Atom RPG... Avez-vous eu l’occasion de tester ce RPG post apocalypse proche des deux premiers opus de la licence Fallout ? Eh bien en attendant la traduction de Trudograd – oui, elle arrive, on vous rassure – on vous propose celle d’une interview d’Hardcore Droid de décembre 2020. Avec Anton Krasilnikov, auteur et concepteur d’Atent Games, on en apprend un peu plus sur cette équipe multinationationale, sur Atom RPG et sur le futur projet de ce studio.

Atom RPG promo image

Une lettre d’amour aux RPG classiques

Développé par l’équipe indépendante compétente d’Atent Games, ATOM RPG répond à notre envie de jeux de rôle classiques au tour par tour du passé. Officiellement lancé en 2018, le jeu a vu le jour en partie grâce à une campagne Kickstarter réussie avec plus de 1 100 backers. Mais, comme l’explique la page Kickstarter, le RPG post-apocalyptique d’Atent est un projet passionné qui aurait été réalisé quel que soit le résultat de l’opération de crowdfunding.

Ce dévouement est évident dans le résultat : un monde détaillé et non linéaire avec une écriture immersive, des dialogues profonds à choix multiples, et un cadre fascinant qui appelle à l’exploration. Dans une histoire alternative où la guerre mondiale entre l’Union soviétique et le bloc de l’Ouest s’est terminée par un affrontement dévastateur de bombes nucléaires, la civilisation dans ATOM RPG a presque cessé d’exister. Les survivants se contentent de ce qui reste et tentent de se reconstruire dans ce désert post-nucléaire.

Hardcore Droid a récemment eu l’occasion d’interviewer Anton Krasilnikov, auteur et concepteur pour Atent Games, qui a accumulé plus de 10 ans d’expérience dans le développement de jeux. Voici quelques-unes des informations qu’il a partagées avec nous sur la création d’ATOM RPG.

Votre équipe est répartie dans quatre pays différents. Comment vous êtes-vous réunis en tant qu’équipe de développeurs ?

Nous nous sommes rencontrés en ligne, sur des forums de développeurs indépendants et des sites de médias sociaux, mais certains d’entre nous se connaissaient déjà avant la formation de l’équipe. Par exemple, nos rédacteurs et nos programmeurs étaient déjà des collègues de travail sur d’autres projets.

Quels sont les avantages et les inconvénients de travailler avec une équipe de neuf personnes originaires de quatre pays différents ?
Nous sommes déjà passés à 11. Pour être honnête, le seul problème que nous rencontrons en étant répartis dans différents pays est que nous ne pouvons pas nous rencontrer en personne autant que nous le voudrions. À part cela, la distance ne pose aucun problème. La communication en ligne est tout ce dont nous avons besoin pour travailler sur nos jeux. Quant aux avantages, il n’y en a pas vraiment non plus. On fait le travail et c’est tout ce dont nous avons besoin.

Compte tenu de la pandémie mondiale, vous avez une configuration de travail pratique. La situation actuelle a-t-elle affecté votre production ?

Les seules fois où cela nous a affectés, c’est lorsque certains d’entre nous ont attrapé le virus. Mais cela ne nous a pas vraiment fait de mal car, heureusement, ils sont revenus assez rapidement et ont rattrapé le programme.

ATOM RPG in-game screenshot

Le lancement d’ATOM RPG a clairement été une bonne décision qui vous a permis de concrétiser vos idées. Comment s’est déroulé le processus pour vous ?

C’était une expérience très enrichissante. Nous avons démarré avec un budget publicitaire nul, et nous avons été très surpris de voir que des gens avaient entendu parler de notre projet et le soutenaient de manière aussi frugale. C’était très éprouvant de suivre la campagne, en se demandant si nous allions obtenir suffisamment de fonds pour terminer le développement. Mais ce fut une grande joie de voir le projet se réaliser !

Prévoyez-vous de lancer de nouveaux projets sur Kickstarter ou le succès d’ATOM RPG vous a-t-il permis de vous passer de Kickstarter ?

Même si nous avons la chance d’avoir assez de fonds pour lancer notre prochain projet sans Kickstarter, ce qui est peu probable, nous nous lancerons quand même sur Kickstarter avec un petit objectif final, juste pour voir comment les gens réagissent à notre idée, ce qu’ils en pensent, etc. Nous aimons également que la base de joueurs interagisse avec nos projets dès les premières étapes, en fournissant des idées, des critiques et des thèmes. Et Kickstarter est parfait pour cela.

Le jeu est d’abord sorti sur Steam, puis a été porté sur mobile et maintenant sur Switch. Quelles difficultés particulières avez-vous rencontrées lors de la création de la version Android du jeu ?

Heureusement, Unity dispose d’un très large éventail d’outils pour rendre le processus de transfert aussi facile que possible. Mais nous avons tout de même dû consacrer beaucoup de temps et de ressources pour accomplir des tâches telles que la réalisation d’un nouvel UI\UX adapté aux mobiles, d’un système de sauvegarde sur le cloud et de nombreuses autres fonctionnalités exclusives aux mobiles.

ATOM RPG bartering menu

La décision de créer des portages sur différentes plates-formes était-elle d’ordre logistique ou était-elle basée sur la demande des joueurs ? ATOM RPG se retrouvera-t-il sur Xbox et PlayStation à l’avenir ?

