Alors que les DLC de Bioware à destination de Dragon Age vont du passable au médiocre, il faut bien reconnaitre que ceux pour Mass Effect 2 sont d’un tout autre acabit. Le repaire du courtier de l’ombre est le dernier DLC pour Mass Effect 2. Il permet au commandant Shepard de retrouver Liara T’Soni à la poursuite du roi de l’information. Ce DLC sera-t-il à la hauteur de Suprématie ? La réponse ci-dessous.


Cette nouvelle aventure démarre sur Illium. Shepard et son escouade rendent une nouvelle fois visite à la schtroumpfette Liara. Cette dernière, ayant troqué sa tenue de scientifique mal assurée du premier opus contre celle d’agent secret, va vous entraîner à la poursuite du courtier de l’ombre. Je ne m’étendrais pas sur le scénario, et vous laisse le soin de le découvrir.

Quelques révélations sont au programme. Vous découvrirez par exemple ce qu’il ait advenu de votre corps deux ans avant votre résurrection. Vous rencontrerez un S.P.E.T.R.E asari versatile ; et bien sûr vous affronterez le courtier de l’ombre lui-même. Un combat d’ailleurs rythmé, et se démarquant de ceux habituellement propre à la série. Bref, autant être clair d’entrée, ce DLC vaut à nouveau son pesant de cacahuètes, et les fans de Mass Effect seront ravis.


Une fois n’est pas coutume, je vais d’emblée vous exposer les points noirs de ce DLC. Tout d’abord,  ceux qui s’attendaient à une partie de jambe en l’air en souvenir du bon vieux temps vont être déçus. Toutefois, mon Shepard avait préféré le teint halé d’Ashley dans Mass Effect premier du nom. Il faut dire que le bleu ne s’accordait pas avec mon caleçon de l’époque. Tout ça pour dire que les effusions avec Liara sont limitées. Ensuite la durée de vie,  de 2 à 3 heures maxi. C’est tellement bon qu’on en voudrait encore. Enfin le mutisme de nos compagnons durant la première mission, ce qui est hélas récurrent dans ces DLC.

Maintenant passons aux bonnes choses. Le scénario est prenant et rythmé, d’ailleurs les nombreuses cut-scene du titre sont parmi les meilleurs du jeu global. Ca bouge bien, ça pète de partout, et les dialogues entre Shep’ et Liara font mouche. Côté environnement on est également verni. On découvre une nouvelle partie d’Illium, et le repaire du courtier de l’ombre tient toutes ses promesses. Ce dernier est un grand vaisseau, planqué dans des nuages chargés d’éclairs, et devinez qui va devoir se balader en plein vent sur la coque extérieur… A noter qu’une fois le DLC terminé, vous aurez toujours accès à ce repaire qui fourmille de moult choses intéressantes ; mais là aussi je vous laisse le plaisir de la découverte.


Ce DLC se paye également le luxe de nous fournir une nouvelle forme de gameplay. En effet vous serez amené à piloter une voiture volante à travers le trafic d’Illium, comme au début de Star Wars episode II. Cette phase, bien que plaisante, souffre toutefois d’une maniabilité perfectible et aurait mérité plus de soin. Sachez également que Liara fera partie intégrante de votre groupe durant l’aventure. L’un de ses pouvoirs biotiques exclusif  se révèle d’ailleurs tout aussi efficace qu’il est beau.  

Techniquement, c’est du Mass Effect 2, donc magnifique. Le passage sur la coque du vaisseau du courtier est de toute beauté. Je vous laisse le soin de regarder les captures du test et de la fiche de jeu. Niveau son, il me semble entendre de nouveaux thèmes, mais je n’en suis pas très sûr ; mais  là encore c’est du tout bon. La musique sait se faire discrète quand il le faut, et épique lors des phases d’action. De l’action, il y en a. Course-poursuite, combat contre deux “boss”, explosions à gogo, on ne s’ennuie pas une seule seconde.


En conclusion, Bioware signe encore là un DLC de qualité pour Mass Effect 2. Moins long que son prédécesseur  “Suprématie ou Overlord”, on se régale à retrouver la belle Liara et à la suivre dans sa chasse. Pour 800 bioware  points, vous prolongerez le plaisir de Mass Effect 2 de bien belle manière. Foncez, vous ne le regretterez pas.

+ DLC réussi sur le fond comme sur la forme.
+ Très bon scénaro.
+ Le plaisir de retrouver Liara.
+ Quelques révélations sympathiques.

Note RPG 4 sur 5
Note testeur 08 sur 10

– Phase en voiture volante pas terrible.
– Trop court, on en voudrait encore !
– Quelques bugs d’affichage lors des dialogues.

Ancien rédacteur en chef de RPG France
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments