A 4 jours du lancement de l’accès anticipé de Baldur’s Gate 3, le 8ème community update est consacré à la création de personnages et les développeurs mettent en avant leur outil de création d’avatars doté de « centaines d’options pour s’assurer que chaque personnage soit unique ». Killpower avait effleuré le sujet grâce à PC Gamer, mais là, on va aborder le sujet à fond et on finira pas une série de questions/réponses sur le jeu. Traduction !


Qu’est-ce qui vous définit ? Est-ce ce que vous êtes, ou ce que vous faites ? Dans Baldur’s Gate 3, ce sont les deux. Créer un personnage dans Baldur’s Gate 3 n’est pas seulement une question de traitement, mais c’est le tout début de l’élaboration de votre histoire. BG3 est un monde avec une forte implication des joueurs, et le personnage le plus important dans ce monde, c’est vous. Nous avons créé non seulement un système de personnalisation du personnage qui permet à la communauté des joueurs de se distinguer, mais aussi un monde qui réagit constamment à l’évolution de votre personnage.

Dans BG3, vous pouvez commencer votre voyage en choisissant votre race, votre sous-race, votre origine et votre classe. Dans certains cas, vous pouvez également choisir une sous-classe, peut-être une divinité. Ces choix se répercuteront sur toute l’histoire et affecteront votre jeu pendant toute la durée de la partie.

Vous attribuerez des points à vos 6 aptitudes (Force, Dextérité, Constitution, Intelligence, Sagesse et Charisme). Ensuite, vous déciderez laquelle des différentes compétences du jeu vous maîtrisez (par exemple, Acrobatie, Tromperie, Furtivité). Enfin, vous personnalisez votre apparence et la façon dont votre personnage se présente au monde.

Serez-vous une bête apprivoisant un magicien, un charlatan briseur de sorts avec une grenouille toxique comme familier, ou un noble chevalier githyanki eldritch qui se laisse séduire par l’Absolu, avec la capacité de traîner psioniquement ses ennemis derrière elle. Ou encore, choisirez-vous un sorcier plus traditionnel qui a fait un pacte avec le diable ? Les choix sont infinis !

LE PROCESSUS

Notre création de personnages présente des races fantastiques photoréalistes, basées sur des scans 3D des acteurs et des modèles (imperfections et tout), sélectionnés parce que leurs caractéristiques ressemblaient à peu près à la direction de chaque race du jeu, ainsi que bien sûr pour la diversité et la variété des races semblables à l’homme. Notre équipe a passé une grande partie de la pré-production à sélectionner, scanner et mouler ces scans avec soin, pour devenir les têtes de base de la création des personnages. Le jeu en accès anticipé propose un total de 150 têtes à choisir parmi les 16 races et sous-races.

Alena Dubrovina, notre lead character artist, a voulu mettre en lumière ce point. “Lorsque les dialogues cinématiques ont été introduits pour BG3, nous avons réalisé que nous devions faire un énorme progrès qualitatif dans notre travail sur les personnages. Nous voulions que les personnages soient au mieux de leur forme et nous voulions placer la barre très haut. Nous devions être très innovants pour faire une gamme de têtes aussi large et atteindre le niveau de qualité que nous voulions”.

“Nous avons décidé d’utiliser des visages scannés pour notre production afin de créer des personnages aussi réalistes que possible. Nous avons scanné 40 personnes d’âges et d’ethnies différentes. Tout en recherchant des modèles, nous nous sommes concentrés sur les caractéristiques qui correspondraient à nos races imaginaires et nous avons cherché des visages qui avaient quelque chose d’unique ou qui étaient très polyvalents pour s’adapter à différents personnages.

Finalement, nous avons transformé les têtes scannées en environ 150 têtes uniques de différentes races que vous pouvez voir dans le jeu maintenant. Et ce nombre va continuer à augmenter. Certaines des têtes scannées ont conservé leurs caractéristiques, mais d’autres sont devenues un point de départ pour la création de nouveaux visages. Nous avons également utilisé les données scannées comme une ressource didactique, car il n’y a pas de meilleur sculpteur que la nature”.

LES RACES

Dans l’accès anticipé, vous aurez le choix entre 8 races, chacune ayant sa propre sélection de sous-races. D’autres seront ajoutées plus tard, mais pour l’instant, ce sont les suivantes :

Humain : Le visage le plus commun de Faerûn, les humains sont connus pour leur ténacité, leur créativité et leur capacité à croître à l’infinie. Ils vivent pleinement dans le présent – ce qui les rend bien adaptés à la vie d’aventurier – mais planifient également l’avenir, s’efforçant de laisser un héritage durable.

Githyanki Les Githyanki sont des guerriers hors pair du Plan Astral, connus pour leurs légendaires lames d’argent et leurs montures de dragons rouges. Ils cherchent à détruire totalement les flagelleurs mentaux , qui ont réduit en esclavage l’ancien empire des Githyanki pendant des millénaires.

Les Elfes

Les Hauts-Elfes : Héritiers de la mystique Feywild, les hauts elfes apprécient la magie sous toutes ses formes, et même ceux qui n’étudient pas les sorts peuvent manipuler la magie.

