dimanche, mai 29, 2022

Note du testeur sur 10

Mass Effect 2 : Overlord
9

TEST – Mass Effect 2 : Overlord

Ce test a été écrit et publié à l’origine le 20 Juin 2010 sur le site RPGFrance par son auteur Mercks. Avec son aimable autorisation.

Il n’y a pas plus tard qu’une semaine, nous testions un DLC de Bioware pour son titre “phare” : Dragon Age. Je vous disais alors que les DLC se suivent et ne se ressemblent pas, surtout en qualité. Mon cher rédac’chef, Megamat, m’est tombé dessus cette semaine avec un nouveau DLC pour le space opera Mass Effect 2. Afin d’éviter ses impitoyables coups de fouet (c’est qu’il est pas jouasse le Mat), je me suis empressé de tester cet Overlord (Suprématie en VF), ne m’attendant pas à grand chose. Je me suis trompé…

Une base scientifique de Cerberus, sur la planète Aïté, lance un SOS. Une I.V. (intelligence virtuelle) aurait pris le contrôle des différents points névralgiques de la planète. Il n’en faut pas plus au Commandant Shepard et son équipe pour se lancer dans une nouvelle aventure. Arrivé sur Aïté, vous faites la connaissance du professeur Archer qui vous explique qu’il a cherché à combiner la psyché humaine à l’esprit unique des Geths, vos ennemis de toujours.

Bien sûr rien n’a tourné comme prévu et une nouvelle intelligence est née. Cette dernière a pris le contrôle des différentes bases scientifiques, mais également des Geths cobayes et des droïdes de combat. Le but de cette I.V. étant d’infecter la galaxie toute entière, le Commandant Shepard n’a pas d’autre choix que de l’exterminer.

Bon il faut bien avouer que le pitch de départ n’est pas spécialement original et sent fortement le réchauffé. Toutefois, je dois bien reconnaître que la recette prend bien, et que l’ambiance bien sombre de cette nouvelle aventure rend le tout vraiment agréable. Ce DLC est divisé en cinq épisodes, entrecoupés par la visite de la planète Aïté à l’aide de l’Hammerhead. Vous devez reprendre le contrôle de chaque station de recherches, en combattant les ennemis contrôlés par l’I.V. Chacune de ces stations possède un environnement différent, et nous offre un gameplay et une ambiance particulière.

L’une d’entre-elle se trouve, par exemple, dans un volcan, vous obligeant à jouer à “saute-mouton” de rocher en rocher sur une rivière de lave. Une autre vous permettra de visiter un vaisseau Geth en ruine parsemé de cadavres. Ambiance, ambiance. Tout cela pour arriver au meilleur final auquel j’aie assisté depuis longtemps. La fin de ce DLC vaut à elle seule l’investissement. Attention il n’y a rien de visuel, point d’explosions apocalyptiques ou de combats épiques. Ici ce sont nos sentiments qui prennent le dessus. Un choix cornélien se présente, qui fait appel à notre conscience et qui ne peut laisser personne indifférent. On touche presque du doigt ce que devrait être le jeu vidéo, un outil de réflexion. Honnêtement, c’est du grand art, bravo Bioware !

D’un point de vue technique, Overlord nous offre des environnements de toute beauté. La planète Aïté est tout bonnement superbe, avec ses cascades et ses falaises offrant de magnifiques points de vue. On sent que Bioware a énormément travaillé sur l’aspect graphique de ce contenu additionnel. Comme dit plus haut, les différents centres de recherches possèdent chacun leur style propre, et nous en mettent plein les yeux. Les niveaux sont bien construits et dégagent tous une ambiance bien plus sombre qu’à l’accoutumé, donnant à l’ensemble une vraie identité.

Côté son rien à redire, le doublage est de qualité, et les musiques renforcent l’ambiance oppressante avec brio, notamment celle de la scène finale qui est dramatique à souhait. Du tout bon. A noter, pour les collectionneurs que deux nouveaux succès sont inclus, par contre aucun nouvel équipement ni personnage. On ne peut pas tout avoir non plus.

En conclusion Overlord se place, pour moi, comme le meilleur DLC pour Mass Effect 2. La durée de vie, d’une heure trente à deux heures, est correcte pour les sept euros que coûte ce supplément. L’aventure est vraiment prenante, et la mise en scène a été particulièrement soignée. Je ne suis pas un fervent amateur de DLC, et on trouvera toujours à dire que ces derniers pourraient être inclus dans le jeu de base, et qu’ils en grossissent la facture; mais pour le coup j’avoue avoir été agréablement surpris. Ce DLC est sans nul doute un indispensable pour Mass Effect 2, et on en redemande.

+ Très bon DLC.
+ Scénario agréable.
+ Environnements réussis et vastes.
+ Durée de vie correcte.
+ Techniquement superbe.

Note RPG 4 sur 5

– On aimerait que ce soit plus long.
– Assez orienté action, délaissant le côté RPG

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Tests

Articles et vidéo

0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x