Le site spécialiste italien des jeux tactiques et stratégiques au tour par tour, Turn Based Lovers, a partagé avant hier une interview des développeurs de Broken Roads. Ce dernier est un RPG en vue isométrique dans un cadre post-apocalyptique australien que nous vous avions présenté en novembre 2019. Il nous avait marqué par la présence d’une boussole morale qui fonctionne comme un alignement permettant des options supplémentaires, selon vers quelle notion votre personnage penche.

Mais revenons à cette interview assez particulière d’un vieil homme qui discute avec les Drop Bear Bytes, et qui nous en apprend un peu plus sur l’univers de Broken Roads.


10 Turns interview avec les développeurs de Broken Roads

Un vieil homme et un enfant se dirigent ensemble vers le crépuscule. Au loin, la poussière rouge s’élève au-dessus d’un soleil malade.
Tout autour, il n’y a rien, si ce n’est le sombre contour des colonnes de fumée.
Pendant que les deux marchent, le vieil homme parle doucement et sa voix est comme un murmure. Dans ses yeux humides, glissent les images des mythes du passé. Il regarde au loin et essaie de se souvenir du faible parfum de ses souvenirs :
“Imaginez tout cela, couvert de blé, imaginez les fruits et imaginez les fleurs, et pensez aux voix et pensez aux couleurs. Et dans cette plaine, jusqu’à ce qu’elle se perde, les arbres poussaient et tout était vert ; la pluie tombait, les rayons du soleil marquaient le rythme de l’homme et des saisons”.

L’enfant est tout ouïe mais son regard est triste, il essaie de regarder des choses qu’il n’a jamais vues. D’une voix rêveuse, le petit garçon dit :
“J’aime les contes de fées, dis-m’en plus.”
Le vieux aimerait bien sourire, mais son cœur est trop lourd :
“Il n’y a pas de temps, nous devons commencer notre voyage.”
Un hurlement au loin brise définitivement le charme. Instinctivement, l’enfant prend la main du vieillard et la serre très fort.
“Où allons-nous maintenant ?”
“Notre voyage dans les terres en friche sera très long et difficile. Nous devons savoir à quoi nous attendre, et la seule façon de le faire est de parler avec les Drop Bear Bytes”
“Le gang ?”
“Ouais, peut-être qu’ils peuvent nous aider.”
L’enfant est fatigué et la seule chose qu’il veut faire, c’est se coucher et rêver de ses contes de fées, alors quand il parle à nouveau, sa voix est tel un gémissement :
“Pourquoi devons-nous partir ?”
Le vieil homme soupire :
“Parce que si nous n’y allons pas, même les souvenirs seront morts pour toujours.”

À l’intérieur de la tente, l’air enfumé est à peine respirable et les yeux de l’enfant se mettent à pleurer. Dans un coin, loin du feu, un koala empaillé se repose impassiblement pendant que le temps suit son cours. Le vieil homme est nerveux et la raison en est évidente : les quatre personnages devant lui représentent sa seule chance de survie. Ils savent tout sur les Wastelands et les “Broken Roads”.

Tour 1) Je ne suis qu’un vieil homme et lui n’est qu’un enfant, mais nous devons définitivement faire ce voyage ! Quels sont les dangers qui nous attendent ?

Cela dépend à qui tu le demandes, vagabond. Des monstres de bêtes et d’hommes se cachent au-delà de Merredin, disent certains éclaireurs, mais même nos explorateurs les plus expérimentés ne vont pas aussi loin. Nous entendons parler de dangers invisibles dans les lacs salés, de raids bien plus sauvages que ceux des mongoles de la Reine des salopes, de la faune déjà mortelle et du climat sauvage de l’Australie occidentale où de nombreux membres d’une équipe de vendeurs ne sont jamais rentrés au camp. Vous êtes courageux d’emmener ce garçon avec vous. Il verra des choses qu’aucun enfant ne devrait jamais voir.

Tour 2) Que pensez-vous, il y aura la possibilité de résoudre certaines rencontres sans se battre ? Je veux dire, je ne peux pas être un bon combattant, du moins plus maintenant, je suis trop vieux, mais je suis un homme sage et je sais beaucoup de choses. Pensez-vous que même ces compétences pourraient être utiles ?

L’équipe est arrivée ici il n’y a pas trois jours, sur deux chameaux traînant un vieux chariot. Il y en avait neuf au total, et seulement deux mercenaires en escorte. Ils ont dit qu’ils parviendraient à raisonner certains agresseurs potentiels, ce qui leur permettrait d’obtenir des faveurs futures. J’ai parlé avec le plus jeune, un peu comme un fou, avec un penchant pour l’ingénierie. Le chef de leur équipage avait conquis la tête d’une colonie avec sa langue d’argent… un type assez charismatique, apparemment, alors si vous pouvez parler de certaines choses. Et mon vieux… dites à ce garçon de remettre ce fruit là où il l’a trouvé, ou je ferai en sorte qu’il ne soit plus aussi adroit avec ces petites mains. Nous n’avons pas beaucoup de patience avec les voleurs ici.

Tour 3) Peut-être qu’on devrait aller avec quelqu’un d’autre, pour notre sécurité je veux dire. Je pensais y aller avec un groupe de personnes, mais je ne sais pas combien d’entre elles et quelles sont les meilleures classes. Qu’est-ce que tu suggères ?