Les Elfes des bois : Ils passent leur vie de reclus dans les forêts de Faerûn. Des décennies d’entraînement au tir à l’arc et au camouflage sont renforcées par une rapidité d’esprit venue de l’autre monde.

Les Elfes noirs (les drow)

Seldarine Drow : Les Drow sont le résultat d’un ancien schisme entre les divinités elfiques Corellon Larethian et Lolth. La trahison de ces dernières a conduit les Drow dans les bas-fonds, où ils se sont scindés en factions belligérantes. Les drows seldarines cherchent des alliés dans tout Faerûn, dans le but de régler leur conflit avec Lolth – et entre eux – par tous les moyens possibles.

Lolth-Sworn Drow : Élevés par le culte de Lolth dans la ville de Menzoberranzan, ces elfes noirs vantent les vertus de leur déesse corrompue et impitoyable. Lolth marque ses adeptes avec des yeux rouges vifs afin que les autres apprennent à avoir peur de l’elfe noir sa simple vue.

Les Demi-Elfes

Demi Haut-Elfe : Une touche de Feywild subsiste dans cette lignée, et même ceux qui ne sont pas entraînés à la magie possèdent un soupçon de pouvoir sauvage.

Demi-Elfe des bois : Tout comme leur parent elfe des bois, ces demi-elfes ont une foulée rapide et le sens de la furtivité. Pourtant, nombreux sont ceux qui sortent de leur isolement dans les forêts de Faerûn pour explorer le reste des royaumes.

Demi-Elfe  noir : La plupart des demi-elfes noirs résultent de liaisons entre les drows de Seldarine et ceux vivant à la surface. Bien que les demi-elfes noirs héritent de quelques dons magiques, ils ne sont généralement pas élevés dans l’Outreterre.

Les Nains

Les nains d’or : Ils sont connus pour leur confiance et leur intuition aiguës. Leur culture du Royaume profond valorise la famille, les rituels et l’artisanat.

Les nains d’écu : Ils ont survécu à une longue disgrâce, abandonnant nombre de leurs anciens royaumes dans des guerres avec les gobelins et les orques. Ces pertes ont conduit à un état d’esprit cynique, mais les nains boucliers sont prêts à tout pour retrouver leurs terres ancestrales.

Les Halfelins

Pieds légers : Furtifs mais sociables, les Halfelins pieds légers parcourent Faerûn pour se faire un nom.

Coeur vaillant : Les légendes disent que le sang des nains donnait aux cœurs vaillants leur robustesse. Résistant au poison et aux sources d’endurance, ces Halfelins se défendent efficacement.

Les Tieffelins

Asmodeus Tieffelin : Liés à Nessus, la couche la plus profonde des Enfers, ces Tieffelins héritent de la capacité de manier le feu et les ténèbres de la lignée infernale de l’archidiable Asmodeus.

Tieffelin de Méphistophélès : Descendant de l’archidiable Méphistophélès, ces Tieffelins sont douées d’une affinité particulière pour la magie des arcanes.

Tieffelin de Zariel : Les membres de la lignée de Zariel sont dotés d’une force guerrière et peuvent canaliser les flammes ardentes pour punir leurs ennemis.


Baldur’s Gate est un vaste centre culturel sur la Sword Coast, attirant des aventuriers de races et de cultures extrêmement variées, qui cherchent tous à se faire un nom en ville. Dans BG3, les PNJ de ce monde réagiront à qui et à quoi vous êtes, vous offrant des possibilités uniques en fonction des options que vous aurez choisies dans la création de votre personnage.

Par exemple, avant les événements de BG3, la ville d’Elturel vient de sombrer dans les Neuf Enfers. Tant de personnes innocentes, jetées sans avertissement dans le feu, pour ne jamais y revenir. Les citoyens ordinaires parlent de cet événement affreux avec amertume, avec griefs et avec une suspicion malsaine. Vous pouvez donc imaginer qu’en tant que Tieffelin (un être doté d’une lignée infernale et de traits diaboliques), vous pouvez, grâce à ces événements mondiaux, vous retrouver sujet à la méfiance et à la peur – au moins plus que la suspicion habituelle que vous inspire votre lignée.

Les races plus étrangères à la Sword coast (La Côté des Épées), comme les elfes et les githyankis, sont si rares pour le PNJ moyen que vous aurez des interactions uniques également. Sur les quelques 600 PNJ que vous rencontrerez dans le seul acte 1, chacun d’entre eux s’inspirera de sa propre expérience. Souvent, ils déterminent comment ils abordent une discussion ou une situation.

Chacune de ces races représente une quantité stupéfiante de complexité narrative et mécanique. Dans un jeu, en tant qu’humain, vous pourriez être traité avec respect et honneur. Dans la suivante, en tant que githyanki, vous devrez peut-être vous battre pour obtenir ces mêmes privilèges avec l’acuité de votre langue ou la férocité de vos poings. La race que vous choisirez sera le fondement de votre apparence, mais vous aurez aussi un tas de caractéristiques raciales intéressantes, notamment des augmentations de statistiques, des compétences et d’autres bonus potentiels.

