Il est rare que je tombe sur un jeu pour lequel j’éprouve un coup de foudre. C’est le cas ici. Shieldwall Chronicles : Swords of the North est un jeu de combats tactiques avec gestion d’équipe et des éléments de RPG.

Vous suivez l’histoire racontée par de courts textes et trois ou quatre fois vous pouvez faire un choix qui détermine votre type de combat, puis vous combattez. A la fin, vous gérez votre équipement chez le marchand. L’intrigue est simple mais bien menée, dans un crescendo qui commence par de petites rixes et finit par des affrontements avec d’énormes bêtes fantastiques. Au départ, vous avez un assez large choix de personnages (renommables) et vous pouvez en changer à tout moment. D’ailleurs, les nouveaux personnages seront au même niveau que les vôtres, donc pas besoin de grinder).

Les graphismes sont très jolis, l’interface est claire et travaillée. La musique est très bien. Tout dénote le côté poli, chiadé, de ce titre à petit budget au rendu esthétique très pro, pourtant oeuvre d’un seul homme.


Compte tenu du type de jeu, je n’ai pas grand chose à lui reprocher : la même couleur pour les emplacements de sauvegarde utilisés et vierges ; la confirmation avec le bouton gauche essentiellement. Les non anglophones pourront aussi déplorer la seule version anglaise (je me propose de le traduire, mais j’attends les fichiers textes).

Ce que j’ai apprécié, c’est, outre la finition impeccable, l’histoire prenante, les combats à la difficulté bien dosée et le level design bien pensé, mais aussi les quelques choix à faire et surtout le fait qu’il est jouable par tous du fait de la présence de plusieurs niveaux de difficulté. Non, vraiment, j’ai été agréablement surpris de bout en bout.

En conclusion, je le recommande à tous les amateurs de jeux de combats tactiques dans un monde d’heroic fantasy pas trop criard. Achetez-le si vous aimez les combats tactiques, quel que soit votre niveau. Vous ne serez pas déçu.

+ la réalisation très propre
+ l’absence de bug
+ le scénario simple et prenant
+ les combats tactiques
+ l’interface simple et jolie
+ la musique pas mal du tout

Note testeur 08 sur 10

– Les emplacements de sauvegardes utilisés et vides de la même couleur
– La confirmation par le bouton de gauche (je confondais au départ avec “retour”)
– Pour certains : le côté RPG trop peu présent (mais le jeu n’en est pas vraiment un, donc ça ne tient pas trop).
– Le didacticiel pas très inspiré.

La vision de Killpower :
Shieldwall Chronicles : Swords of the North n’est pas la première production de ce studio/homme dans le monde des RPG tactiques. On lui doit aussi les Demon’s Rise, ou encore la licence Strike Team. Cet opus propose des niveaux bien plus ouverts que les Demon’s Rises et plus aboutis que toutes ses productions précédentes. Il y a une forme de maturité graphique dans ce dernier jeu et j’espère que cela continuera par la suite, même si j’ai quelques craintes, vu la disparition du site officiel. Pour moi, dans le domaine tactique, c”est une réussite, mais pas dans le domaine du RPG tactique. Et pour moi, le développeur se repose sur ses lauriers, avec les mêmes menus qui reviennent d’un jeu à l’autre. Alors on change le background mais les techniques sont les mêmes. J’aime ses jeux mais il faudrait un peu évoluer.
07/10

Vieux gamer ayant connu les premiers jeux vidéos (Pong, Asteroids...), amateur de hack'n slash, de JDR en général, de shoot them up, de beat them all et de jeux de baston, mais aussi de jeux de puzzle (et de vrais puzzles en carton), amoureux du français et du japonais, expatrié vivant au Japon traducteur amateur de l'anglais (les quatre jeux de Soldak Entertainment notamment) et du japonais... Que dire d'autre... Ah oui ! Ecrivain ! Lisez mes livres. On les trouve en Kindle sur Amazon et ici.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments