lundi, novembre 28, 2022

PRESENTATION & SORTIE – Grog

Développé et édité par  Thomas Biskup (plutôt connu pour son roguelike ADOM : Ancient Domains of Mystery et son remake Ultimate Adom : Caverns of Chaos) Grog est sorti le 24 mai dernier. C’est un pur roguelike en AscII, donc il n’est destiné qu’à une niche de joueurs anglophiles. A télécharger ici.

Sur le forum de discussion Roguelike Temple, Thomas Biskup a présenté ses caractéristiques :

– Un donjon composé de 25 niveaux de la taille d’un écran.
– Quatre types de monstres au niveau 1, plus deux nouveaux types de monstres par niveau. L’un des nouveaux monstres sera toujours plus puissant en termes de combat, l’autre type disposera d’un pouvoir spécial difficile.
– Des types de salles spéciales à partir du niveau 3 du donjon.
– Des fantômes (d’anciens personnages du joueur qui se transforment en monstres).
– Monstres vengeurs (les monstres qui ont réussi à tuer un joueur reçoivent un nom, des pouvoirs spéciaux ou des augmentations de puissance pour des meurtres consécutifs et reviennent dans les parties suivantes).
– La taille de l’inventaire est fortement limitée.
– Comprend un système d’identification des objets, mais identification automatique après un certain temps.
– Faim, prières, des tonnes d’objets différents
– Génération de personnages ultra-flexibles (par exemple, vous entrez un nom textuel, un sexe et un type et vos attributs seront fixés en fonction de ces choix).
– Ajoutez une note personnelle sur le destin de votre personnage à vos entrées highscore.
– Un objectif simple : atteindre le niveau 25, trouver le trône d’immortalité et s’échapper du donjon.

Bildschirmfoto 2022 05 24 um 13.13.43 |  RPG Jeuxvidéo

Thomas Biskup : Grog est un roguelike directement inspiré par le fait d’avoir joué au Rogue original sur un vrai PDP-11 lors de Roguelike Celebration 2018. D’une part, j’ai été complètement submergé par la surprise en remarquant la joie que ce jeu plutôt simple et extrêmement condensé m’a apportée.

D’autre part, j’ai commencé à me demander pourquoi le jeu s’appelait “Rogue” à l’origine, car les voleurs/rogues semblent jouer un rôle plutôt rare dans la fiction classique par rapport à l’archétype du combattant. Avec ces pensées à l’esprit, j’ai commencé à travailler sur Grog alors que la Roguelike Celebration 2018 était encore en cours.

Killpower
Killpower
Administrateur de RPG jeux vidéo. Très vieux Joueur depuis le siècle dernier. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de traductions de nombreux RPG vidéo. Ancien président de RPGFrance, et ancien rédacteur de Dagon's Lair.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Envie de laisser un commentaire ? x