Fort de son succès en octobre 2012 avec Xcom Enemy Unknown, et après les mauvais résultats (justifiés) du TPS Xcom The Bureau, la licence légendaire des petits hommes verts nous revient aujourd’hui dans un remake surdosé. Xcom Enemy Within n’est pas un RPG, mais comme chez RPG France nous sommes sérieux et que nous avions testé en son temps Xcom Enemy Unknown, nous avons assuré le suivi et fait de même pour cette extension.

On the road again…

Pour ne pas être redondants, car nous n’aimons pas être redondants, nous vous invitons à lire l’excellent test d’Xcom Enemy Unknown. Celui-ci vous permettra d’appréhender toutes les mécaniques de jeu propres à cette série dédiée au combat tactique au tour par tour saupoudré d’un peu de gestion. Nous allons donc nous concentrer exclusivement sur les ajouts opérés ça et là.

Tout d’abord, sachez que si vous êtes sur PC, Xcom Enemy Within est bel et bien une extension dont il faudra faire l’acquisition en plus de la version de base, alors que sur console il s’agit d’un « stand alone », c’est à dire d’un jeu entier.

Le premier ajout de cette version survitaminée d’Xcom est la présence d’une substance appelée « Mêlée » (ndlr : vous apprécierez au passage le glamour du terme choisi au moment de la traduction dans la langue de Molière). Cette substance permet, entre autres, de mener de nouvelles recherches et de fabriquer des outils technologiques qui vous ouvriront très rapidement des possibilités jusque là inconnues.

La modification génétique et cybernétique des soldats composant l’unité Xcom sera alors possible. Ces modifications vous permettront entre autres de développer des capacités comme celle de porter un énorme exosquelette appelé armure CEM, ou encore de développer la vision ou la régénération cellulaire de vos recrues. Ces possibilités, très nombreuses et donc généreuses en termes de contenu, auront bien entendu une incidence sur le gameplay et le déroulement des affrontements.

Target engaged

C’est en effet dès les premières modifications cybernétiques ou génétiques que vous prendrez toute la mesure des changements de stratégies que cela impose. Dans les phases de combats, ces changements interviennent notamment du fait des possibilités accrues soit à très longue distance via des modifications rétiniennes, soit au contraire à très courte distance avec le lance-flammes, voire au corps à corps à grand coups de pistons hydrauliques. Mais le plus étonnant est que cette course à l’armement « next gen » aura vite fait de mettre à mal vos matières premières et vos finances, vous engageant rapidement dans une course effrénée aux ressources.

Par ailleurs, une autre nouveauté vous octroie la possibilité de délivrer des médailles militaires à vos soldats, leur conférant ainsi, quelque soit leur grade, différents bonus plus ou moins utiles en combat. Côté personnalisation des troupes, notez également qu’il est désormais possible de régler par défaut les doublages afin que chaque soldat s’exprime dans sa langue maternelle, ce qui renforce l’immersion et le côté « Force Internationale d’Intervention » du projet Xcom.

Mais au fait… Pourquoi within ?

Sans vouloir vous spoiler l’unique surprise scénaristique de Xcom Enemy Within, sachez qu’une nouvelle faction ennemie fait son apparition dans le jeu, et que celle-ci viendra mettre pas mal de bâtons dans les roues du général en herbe que vous êtes. Le fait de devoir composer avec les spécificités de cette nouvelle faction EXALT est un plus indéniable dans la stratégie globale que vous allez adopter. Au final, cette nouveauté vient agrémenter le jeu d’une difficulté complémentaire mais plutôt bien intégrée au reste du jeu.

Par ailleurs, les quelques sites de crash d’OVNI et bases tactiques ajoutés à cette nouvelle version d’XCOM permettent de renouveler un peu plus l’expérience de jeu, et de gommer ainsi le sentiment de répétition qui pouvait entacher son grand frère Xcom Enemy Unknown.

En conclusion, nous pourrions dire que cette version de XCOM aurait du être la première. Elle est plus riche, plus dense et plus intéressante que le jeu de base. Cerise sur le gâteau, l’équilibrage de la difficulté est toujours aussi bon, rien ne vient frustrer le joueur, qui n’est victime que de ses mauvaises décisions et jamais, ou presque, d’un gamedesign bancal.
En somme, Xcom Enemy Within ne fait que détrôner son prédécesseur et offre réellement un must have pour tous les fans du genre. Seule ombre au tableau, le prix pour ceux qui ont déjà l’édition du jeu de base, à savoir Xcom Enemy Unknown. Cela est particulièrement vrai pour les joueurs consoles, qui devront racheter un jeu complet. Pour ceux qui n’ont pas fait Xcom Enemy Unknown, foncez c’est du solide !

+ Gameplay ultra solide
+ Ajout de contenu conséquent
+ Encore plus tactique
+ Impitoyable mais juste
+ Partie gestion un peu étoffée

Note RPG 1 sur 5
Note testeur 09 sur 10

– Scénario faible
– Réalisation en dents de scie
– Cinématiques d’un autre temps

Ancien rédacteur de RPGFrance.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments