Après le royaume des humains, des elfes et des nains, dans le post de présentation du 20 novembre au sujet de l’univers d’Alaloth : Chapions of the Four Kingdoms, nous faisons connaissance avec la Désolation de Baga, le royaume des orques.

Souvent appelé simplement “la patrie des orques” et actuellement appelée La Désolation de Baga, le nom du royaume change à chaque époque : un grand héros ou un tyran apparaît, toujours en mouvement comme les sables mouvants.

Lorsque la tempête a balayé la terre, un grand héros du nom de Baga a tenté d’entrer dans la Vallée des Tempêtes pour vaincre Alaloth et réclamer la terre pour les orsques. Certains disent que Baga a entendu les cris de ses ancêtres souffrants dans la Tempête et a cherché à les libérer. Quelle que soit la vérité, l’histoire se termine toujours de la même façon. Le héros a échoué et la région autour de la brèche a été souillée, tandis que la végétation et les villes ont été détruites par une seconde tempête. La rumeur veut que Baga ait été rejeté dans sa patrie et avalé par la terre.

Forcés de quitter leurs villes en ruines, les orques de cette région adoptèrent l’usage de tentes et devinrent un peuple plus nomade. Une grande résistance à la chaleur leur a permis de s’adapter rapidement aux environnements hostiles et d’endurer les vents chauds de La Désolation.

Les orques aiment les défis et les expériences, comme la consommation de nourriture et de boissons mortellement épicées, développant une résistance au poison. Ils pensent qu’un enfant doit faire couler son sang pour être considéré comme un adulte, mais en même temps, ils accordent de la valeur à la vie. Après tout, comment peut-on apprendre d’un défi qui les tue ? Ils considèrent que le meurtre de sa famille et des membres de sa tribu est une grande offense, surtout le matricide. C’est pourquoi ils méprisent particulièrement Alaloth pour son acte.

Les orques ont une hiérarchie sociale avec au sommet un souverain qui règne dans leur capitale Na’Nardur. Tous les seigneurs des autres villes orques sont fidèles à sa force. Son règne est déterminé uniquement par ses actes et sa force, c’est pourquoi les seigneurs de chacune des villes cherchent toujours à se surpasser les uns les autres. Alors que la hiérarchie est basée sur la force de chacun, en quête de gloire et de célébrité, la société est discrètement matriarcale. Les femmes orques détiennent un pouvoir important dans leur pays, même si ce n’est pas ouvertement visible. Elles disposent d’un réseau de pouvoir inexprimé dans la Désolation de Baga, et sont souvent des prêtresses puissantes utilisatrices de la magie.

Mais beaucoup de choses ont changé depuis que La Tempête a frappé la Désolation de Baga. Le nombre de meurtres a augmenté, et de nombreux meurtriers orques ont été exilés. Des orques plus forts ont conservé leurs traditions, mais les exilés sont souvent la proie du culte d’Alaloth, The Spectral Circle. Les orques regardent maintenant leur jeune génération avec malaise, car ils semblent prêts à embrasser les enseignements d’Alaloth et à tuer pour gagner pouvoir et respect, et de nombreuses prêtresses très respectées, ont commencé à disparaître ou à mourir dans des circonstances mystérieuses.

Citoyens orques
Orques sauvages