LES CLASSES

Dans l’accès anticipé, vous aurez le choix entre 6 classes – Clerc, Guerrier, Rodeur, Voleur, Sorcier et magicien – chacune avec au moins deux sous-classes. Si vous ne connaissez pas D&D, certaines classes déverrouillent leur sous-classe dès le niveau 1, comme le Clerc, tandis que d’autres obtiennent leur choix de sous-classe au niveau 3.

Si vous choisissez une classe avec accès à la magie, vous pourrez choisir parmi plusieurs cantrips – des compétences arcaniques simples que vous pouvez utiliser pour éblouir et détruire vos adversaires encore et encore – et des Sorts – des compétences plus puissantes que vous n’utiliserez que de façon limitée entre chaque repos.

Tout comme vos origines et votre race, votre classe vous donnera également des options dans le monde. Les PNJ pourraient reconnaître les compétences qui vous permettent de vivre votre vie, et en retour, vous aurez des options de dialogue et des opportunités uniques que vos autres compagnons n’auront pas.

Les classes évoluent en fonction de votre niveau et chaque classe offre de nombreuses possibilités de personnalisation. Une fois que vous avez atteint le niveau 4, par exemple, vous pourrez choisir parmi un large éventail d’exploits. Les exploits représentent des talents ou un domaine d’expertise qui confèrent aux personnages des capacités spéciales. Ils incarnent une formation, une expérience et des capacités au-delà de ce que votre classe de base offre.

L’APPARENCE

Dans l’onglet Apparence, vous pouvez personnaliser les détails de votre personnage. Vous pouvez choisir parmi différentes options de voix, modifier les traits du visage, les coiffures, les couleurs et les barbes. La couleur des cheveux et des yeux aura plusieurs options “classiques”, mais ces options peuvent également être ignorées et vous pouvez choisir ce que vous voulez parmi toutes les couleurs disponibles. Enfin, vous pouvez ajouter la touche finale avec une variété d’options de tatouage et de maquillage. Vous remarquerez que de nombreuses races secondaires ont des apparences différentes les unes des autres, ce qui ajoute une autre couche de variété au jeu.

L’ACCÈS ANTICIPE ET APRES…

Oh, nous avons des SURPRISES pour vous quand vous commencerez enfin le jeu. Mais nous n’allons pas les gâcher. Nous allons développer le contenu de l’accès anticipé tout au long de la campagne et nous avons pas mal de choses en plus dans nos manches, mais comme cette mise à jour concerne l’accès anticipé, nous les aborderons plus tard.

Assez parlé de la création de personnages pour l’instant. Nous savons que beaucoup d’entre vous sont très curieux des races qui pourraient être ajoutées à l’avenir, mais avec 16 races + sous-races à choisir, nous pensons qu’il y a suffisamment de contenu pour vous permettre de commencer.

La date de l’accès anticipé approche rapidement, vous pourrez donc vérifier tout cela par vous-même très bientôt !

QUESTIONS/REPONSES

Stadia et PC, contrôleurs et souris/clavier ?
Stadia dispose d’une version “bêta” de la prise en charge des contrôleurs, mais nous vous suggérons de jouer avec une souris et un clavier si vous le pouvez pour le moment, pendant que nous affinons le contrôleur pour l’avenir. La prise en charge des contrôleurs viendra également au PC.

L’option “Changement” sera-t-elle intégrer dans le jeu ? Pouvons-nous “changer” les classes et les races ?
Nous essayons encore différentes façons d’introduire le “changement”, vous devrez donc faire preuve d’un peu de patience avant que nous répondions à cette question.

Sera-t-il possible de jouer sans aucune romance (comme des compagnons qui essaient de vous séduire, vous ou l’un l’autre) ?
C’est à vous de décider qui vous voulez séduire. C’est à vous de choisir. Vous n’avez même pas besoin d’être ami avec qui que ce soit, et vous pouvez rejeter toute avance des personnages du jeu.

Les personnages d’Origin auront-ils une classe fixe, ou pourrons-nous en choisir une comme dans DOS2 ?
Même réponse que pour le “changement”. Nous voulons mettre à disposition une forme de “changement”, mais nous sommes encore en train de réfléchir à la meilleure façon de procéder.

L’artisanat sera-t-il présent dans le jeu ? Si oui, dans quelle mesure ? Mon sac sera-t-il rempli de fournitures d’artisanat ou puis-je les déposer au camp ?
Il y aura une certaine forme d’artisanat, mais elle sera limitée.

Lorsque nous équipons nos personnages de nouvelles armures, bottes, amulettes, bagues, capes, est-ce qu’elles apparaissent sur nos personnages ?
Oui, car les objets que vous équiperez apparaîtront sur les personnages et dans le jeu et pendant les dialogues. Les bagues et les amulettes n’apparaissent pas.

Puis-je caresser le chien (et le hibou) ?
Oui, vous pouvez caresser le chien ! Nous vous conseillons toutefois de ne pas caresser l’hibou. Quant au petit ourson ? Nous vous laissons le soin de le découvrir…

Pourrons-nous créer un personnage dans Baldur’s Gate 3 ?
Oui, comme ça.