jeudi, mars 4, 2021

PRESENTATION : Naudrion : Fall of the Empire et avis

Présenté dans nos colonnes le 31 juillet 2020, sachez que le RPG fantasy avec monde ouvert, Naudrion : Fall of the Empire, est sorti hier sur Steam en accès anticipé. Prévu de rester ainsi durant une année, pour le moment, il n’y a qu’une partie de l’histoire principale, certaines mécaniques de jeu sont encore en cours de finalisation, certains endroits du monde sont encore en développement mais vous pouvez compléter les quêtes du premier chapitre de l’histoire principale et les quêtes annexes.

Vous pourrez voyager dans un monde ouvert qui contient de nombreux lieux et personnages intéressants et moult monstres différents. Vous pourrez faire de l’artisanat comme de l’alchimie, de la forge ou de la cuisine. Vous pourrez utiliser de nombreuses compétences différentes, et il y a un grand choix d’armes et d’équipements.

La version finale comprendra une histoire principale complète, de nombreuses quêtes secondaires, des histoires de guilde et un monde ouvert finalisé.

De ce que j’ai pu voir du jeu durant une heure, mon avis est mitigé : Il utilise le moteur Unity et les graphismes paraissent datés et ne sont pas très beaux avec des textures pauvres et floues comme sur votre personnage par exemple. On note aussi du cliping et des bugs de collision. La morphologie du personnage vue de dos et le déplacement, font furieusement penser à un Gothic 2, même si les mains de notre avatar font sourire parce qu’elle paraissent plus grandes que sa tête. Des origines de hobbits peut-être ?!

L’accès anticipé est plutôt rude avec l’impossibilité de reconfigurer les touches, mais aussi l’obligation de jouer en mode qwerty. Les différents menus sont là (quêtes, personnages, cartes, lore), mais l’interface manque de maniabilité.

Vous commencerez votre aventure dans une mine sans aucun fil conducteur et vous vous confronterez à deux rats et une chauve souris qui ne seront pas tués en un coup d’épée. Le combat est simple : Clic gauche pour frapper et shift+clic pour un coup puissant, les compétences sont dans un menu central en bas de l’écran. Mais pour le moment, c’est assez brouillon et cela manque de punch. Il est quand même possible de sauter, déplacer votre héros, mettre des coups puissants (même si je n’ai pas réussi à le faire).

Sorti de la mine, le monde s’ouvre à vous et la liberté est un élément clé dans ce genre de jeu, avec la possibilité de cuisiner ou de miner dès le départ, mais pas de courir. On retrouve des insectes volants qui font penser immédiatement aux mouches sanguinaires des Gothic. La gestion du jour et de la nuit existe mais elle a un souci car elle passe bien trop vite. Le monde environnant manque d’interactivité pour le moment (peu de cueillette, mais des pièges à loups), mais vous voyagerez de lieux en lieux pour faire avancer l’histoire qui devra être découverte. On notera aussi que vous commencerez l’aventure avec un personnage sans classe de personnage et sans personnalisation visuelle.

Comme c’est un monde ouvert, on va où l’on veut, mais le niveau des créatures vous rappellera à l’ordre. Pas la peine de vous rendre dans la maison abandonnée à quelques pas de la mine, car un ogre de niveau 40 garde les lieux et vous tuera en un coup. Un système de furtivité serait vraiment le bienvenu pour tenter de se faufiler sans se faire surprendre par ce mastodonte.

Si la musique qui accompagne est agréable, votre héros est aussi silencieux qu’un mort car les bruits qu’il effectue ne sont pas implémentés (bruits de pas par exemple). On note aussi que les créatures qui se baladent dans ce monde sont assez lunatiques. Certaines ne viendront vous chercher des noises que si vous leur marcher sur les pieds, alors que d’autres viennent vous courser à l’odeur (ha, cet ogre !..).

Au premier village, vous pourrez parler au tavernier pour dormir et au marchand pour vendre et acheter. Le chef du village vous induira vers une première mission. Il en ressort une impression de copie pas encore abouti d’un Gothic avec des airs de Elder Scrolls, comme l’indique l’auteur lui-même. Mais surtout, il reste encore énormément de boulot pour vraiment avoir un produit abouti.

En conclusion, même si cette version en accès anticipé se montre assez primaire, il y a du potentiel. Si vous êtes prêts à accepter des graphismes vieillots et un jeu qui manque de maniabilité, vous pouvez vous laisser tenter par cet accès anticipé plutôt stable. A moins de 9 euros, cela peut valoir le coup. Sinon, attendez la sortie officielle… dans un an.

2 Commentaires

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] sa vue à la troisième personne et ses graphismes dépassés – Naudrion doit être de sa famille – il manque de détails dans sa présentation. Tout au plus sait-on […]

trackback

[…] VIDEO (vo) : Naudrion: Fall of The Empire RPG, un jeu présenté ici. […]

Autres news

NEWS D’AILLEURS : 03 mars 2021

TEST : Yakuza Like a Dragon APERCU : OutridersARTICLE : 7 astuces pour vous aider à briller dans les jeux de stratégies au tour par...

NEWS – The Hand of merlin : journal de développement 58, Al-Andalus

Le journal de développement 58 au sujet de The Hand of merlin, nous présente la région sablonneuse d'Al-Andalus, la seconde zone d'Albion. Une grande...

NEWS : Undungeon, machines

Après les armes à distance, le post du 3 mars au sujet de l'action-RPG Undungeon nous propose de découvrir les différentes machines auxquelles vous...

NEWS : King’s Bounty 2, captures d’écran

Et revoilà un nouveau paquet de captures d'écran (la première série est ici), pour le futur King’s Bounty II qui doit sortir le 24...

NEWS : Black Legend, histoire et épisode 3

Et voici un nouvel épisode sur les différents quartiers de Grant du RPG stratégique au tour par tour Black Legend. Si vous souhaitez relire...

NEWS : Cyber Knights Flashpoint, nouvelles de février 2021

Le RPG-tactique au tour par tour cyberpunk Cyber Knights Flashpoint a été kickstarté en février 2020, et depuis, les deux frangins du studio Trese Brother...
2
0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x