Le thème de ces débats est “pour ou contre”, et pas “pensez-vous que”. La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.

C’est en 2005, alors que Microsoft sort sa Xbox 360 que naît officiellement le “succès”. Il s’agit d’une petit récompense, obtenue par le joueur lorsqu’il accomplit dans un jeu une action particulière. Le succès pointe alors le bout de son nez sur PC, via la plateforme “Game For Windows – LIVE”, toujours à l’initiative de Microsoft. Sony ne se laisse pas faire et à partir de 2008, introduit un système de “Trophée” sur le même principe sur sa console de salon du moment : la Playsation 3. Chez Microsoft, les succès se mesurent en “point”, là où chez Sony, les trophées sont catégorisés en bronze, argent, or et enfin le trophée ultime de chaque jeu : platine !

Pendant ce temps là, chez Valve, on commence à amener le principe de succès sur PC avec Team Fortress 2, et pour finir, quelle que soit la plateforme, tous les jeux se sont mis à en proposer. Finalement, les succès, c’est une sorte de jeu dans le jeu. Vous avez fini le dernier Tomb Raider ? C’est pas pour cela que vous êtes le meilleur, moi j’ai un ami qui l’a “platiné” sur PS3 ! Vous trouvez que Left 4 Dead 2 n’a pas une énorme durée de vie avec ses quelques maps de base ? Est-ce que vous avez au moins débloqué le succès “Survivant Légendaire” ?

Le milieu du jeu vidéo sera toujours un endroit où se croisent coopération et compétition, et les succès sont là pour pimenter un peu la vie de ceux qui en demandent toujours plus, ou peut-être ennuyés celle de ceux qui n’ont pas besoin de cela pour savoir qu’ils sont les meilleurs.

Etienne Navarre et Killpower vous livrent leurs avis respectifs sur le sujet. Pour ma part, je ne saurais que trop vous recommander le riz Oncle Ben’s. C’est toujours un succès.

Batman


Pour ou contre 001

POUR : Etienne Navarre

Depuis que la Xbox 360 (succès) et WoW (hauts faits) ont instauré les succès à débloquer, le système s’est démocratisé et s’est étendu à toutes les consoles et plate-formes. Steam, Uplay et consorts y vont même de leur recette maison. Là où certains y voient un simple concours avec un phalomètre, d’autres y voient un jeu dans le jeu. Et finalement, les succès à débloquer ajoutent une réelle plus-value à tout type de jeu. Même aux RPG.
D’abord, ils sont optionnels et ne sont pas requis pour terminer un jeu. Ensuite, ils permettent (pour les amateurs de challenge), de rejouer à un jeu avec en se fixant des objectifs particuliers, comme par exemple tuer tel boss sans telle arme, parvenir à tel exploit, trouver tel secret. Et c’est là que toute leur substance s’offre au joueur avide de piment. Un peu à la façon d’un “cap ou pas cap ?”, on se retrouve face à des challenges qui vont allonger la durée de vie d’un jeu pour peu que le principe motive. Je peux comprendre qu’on taxe le principe d’artificialité. Mais s’agissant d’un système optionnel, cela n’a rien de dérangeant.

Enfin, ils permettent d’affronter son plus redoutable adversaire : soi-même. Car on joue au déblocage de trophées d’abord pour tester ses limites et ses capacités de joueur. Et si cela permet de redonner au jeu vidéo son aspect scoring et arcade en se battant contre le score des autres, c’est une bonne chose car ça rapproche les joueurs et les pousse à se surpasser. Les MMO l’ont d’ailleurs bien compris, et motivent les joueurs au dépassement de soi et des autres via, des hauts faits qui récompensent directement le joueur avec des items.
Alors quand les succès permettent de débloquer des bonus (vidéos, artworks, codes…), c’est encore mieux. En revanche, les développeurs rechignent encore trop à offrir ce type de bonus, comme on peut les trouver dans le domaine du cinéma via les DVD et BluRay. Donc de là à les lier aux succès…


Pour ou contre 002

CONTRE : Killpower

Qu’est ce que c’est que cela ? Un succès ! Alors que je suis en plein combat contre un boss, en plein trip, voici qu’un petit carré apparaît en bas de l’écran pour m’avertir que je viens de débloquer un succès. Bonjour l’immersion franchement. le pire, c’est qu’il en apparaît partout des petits carrés succès. J’ai tué 10 créatures, hop succès ! J’ai fini l’acte 1, hop succès ! J’ai été aux toilettes, hop succès ! Ha non pas dans mes toilettes.

Quel intérêt vous demandais-je ? Ce système sorti des jeux consoles n’est là que pour vous montrer que vous avez la plus grosse, car en fait, elle ne vous sert qu’à cela. Et puis comparer vos succès avec votre voisin, quelle jouissance extrême. Savoir que vous avez débloqué plus de choses que lui, vraiment, c’est d’un intérêt ludique puissant. Non, vraiment quand je joue à mon RPG chéri solo, j’aime me comparer aux autres…. D’ailleurs certains jeux usent et abusent de ses saletés au mépris de la qualité du jeu en lui-même, au mépris du précepte même d’un jeu, transformant le joueur en un cobaye qui va totalement modifier son comportement de jeu en fonction de ses succès : tuer 500 ennemis. Pas de problème, je bouge plus et je tire partout. Rester 30 jours aux toilettes. Ha ? Il me faut de la lecture… et surtout ne coupez pas le jus.

Ces succès instaurés par je ne sais quel prodige devrait être inclus dans le jeu dans les statistiques et non pas être un côté représentatif tel les médailles que l’on expose vaillamment sur son torse bombé et dont je me contrefous joyeusement.

Franchement savoir que j’ai débloqué tous les succès d’un jeu, n’est-ce pas flatter mon ego et me vanter, et puis … c’est tout. Qu’est ce que cela apporte à mon expérience de joueur ? Rien. Allez je retourne aux toilettes, allez Hop succès !

Site ayant vécu de 2009 à 2022 et traitant de l'actualité des jeux vidéo RPG. Le site ayant disparu, l'équipe de RPGjeuxvidéo, sous l'action de Killpower, ancien président de RPGFrance, a essayé de rendre hommage aux nombreux rédacteurs qui ont participé au site, en reproposant leurs articles qui, sinon, auraient été perdus à jamais. Si vous êtes l'auteur de cet article, contactez-nous et inscrivez-vous, nous mettrons le texte à jour.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments