jeudi, mars 4, 2021

BIG NEWS : Yakuza : Like A Dragon, présentation et traduction d’un article sur sa transformation en un véritable RPG au tour par tour

Yakuza est connu comme une licence japonaise d’action-aventure qui existe depuis 2005 et qui a été créée par la mythique société Sega. Il semble que le prochain Yakuza : Like A Dragon prévu sur Steam (Windows 10+, allez sur le lien précédent pour avoir ses caractéristiques en français) le 10 novembre prochain, sera un jeu jRPG au tour par tour qui est déjà sorti au japon le 16 janvier 2020.

Vous incarnerez Ichiban Kasuga, jeune recrue des yakuzas, laissé pour mort par l’homme en qui il avait le plus confiance. Vous partirez alors à l’aventure pour découvrir la vérité cachée derrière cette trahison et reprendrez votre vie en main. Vous rassemblerez alors une équipe de parias pour vous aider dans votre quête : Adachi, un policier déchu, Nanba, un ancien infirmier devenu sans-abris, et Saeko, une hôtesse suivant sa propre mission. Ensemble, vous serez mêlés à un conflit sous-jacent à Yokohama et vous devrez agir à l’unisson pour devenir, contre toute attente, les héros de l’histoire.

Après cette présentation succincte on s’est intéressé à Josh Torres, du site RPG Site, qui partage avec nous son expérience du jeu. Traduction :


Yakuza like a dragon logo

Peu de séries de longue date ont l’audace de changer complètement les choses, surtout dans leur huitième épisode. Ryu ga Gotoku Studio, une filiale de Sega qui a officialisé le développement de la série Yakuza après son titre japonais, a décidé de réaliser un teaser vidéo lors du poisson d’avril de 2019 et l’a transformé en un RPG complet au tour par tour. Bien que le titre localisé soit Yakuza : Like a Dragon, il ne s’agit pas d’un spin-off comme le tristement célèbre Yakuza : Dead Souls. Il est même intitulé Ryu ga Gotoku 7 au Japon, ce qui signifie qu’il s’agit du prochain jeu principal de la série Yakuza.

Cela signifie-t-il que vous serez complètement perdu sans avoir terminé Yakuza 0 jusqu’à Yakuza 6 : The Song of Life ? Je n’ai pas encore joué la partie complète du jeu moi-même, donc je ne peux pas répondre à cette question pour le moment. J’ai rejoué tous les jeux précédents en début d’année pour me rafraîchir la mémoire, au cas où. Ce fut un effort de 120 heures en tout, si vous vous en tenez à l’histoire principale principalement.

J’ai consacré quelques heures à Yakuza : Like a dragon et, whaou, se lancer dans ce jeu si tôt après avoir joué les précédents, c’est le jour et la nuit. Tomber sur des histoires secondaires bizarres, visiter des petites boutiques, perdre au mah-jong et s’amuser dans le club d’hôtesses, tout cela me semblait être un jeu de Yakuza. Les effets sonores du menu, les petits carillons lorsque vous rencontrez ou terminez une sous-histoire et l’atmosphère générale donnent l’impression d’être le Yakuza dont vous vous souvenez, si vous y avez joué. Mais une fois que vous êtes en combat, c’est un tout nouveau genre de jeu.

Yakuza Like A Dragon Preview 004 |  RPG Jeuxvidéo

La version preview que j’ai eu dans les mains démarre à peu près 5 à 6 heures après le début du jeu à Isezaki Ijincho à Yokohama. Tout comme Kamurocho, le pilier de la série, était basé à Kabukicho à Tokyo, Isezaki Ijincho est modelé sur le quartier Isezakichō. Cette nouvelle édition met en scène un tout nouveau protagoniste, Ichiban Kasuga. Il parle de ses pensées, de ses sentiments, de la vie du groupe ; il est tout le contraire du protagoniste précédent du Yakuza, Kazuma Kiryu. Ichiban n’est pas seul. Ses compagnons Koichi Adachi, Saeko Mukoda et Nanba étaient déjà à ses côtés à l’époque où je jouais au jeu. Je ne parlerai d’aucune histoire ou événement lié à l’intrigue qui se produira, alors soyez assurés que ce sera une avant-première sans spoiler de Yakuza : Like a Dragon.

Dans les jeux Yakuza précédents, les PNJ vous aidaient parfois ici et là tout au long de l’histoire, et ils agissaient de leur propre chef, indépendamment du joueur. Dans Yakuza : Like a Dragon, toute la structure du jeu a été revue ; il y a maintenant un système de groupe. Ichiban et les autres voyagent ensemble tout le temps, à l’exception de certains passages de l’histoire qui peuvent séparer brièvement un ou deux d’entre eux. Il leur arrive de bavarder entre eux lorsqu’ils passent devant des lieux spécifiques qui suscitent une conversation. Ce qui m’a tout de suite pris au dépourvu, c’est qu’il fallait d’abord découvrir la carte elle-même. Vous obtiendrez un plan général des lieux en gris sur votre carte, et ce plan ne dévoilera pas ses lieux ou ses centres d’intérêt tant que vous n’aurez pas parcouru cette zone pour les découvrir.

Yakuza Like A Dragon Preview 008 |  RPG Jeuxvidéo

De toute évidence, le changement le plus immédiatement perceptible chez Yakuza : Like a Dragon est qu’il s’agit désormais d’un RPG au tour par tour. Lorsque vous rencontrez des ennemis, il fait cette transition d’animation trop familière, qui prévaut dans les anciens RPG, signifiant qu’il est temps de se lancer dans une bataille. Toutes les actions se font désormais par le biais d’un menu de combat. Ceux qui connaissent les interfaces de Persona 5 ou de The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III se sentiront comme chez eux car chaque action de personnage correspond à une compétence, par exemple, Garde et Attaque.

Poursuivant sa transformation complète en RPG, les personnages de Yakuza : Like a dragon ont tous des barres de MP pour leurs compétences. Les précédents titres de Yakuza avaient une jauge secondaire en dehors de la santé avec la Heat bar, bien que cette dernière ait eu des applications différentes puisqu’il s’agissait d’un beat’em up avec des combos spéciaux finaux, etc. Les effets de la Heat bar n’ont pas complètement disparu chez Yakuza : Like a dragon, cependant. L’amour de la série pour les événements rapides à partir de combats demeure, car plusieurs compétences font encore plus de dégâts si vous les exécutez avec succès. Vous pouvez vous attendre à un large éventail de capacités que vous trouverez dans un RPG traditionnel

Il y a un aspect fascinant dans ce nouveau Yakuza qui permet d’imaginer à quoi ressemblerait un RPG au tour par tour dans nos têtes s’il était mis en scène dans le monde d’aujourd’hui. Le système de changement de classe, par exemple, n’a pas les sélections classiques des jRPG Fantasy (chevalier, sorcier, voleur, prêtre). Au lieu de cela, vous avez des emplois adaptés à un cadre moderne comme musicien, garde du corps, contremaître, barmaid, hôtesse, idole, chef cuisinier, et bien d’autres. Chaque ensemble de compétences incarne également son rôle de manière intelligente. L’écrasement au cendrier de l’hôtesse permet de frapper les ennemis avec un cendrier qui peut diminuer leur précision ; une idole peut reconstituer les points de vie et les performances au combat ; la classe de détective exclusive de Koichi lui fait même parler fort pour provoquer tous les ennemis en même temps. Le choix de changer de classe est même contextualisé dans le monde avec une visite dans une agence commerciale, Hello Work, spécialisée dans l’aide à la recherche d’emploi.

Yakuza Like A Dragon Preview 009 |  RPG Jeuxvidéo

Cela ne veut pas dire que Yakuza : Like a dragon est strictement terre-à-terre avec sa mécanique de combat. La classe de départ de Nanba, le sans-abri, lui permet de manier des cannes (un parapluie compte apparemment aussi comme une canne) et il peut faire cracher du feu avec elles pour infliger des brûlures à ses ennemis. Les joueurs de RPG peuvent s’attendre à voir une multitude de buffs, de débuffs, de maladies et même de capacités spéciales qui impliquent plusieurs personnages à la fois pour pimenter les combats.

S’il existe une poignée de compétences que vous utilisez souvent sur un personnage spécifique, vous pouvez leur attribuer des raccourcis pour y accéder immédiatement lorsque c’est le tour de ce personnage. Vous pouvez même faire appel à des assignations avec l’application Poundmates, tant que vous avez les moyens de les payer. Vous pouvez également activer les combats automatiques si vous pensez que votre groupe est suffisamment fort pour affronter seul ses ennemis. Il existe des configurations qui peuvent être activées pour donner à vos personnages une meilleure idée de la façon dont vous voulez qu’ils se battent dans les combats automatiques.

Yakuza Like A Dragon Preview 002 |  RPG Jeuxvidéo

C’est captivant de voir l’évolution du passage de la série au relativement nouveau Dragon Engine passer de Yakuza 6 à Yakuza Kiwami 2 à Judgment et maintenant à Yakuza: Like a Dragon. La série a lentement flirté avec l’idée d’incorporer plus de systèmes de progression de statistiques de type RPG au cours des deux dernières entrées du Dragon Engine avant de se réinventer. Mon expérience avec Yakuza : Like a Dragon était sur PC et fonctionnait parfaitement avec 60 images par seconde. Isezaki Ijincho semble plus ouvert par rapport à Kamurocho. Il y a une grande rue ouverte avec des voitures qui passent fréquemment près du centre de la carte et j’ai, certes, été effrayé pendant une seconde quand j’ai réalisé que le pauvre Ichiban avait été heurté par une voiture et renversé une partie de son HP venu de nulle part. Il y a encore tant à dire sur Yakuza : Like a dragon, mais pour l’instant, je voulais juste partager ma surprise et ma perplexité quant à la différence que l’on ressent en jouant, tout en préservant d’une certaine manière l’esprit des Yakuza.

Yakuza : Like A Dragon sera lancé sur les Xbox Series X, Xbox Series S, PlayStation 4, Xbox One et PC le 10 novembre. La version PlayStation 5 sortira plus tard, le 2 mars 2021.

activités annexes.
Copie de Ajouter un titre 11 |  RPG Jeuxvidéo
Zemymy
Correctrice et rédactrice de news. The boss of the modération. Administratrice du site.

1 COMMENTAIRE

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] le mois dernier, Yakuza : Like A Dragon de son nom complet, très orienté RPG, arrive sur Steam. (le jeu et les […]

Tests et avis

Aperçu

1
0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x