Annoncé pour le 3 décembre prochain, Haven se prépare tranquillement à arriver sur terre. Il est donc naturel de voir des billets de la part des développeurs nous expliquer l’univers et le fonctionnement du jeu. Et pour compléter cette présentation, pourquoi ne pas lire (ou relire) cette interview de Pierre Corbinais ?!

Haven affiche

Dans Haven, vous incarnez deux amoureux qui ont tout abandonné et se sont échappés sur une planète perdue pour être ensemble. C’est un RPG romantique sur l’amour et la liberté, mais une caractéristique forte du jeu est que vous jouez deux personnages en même temps : Yu et Kay. C’est avant tout un jeu solo dans lequel vous jouez ces deux personnages, mais avec un tel duo pour les personnages principaux, nous ne pouvions pas laisser passer l’opportunité d’en faire aussi une expérience de coopération sur la même machine. Dans ce blog, je vais plonger pour la première fois dans les détails de l’expérience de coopération.

Haven peut être apprécié en solo, il est conçu pour cela. Mais à tout moment dans le jeu, un autre joueur peut se joindre au jeu en prenant simplement une autre manette et en appuyant sur un bouton. L’interface utilisateur montrera que la coopération a commencé, et c’est complètement transparent.

Ici, l’interface montre qu’un autre joueur vient de rejoindre le jeu et a déclenché la partie en co-op.

Une partie importante du gameplay fait que Yu et Kay explorent la planète déserte en glissant sur l’herbe, en collectant des “flow” et de la nourriture, et en nettoyant le sol à la recherche de ressources et de nouveaux chemins (pour en savoir plus sur le gameplay, voir notre précédent billet). Pendant le vol, un joueur mène et l’autre suit. Le personnage qui suit a la liberté d’errer autour de celui qui mène. À chaque fois que vous vous arrêtez, vous pouvez échanger le rôle principal et “prendre le volant” comme si c’était votre tour de conduire.

Cependant, le joueur qui suit n’est pas seulement un copilote. Il peut contrôler ce que nous appelons un “flowblob”, un cercle de flux sur le sol qu’il peut projeter autour de lui pour interagir avec le monde pendant qu’il plane. Ils peuvent utiliser le flowblob pour nettoyer la terre ou rassembler des ressources. Le personnage principal choisit où aller et le personnage suivant aide à nettoyer la zone.

Le flowblob peut également être utilisé pour ralentir une créature qui vous poursuit.

En combat solo, la table de jeu est divisée en deux. Vous utilisez le pad pour charger les actions de Kay et les boutons pour Yu. En coopération, chaque joueur contrôle son personnage. Les joueurs doivent combiner leurs actions.

Par exemple, l’un d’entre eux peut servir de bouclier tandis que l’autre prépare une attaque.

Vous pouvez exploiter des faiblesses temporaires en demandant à un joueur d’assommer une créature, pendant que l’autre prépare une attaque qui fera des dégâts critiques. Vous pouvez aussi synchroniser deux actions similaires sur chaque personnage pour effectuer de puissantes attaques en duo.

Enfin, si l’un de vos héros est à terre, l’autre peut l’aider à se relever.

S’il est courant de voir des mécanismes de coopération pour un jeu d’action, il est beaucoup plus rare de les voir s’entremêler dans le récit. En ce qui concerne la narration, lorsque les personnages parlent, le joueur doit régulièrement faire des choix de dialogue, qui ont parfois un impact sur le jeu. En mode coopératif, les deux joueurs doivent se mettre d’accord et valider le même choix de dialogue pour progresser. D’après ce que nous avons vu, c’est très engageant et crée des discussions animées entre les joueurs sur le canapé.

Nous voulions créer un jeu qui puisse être apprécié par tous : en solo pour une immersion profonde avec Yu et Kay, ou en coopératif avec un ami ou un partenaire romantique. Au moment où vous lisez ces lignes, nous apportons la touche finale au jeu !