Ce soir se tenait le dernier épisode du Night City Wire, ironiquement à la date de sortie précédemment annoncée pour Cyberpunk 2077. Dans cette ultime présentation de 30 minutes, CD Projekt RED nous a encore une fois gâté et présenté de nouveaux aspects du et autour du titre.

Comment à notre habitude, nous vous en offrons ici un résumé.

La première partie du programme, et la plus importante, a été consacrée à Johnny Silverhand, le personnage nébuleux incarné par un Keanu Reeves pimpant. Présenté depuis le début comme étant un personnage important et n’apparaissant qu’à V, le personnage principal du jeu, son rôle n’était au final pas bien clair. Présenté plus en détails dans un trailer d’une poignée de minutes, nous apprenons donc que Johnny était un rocker influent terroriste à ses heures perdues, et qu’il incombera à V de l’aider à accomplir sa vengeance contre Arasaka, la corporation apparemment à l’origine de sa mort.

Mais contrairement à V, dont la création reste confiée au joueur, Silverhand est quant à lui incarné par un acteur bien réel : Keanu Reeves. La présentation enchaîne donc avec un petit making-of/interview de l’acteur et parle de son expérience sur le titre. Très en vogue depuis quelques années, l’acteur met maintenant totalement le pied dans le domaine du jeu vidéo qu’il ne connaissait jusque-là pas encore, bien qu’il soit un habitué des studios de motion capture. Dans cette vidéo finalement très courte, nous en apprenons un peu plus sur le métier d’acteur dans le milieu du jeu-vidéo, finalement très différent des conventions et demandant d’autres compétences.

La présentation enchaîne ensuite avec une intervention de Borys Pugacz-Muraszkiewicz, responsable de l’adaptation anglaise du jeu et interlocuteur privilégié de Keanu Reeves. Pugacz-Muraszkiewicz nous parle cette fois de son opinion quant à l’expérience avec l’acteur, les besoins pour ce genre d’ambitions, la quantité de gens impliqués, les tenants et les aboutissants, etc. La vidéo séparée n’étant pas disponible, je vous renvoie à la vidéo complète en fin d’article pour ce passage précis.

L’épisode continue en nous présentant un peu plus l’aspect musical de Cyberpunk 2077, plus particulièrement sa bande originale. Bien plus importante que la plupart des gens pourrait le penser, la musique occupe une place centrale dans le jeu. À cet égard,CD Projekt RED a fait appel à quantité de musiciens et compositeurs divers afin d’offrir une bande originale et une identité musicale au jeu qui soit aussi diversifiée que possible, dans la limite de la direction artistique, bien entendu. Notez que 6 titres officiels tirés du jeu sont disponibles sur la chaîne YouTube de Cyberpunk 2077 ainsi que sur les différents sites de streaming, afin de nous donner une idée plus précise de ce qu’il nous sera possible d’écouter dans le jeu.

Le cinquième et dernier épisode du Night City Wire continue en nous présentant JALI, la technologie employée par le studio pour permettre une synchronisation labiale et des expressions faciales convaincantes dans de nombreuses langues. On ne le répétera jamais assez, les visages et les corps de la plupart des personnages de Cyberpunk 2077 ont été générés par ordinateur, à contrario de titres comme Red Dead Redemption 2 qui aura fait appel à des dizaines d’acteurs de motion capture. L’intervention d’une telle technologie est donc plus que pertinente, et permet également de faire des petits miracles, comme synchroniser les lèvres de personnages dans énormément de langues, chose qu’il serait impossible de faire dans le titre sus-cité, par exemple (même si dans ce cas précis, la question ne se pose pas, le jeu n’étant disponible quand VOST).

Avant de se conclure, la présentation fait un court entracte pour parler un peu plus des bonus in-game ou physique qu’il sera possible de récupérer pour le jeu. En plus de la carte papier qui sera fournie avec chaque exemplaire, même classique, il sera aussi possible d’obtenir un comic digital, ainsi que des objets directement en jeu, comme des vestes flanquées du symbole de l’école du loup de The Witcher.

C’est sur un trailer qui, nous le supposons, sera le trailer final de Cyberpunk 2077, que la dernière présentation du Night City Wire se conclut. Pendant plus de 5 minutes, le trailer s’attarde sur beaucoup d’aspects du jeu et se révèle être très riche. Histoire, background, lore, développement de personnage, quêtes, différents aspects de gameplay, cette longue bande annonce sait prendre sont temps tout en en mettant plein la vue pour convaincre les quelques personnes toujours hermétiques au titre de s’y intéresser peut-être enfin.

Cyberpunk 2077 est toujours prévu pour le 10 décembre prochain sur PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series et Stadia. Toutes les vidéos sont disponibles avec des sous-titres en Français.