Nous interagissons constamment avec nos joueurs, et la première demande de portage sur mobile et Switch nous a été envoyée alors que notre jeu était encore sur Kickstarter. Donc, oui, fondamentalement, avant tout, les portages sont une promesse que nous avons faite aux joueurs il y a longtemps et que nous voulions vraiment tenir. Nous travaillons actuellement sur les ports Xbox et PlayStation (de plus en plus proches de la ligne d’arrivée) pour la même raison.

Vous avez déjà sorti une extension autonome pour le jeu, Trudograd. Comment les fans ont-ils réagi ?

Les fans ont réagi très positivement, car Trudograd est, à bien des égards, la continuation de ce qu’ils ont aimé dans ATOM RPG. Aujourd’hui, Trudograd, bien que toujours en accès anticipé (Note de RPG jeux vidéo : une interview qui date donc d’avant sa sortie en septembre 2021) , est devenu un jeu à part entière. Et, heureusement, la majorité des joueurs en sont satisfaits. Nous avons travaillé avec la communauté dès la première phase de la bêta, et il y a donc beaucoup de choses qu’ils ont demandées dans le jeu.

Peut-on s’attendre à ce que l’extension apparaisse sur Android ?

Une fois que nous aurons terminé à 100% la version PC, nous ferons un effort pour la porter sur mobile. Mais cela ne se fera pas cette année et probablement pas dans les prochains mois.

Y aura-t-il une autre extension ou peut-être même une suite complète d’ATOM RPG ?

Nous essayons de ne pas faire de plans trop longtemps à l’avance, mais nous soutiendrons toujours nos deux premiers jeux et nous nous lancerons probablement dans une suite, si tout va bien.

ATOM RPG in-game screenshot

Il semble que vous continuiez à mettre à jour au moins la version Steam du jeu, étant donné qu’il y a eu récemment un événement Halloween. Est-ce que ces mises à jour et ces événements à thème se retrouveront sur la version Android du jeu ?

Il se peut qu’il y ait quelques problèmes techniques et des décalages avec ces fonctionnalités PC sur mobile, mais nous ferons de notre mieux pour que ces petits événements soient également disponibles sur les plateformes mobiles !

La décision de situer le jeu dans une Union soviétique post-apocalyptique était une décision inspirée. Nous avons apprécié les références à la guerre froide et avons trouvé le cadre unique et fascinant. Qu’est-ce qui vous a inspiré ce choix ?

Nous sommes tous originaires de pays post-soviétiques. Et l’atmosphère de nos jeux est plus ou moins inspirée de notre expérience directe dans les années 90, lorsqu’on avait l’impression que c’était la fin du monde. Nous l’avons également fait pour rendre hommage à nos médias préférés, des premiers jeux Fallout et Wasteland aux livres et aux films qui ont marqué notre enfance.

Nous avons également trouvé les personnages et les histoires du jeu assez convaincants. Quels médias, livres et films ont inspiré l’histoire et les personnages du jeu ?

En grandissant dans les années 90 et 00, nous avons eu une collection plutôt éclectique de choses qui nous ont inspirés. De Tarkovsky et Alejandro Jodorowsky aux films de gare comme Earth vs. the Spider, en passant par les films comiques soviétiques. [Les séries Fallout et Wasteland (ce ne sont que les plus évidentes) et, d’une certaine manière, même des jeux comme Killer7 ou Deadly Premonition ont joué un grand rôle ! Des livres allant des frères Strougatski à Prokhanov, Platonov et Sorokine, ainsi que H.P. Lovecraft, des paroles de rock progressif, etc. La liste pourrait s’allonger à l’infini.

ATOM RPG in-game screenshot

Le site Web d’Atent Games indique que de nombreux cRPG classiques ont influencé le développement d’ATOM RPG. De quelle manière ? Et comment ATOM RPG s’est-il écarté de ces influences ?

Nous avons toujours aimé le cadre post-apocalyptique de Fallout 1, le plaisir de Fallout 2 et Wasteland, les systèmes de dialogue profonds de jeux comme Baldur’s Gate 2, Planescape : Torment ou Ultima ; l’esprit d’aventure de jeux comme Arcanum ou Quest For Glory… Dans ATOM, nous avons essayé d’apporter notre petite touche personnelle en ajoutant des éléments de style soviétique et un peu de nos propres idées que nous avions lorsque nous rêvions de créer le jeu auquel nous voulions jouer un jour.

Que pouvons-nous espérer voir d’Atent Games à l’avenir ?

Probablement plus de jeux du genre RPG. Mais il est difficile de dire quel genre nous allons essayer de faire, ou même si ce sera un jeu au tour par tour. Nous pourrions même nous lancer dans d’autres genres. Par exemple, nous allons bientôt sortir un petit jeu de cartes dérivé appelé Bombagun sur les plateformes mobiles. Mais comme nous l’avons dit plus haut, nous essayons de ne pas trop planifier.

Administrateur de RPG jeux vidéo. Très vieux Joueur depuis le siècle dernier. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de traductions de nombreux RPG vidéo. Ancien président de RPGFrance, et ancien rédacteur de Dagon's Lair.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments