vendredi, mai 27, 2022

BIG NEWS – Expeditions Rome, journal de développement 15 : compagnons

Le lundi, c’est le jour du journal de développement au sujet d’Expeditions : Rome. Cette fois-ci, l’équipe nous parle des compagnons et nous les présente. Est-ce que cela a un intérêt ?.. Vous jugerez par vous-même.

01 T BattleCard Maniple Swap.jpg.f8d4376d34b779f0c35acc47f0bcbf0f |  RPG Jeuxvidéo

Bienvenue au 15ème journal de développement, et nous avons un sacré truc à vous proposer cette semaine. C’est la semaine des compagnons ! Chaque jour à partir d’aujourd’hui, nous publierons une nouvelle vidéo sur l’un de nos cinq personnages compagnons, présentant le rôle qu’ils jouent dans l’histoire ainsi qu’en combat, et faisant allusion aux problèmes personnels qu’ils rencontrent et que vous les aiderez, nous l’espérons, à résoudre au cours de vos aventures ensemble.

Nous avons beaucoup de choses à voir aujourd’hui, alors commençons. Les compagnons sont un élément de base du jeu de rôle. À l’origine, il s’agissait d’une tentative d’émuler la dynamique d’un groupe de jeu de rôle sur table, mais ils sont devenus l’un des aspects les plus appréciés et les plus distincts du genre, et nous osons dire que c’est son plus grand atout narratif. Avec un ensemble de personnages principaux suffisamment convaincants, une histoire peut vraiment tirer sur la corde sensible du joueur – et l’une des clés pour rendre un groupe de personnages attrayant est de leur donner suffisamment de temps à l’écran pour que le joueur apprenne à les connaître. Les personnages compagnons de style RPG sont parfaitement adaptés à cela, car ils suivent généralement le protagoniste partout, participant à chaque scène et à chaque problème.

02_tvpZPIlliR.thumb.jpg.24c04dfc49db9a39aa8c71fc47d56473.jpg

Nous aimerions pouvoir dire que nous avons voulu placer nos compagnons au centre d’Expeditions : Rome dès le départ, mais ce serait faux. En fait, à l’origine, nous avions imaginé quelque chose qui ressemblait beaucoup plus à Conquistador : un grand nombre de prétoriens qui n’étaient qu’une collection de noms, de portraits et de statistiques. Le joueur pouvait composer son équipe à partir de ces prétoriens, et comme ils pouvaient tous mourir définitivement ou être expulsés du groupe à tout moment, aucun ne faisait partie intégrante de l’intrigue. Quatre de ces prétoriens avaient un statut un peu spécial en tant que groupe de départ que nous utiliserions pour former les quatre classes de personnages, mais une fois la formation terminée, ils seraient traités comme n’importe quel prétorien remplaçable.

Mais nous avons rapidement rencontré un problème : si nous ne pouvions pas compter sur le fait que le joueur ait au moins 4 personnes dans son équipe à tout moment, certains contenus du jeu ne fonctionnaient tout simplement pas. Nous avons décidé de promouvoir nos quatre personnages de départ au statut de “compagnon”, les rendant ainsi fonctionnellement immortels dans la mesure où leur mort entraînerait un game over, puis nous avons ajouté un cinquième personnage au groupe afin de nous assurer que vous pouviez remplir une équipe de 6 personnes uniquement avec des compagnons. Une fois que nous avons pris cette décision, nous nous sommes retrouvés à investir de plus en plus d’importance dans ces quatre personnages – après tout, si nous savons que ces personnages sont toujours là, nous pouvons les utiliser dans les dialogues et en faire des éléments importants des quêtes.

Mais prenons un peu de recul. Après avoir décidé que le jeu comportera cinq compagnons, comment décider qui ils seront ? Eh bien, un jeu – même un RPG fortement basé sur l’histoire – est d’abord et avant tout une chose mécanique, et puisque Expeditions : Rome propose 4 classes de personnages de base en combat, il est évident que toutes les classes doivent être représentées parmi les compagnons. Cette répartition des rôles de combat a été la base sur laquelle nous avons construit la deuxième famille du joueur. Un bon raccourci que nous aimons utiliser pour orienter notre créativité lors de la conception des personnages est d’attribuer un titre ou un surnom unique à chacun d’entre eux qui fait allusion à un archétype. Ensuite, chaque compagnon est étoffé par des détails qui soutiennent ou contrecarrent cet archétype, jusqu’à ce que vous obteniez un personnage complet. Examinons-les maintenant :

03_SteamPortraits_Caeso_Large.thumb.jpg.d346625acaedd55eb5ff10a5f67ff414.jpg

Le Centurion : Caeso Quinctius Aquilinus

Chaque jeu Expeditions se déroule dans une culture particulière à une époque particulière, et selon nous, cette culture doit être correctement représentée au sein du groupe de compagnons. Dans Viking, nous avons inventé Asleifr comme le stéréotype du guerrier viking macho et impitoyable. Dans Expeditions : Rome, Caeso représente l’archétype du centurion romain – un soldat vétéran consciencieux et discipliné qui aime la République et qui serait prêt à mourir pour la défendre.

Mais Caeso n’est pas un professionnel rigide, c’est un bon vivant qui aime le vin, les femmes et les hommes quand l’envie lui en prend. Lorsque vous rencontrez Caeso, il est bien ancré dans ses habitudes, mais les conséquences de sa vie facile finiront par le rattraper, et son sens du devoir et de la loyauté seront mis à l’épreuve dans la même mesure.

Au combat, Caeso est un Princeps (fantassin lourd). Il se lance dans la bataille en brandissant le gladius et le scutum du légionnaire romain, son plastron poli et son casque à panache immaculé constituant un point fixe dans l’escarmouche chaotique autour duquel ses amis peuvent se rallier.

04_SteamPortraits_Calida_Large.thumb.jpg.465f0314c662a723868cb613233a2718.jpg

L’espionne : Julia Calida

La Rome antique était une société sévèrement patriarcale avec des rôles sexuels stricts hérités de la culture grecque qu’elle admirait et condescendait dans la même mesure. Que doit donc faire une jeune femme de la classe patricienne si elle ne peut et ne veut pas s’intégrer dans le rôle que la société lui impose ? La réponse de Calida a été de se déguiser en homme et de rejoindre les légions. Sa tromperie ne tint pas longtemps, mais heureusement, ceux qui la découvrirent furent impressionnés par ses talents. On lui confia un rôle loin des lignes de front, où elle pouvait travailler de manière indépendante et sans risque constant d’être découverte : le rôle d’une occulta speculatrix, une espionne militaire.

Lorsque vous rencontrez Calida, elle tente toujours de cacher son sexe à vous et à vos hommes, mais son déguisement est peu efficace et elle est bientôt obligée d’abandonner son rôle. Cependant, le mécontentement de la société romaine n’est pas la seule raison pour laquelle Calida a quitté Rome, et lorsqu’elle reviendra au cœur de la République en tant que membre de votre garde prétorienne, son passé menacera une fois de plus d’exercer un contrôle sur l’orientation de sa vie.

Calida est un Sagittaire (archer) et un assassin très doué, et en tant que membre de votre garde prétorienne, elle est plus à l’aise pour rester en retrait ou pour chercher un terrain élevé afin d’abattre vos ennemis à distance avec son arc court mortel.

05_SteamPortraits_Bestia_Large.thumb.jpg.ea1604b1f83cc66b300628d04cf7c11b.jpg

Le Gladiateur : Bestia Tabat

La classe dirigeante de Rome savait combien il était important de fournir deux choses à sa population : du pain et du divertissement. Chaque fois que Bestia Tabat entrait dans l’amphithéâtre, le divertissement ne manquait jamais. Avec un sens du drame et un pragmatisme à toute épreuve pour rester en vie, il a combattu en tant que “bestiarius” (gladiateur spécialisé dans le combat contre les bêtes) pendant de nombreuses années jusqu’à ce qu’il gagne sa liberté. Puis, incapable d’imaginer une vie sans violence, il quitte Rome pour rejoindre les légions.

Lorsque vous rencontrez Bestia, il est à la recherche d’un nouveau but, mais sa croissance en tant que personne est freinée par la brutalité de son éducation et de sa carrière. Espérons qu’en vous rencontrant, vous et le reste de votre garde prétorienne, il élargira ses horizons et développera une personnalité plus équilibrée.

En tant que gladiateur, Bestia excelle dans l’escarmouche. C’est un Veles (fantassin léger) rapide et vif d’esprit qui se déplace loin et effectue de nombreuses attaques à chaque tour. Il privilégie le maniement des deux armes et est capable de faire des dégâts dévastateurs en rafale, mais son style effronté et audacieux le met souvent en grand danger.

06_SteamPortraits_Syneros_Large.thumb.jpg.8922b4775e56b9aace1b61aa4f8085e4.jpg

Le Mentor : Syneros

L’esclavage était une réalité de la vie dans la Rome antique, du royaume à la république et à l’époque de l’empire. La vie d’un servus pouvait être brutale, mais ceux qui étaient bien éduqués, en particulier les Grecs que les Romains considéraient presque comme leurs égaux, bénéficiaient de nombreuses protections légales et pouvaient atteindre un statut qui ne se distinguait pas de celui d’un employé salarié.

Le vieux Syneros a été votre serviteur et votre professeur depuis votre enfance, et il était tout naturel qu’il vous accompagne lorsque vous avez été contraint de fuir Rome pour votre propre sécurité. C’est un mentor sage et attentionné, mais lorsque vous vous retrouvez au combat, il fait preuve d’un sang-froid étonnant et est mortel avec son bâton ou même une pique. Comment Syneros a-t-il appris à si bien se battre ? Le passé secret du vieux philosophe ne restera pas caché longtemps.

Bien qu’il ne soit pas un soldat, Syneros navigue remarquablement bien sur le champ de bataille, où il joue le rôle d’un Triarius (une sorte d’unité de soutien). Il est tout naturellement adapté au rôle de medicus, ce qui est souligné par ses avantages qui lui permettent de soigner ses amis blessés après un combat.

07_SteamPortraits_Deianeira_Large.thumb.jpg.16cabf0ec27dbe91936ba5ec55e5daa6.jpg

L’Amazone : Deianeira

Dans les steppes situées au-delà de la province la plus orientale de Rome se trouvait le territoire de la Scythie, peuplé de peuples nomades à cheval qui avaient la réputation de laisser leurs femmes combattre et chasser aux côtés des hommes. Pour les Grecs patriarcaux, c’était une idée scandaleuse qui a donné naissance aux légendes des guerrières amazones. Bien que ces légendes soient souvent fantaisistes et grandement exagérées, Deianeira n’est pas étrangère à ces histoires. Son nom, qui signifie “destructeur d’hommes”, lui a été donné par un lanista grec qui l’a achetée pour son école de gladiateurs après l’avoir prise comme esclave.

Deianeira hésite à parler des événements qui ont conduit à sa capture, mais malgré son comportement apparemment gentil et curieux, il est clair que la guerrière nourrit une profonde colère vengeresse. Que tous les dieux aident ceux qui se trouvent sur son chemin lorsqu’elle choisira finalement de passer à l’acte.

Lorsque vous la rencontrez, Deianeira a été entraînée comme gladiateur. Bien que son peuple soit célèbre pour son tir à l’arc à cheval, elle préfère désormais la lance et le bouclier d’un Princeps.

08_U8nFjD72ux.thumb.jpg.0a84e6c37099504fa04f5b4c4bf546f5.jpg

Lorsque vous commencerez l’histoire tentaculaire de plus de 70 heures d’Expeditions : Rome, vous aurez l’occasion de vous plonger plus profondément dans la personnalité et le passé de chacun de ces personnages. En plus des problèmes qui les hantent, ils ont tous un rôle important à jouer dans votre quête personnelle de justice. Ensemble, vous finirez par déterminer le sort de la république.

Un simple journal de développement ne peut rendre justice à la profondeur et à l’ampleur de ces personnages. Gardez un œil sur nos médias sociaux pour voir toutes nos bandes annonces, et n’oubliez pas de nous rejoindre sur la chaîne Twitch de THQ Nordic ce mercredi 12 janvier à 13 h 00 (heure de l’Est) / 18 h 00 (heure française). Une fois de plus, le producteur senior Brad Logston accueillera le directeur créatif Jonas Wæver et le concepteur narratif principal Fasih Sayin pour parler des personnages compagnons d’Expeditions : Rome, et de tout ce qui a été fait pour leur donner vie. Nous savons que vous vous posez des questions sur la façon de les rendre romantiques, et comme nous n’avons pas eu le temps d’en parler dans ce journal, le stream est votre chance d’obtenir des réponses !

RPG jeux video killpower |  RPG Jeuxvidéo
Killpower
Joueur depuis très longtemps. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de nombreux RPG traduits bénévolement.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

News récentes

0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x