C’est à toi de décider. Les gens font ce qu’il faut pour survivre, certains apprennent des outils, d’autres des armes, tandis que d’autres exercent leur métier en s’engageant dans une équipe de vendeurs, ou en se frayant un chemin avec les cartographes qui vendent leurs trouvailles aux guildes des explorateurs. J’ai vu de petites bandes survivre, mais il faut un groupe équilibré plus on avance vers l’Est. Vous ne voulez pas vous retrouver à essayer de vendre des cartes ou de nouveaux fils à une bande de dingos affamés, et de même, vous ne serez peut-être pas les bienvenus dans de nombreux campements avec 6 mercenaires tous armés jusqu’aux dents. Le monde est peut-être parti en vrille, mais force est de constater qu’il existe encore un équilibre.

Tour 4) Notre voyage sera très long. Pensez-vous que nous pourrons utiliser un véhicule ? Un wagon ou, peut-être, une voiture ?

Vous pourriez faire pire que d’essayer de prendre un chameau… quelle que soit la façon dont vous l’obtenez… si vous avez une longue route devant vous, et surtout si vous pensez à vous aventurer au plus profond du Jamais-Jamais. Le carburant est aussi rare que des dents de poule et celui qui en a la source garde l’emplacement de la raffinerie près de sa poitrine, mais nous voyons toujours des véhicules passer par là. Trouver une voiture n’est pas le problème, c’est la faire rouler qui est vraiment délicate.

Tour 5) Nous vivons une période sombre. Je pensais que nous devrions probablement avoir besoin d’apporter avec nous quelques armes.

Bien sûr, il y en a une bonne sélection à Kokeby Waystation et bien sûr à Merredin s’ils vous ouvrent les portes. Quelque soit votre niveau de compétence… armes légères, fusils, poignards, cutters, pistolets, et tout un tas d’armes de l’armée récupérées… si vous connaissez les bonnes personnes. Ce Cole de Brookton, un sacré bricoleur aussi. Ça vaut la peine de discuter si vous voulez améliorer votre équipement. Toujours à la recherche de petites pièces pour améliorer votre équipement, pour vous donner un avantage supplémentaire.

Tour 6) Avez-vous entendu des histoires sur des hommes qui peuvent utiliser la “magie” ? Pensez-vous que quelque chose comme ça puisse être “réel” ?

Un vieux prophète d’avant a dit que la technologie suffisamment avancée ne pouvait pas être distinguée de la magie. Je pense que plus on avance dans le Never Never, plus on voit que certaines choses sont un peu… inhabituelles, mais d’après notre expérience, il y a une explication sensée à tout. La magie ? De la superstition et des discussions autour du feu, plutôt.

Tour 7) Il sera très difficile de survivre à l’extérieur. Pensez-vous que nous trouverons une ville ou un village où nous pourrions nous approvisionner ?

C’est pourquoi vous devriez vous arrêter chez les géomètres, pour voir si vous pouvez échanger une carte ou au moins un guide indiquant la bonne direction. Il y a beaucoup de nouveaux villages et beaucoup d’anciens endroits qui sont maintenant complètement morts et disparus. Certaines villes persistent… enfin, des vestiges en tout cas… comme les communautés agricoles de Brookton et Beverley, les escales de Nungarin et Ardath, et bien sûr la grande ville fortifiée de Merredin. Pas plus que cela vous coûtera.

Tour 8) J’ai entendu des histoires sur les mutants dans les Wastelands. Pensez-vous qu’elles sont vraies ? Pensez-vous vraiment que de telles monstruosités existent vraiment ?

J’ai vu quelques gros animaux, c’est à peu près tout, mais nous avons tendance à rester dans le coin. Les hommes semblent vivre plus longtemps de cette façon. Nous ne faisons pas beaucoup confiance aux divagations de ces drogués qui viennent de la cambrousse. Des histoires, rien de plus.

Tour 9) Une fois, quelqu’un m’a dit qu’en dehors de notre village, il y a d’étranges bunkers, comme des “vieux cachots de métal” où il est encore possible de trouver de puissants artefacts de l’Ancien Monde. Est-ce vrai ?

Encore une fois, ce sont des rumeurs. Laissez-moi deviner : un bâtard en colère qui dit l’avoir entendu d’un autre bâtard en colère qui avait été au nord des collines ? Ou un vieux pote qui est arrivé du Nullarbor en valsant, bronzé et la bouche pleine de dents ? S’il vous plaît… ne me faites pas perdre mon temps.

Tour 10) Avez-vous une suggestion quant à la date à laquelle nous devrions commencer notre voyage à travers les “Broken Roads” ?

Eh bien, on dit que tout a commencé il y a cent cinquante ans, à la fin de l’année 2021. Mais qui peut en être sûr ?

Merci beaucoup pour votre temps. Nous continuerons à suivre votre projet. Meilleures salutations

Vous trouverez ici le site officiel, tandis que les développeurs sont également très actifs sur twitter. Veuillez noter que l’introduction de cette étrange interview n’est qu’un humble hommage à une très vieille chanson italienne écrite par Francesco Guccini. C’est pourquoi je lui demande de me pardonner…


L’interview originale de Turn Based Lovers est ici et on remercie d’ailleurs le site de nous autoriser à le traduire et le publier.