeu s’est également agrandi par rapport au premier Diablo, et le scénario s’est grandement enrichi, même s’il n’est qu’un prétexte à de l’exploration et à la destruction systématique de toutes les créatures attaquantes.

On ne se sent malheureusement pas trop concerné par l’histoire. Techniquement, le jeu est de prime abord… assez laid ! Autant les créatures du premier étaient très belles pour l’époque (1996), autant le second volume, avec sa résolution de 640×480 et ses textures souvent baveuses, est décevant. Les décors, quant à eux sont acceptables et deviennent même assez jolis après l’acte I. Autre déception, l’instabilité des serveurs de Battle.net (c’est nouveau !), permettant le stockage sans triche des personnages multijoueurs. Seules les connexions directes sont envisageables et permettent une stabilité correcte. Pour conclure, on peut conseiller ce jeu à ceux qui ont aimé le premier Diablo, et à ceux qui cherchent un jeu d’arcade primaire, assez répétitif, mais très sympa en multijoueur. Il est difficile de s’arrêter quand on commence une partie avec des copains…

Graphismes & sons : 3/5 – Interface de Combat : 3/5 (arcade) – Scénario : 3/5 (bonne histoire, mais on ne se sent pas concerné !) – Jouabilité (fun) : 3/5 (simple mais efficace)
06/10

Administrateur de RPG jeux vidéo. Très vieux Joueur depuis le siècle dernier. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de traductions de nombreux RPG vidéo. Ancien président de RPGFrance, et ancien rédacteur de Dagon's Lair.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments