Après une longue attente et des promesses démesurées, The Warriorlock (précédemment connu sous le nom de The Meridian Shard), un jRPG très linéaire et narratif qui se déguste (ou pas) comme une nouvelle, est sorti sur Steam le 13 septembre 2018.

La scène d’exposition est très longue (aussi, pensez à sauvegarder dès que vous le pouvez). Elle vous apprend que le héros, Harry, est envoyé au-delà d’un poste-frontière, délivrer un message à une prêtresse disparue. Vous serez accompagné (ou non si vous préférez mourir jeune/seul) par une petite équipe que vous pourrez choisir au début de l’aventure. C’est une mission suicide.

Je ne crois pas si bien dire : dans ce jeu, les premiers combats – au tour par tour – se soldent généralement par un game over, malgré votre petite équipe pleine de talents. Le tout va donc être d’éviter les ennemis plutôt que de les combattre et, si c’est inévitable, de soudoyer ceux qui peuvent l’être pour pouvoir vous enfuir jusqu’à la ville (unique) du jeu et, de là, farmer et grinder comme un porc pour vous enrichir et gagner des niveaux.

Vous ne pourrez acheter qu’une seule arme dans tout le jeu pour un de vos mercenaires. Toutes les pièces d’équipement intéressantes seront ramassées sur les corps de vos nombreux adversaires. Votre armure pourra être améliorée chez le forgeron et les potions achetées chez l’apothicaire. Le jeu est étonnamment prenant une fois qu’on a compris comment survivre (c’est à dire comment s’empêcher de combattre et fuir) et vers la fin du jeu, on ressent une vraie sensation de puissance.

La réalisation est propre pour un jeu fait sur RPG-Maker, avec une interface très jolie, des sprites et des décors bien dessinés. Le développeur (unique) pense que l’intérêt du jeu est autant dans la narration que dans le gameplay. Nous laissons le joueur en décider par lui-même.

La fin vous réservera une grosse surprise. Selon le goût de chacun, elle sera neutre ou mauvaise. En tout cas, elle annonce une suite qui arrivera peut-être dans cinq ou six ans.

Je recommande The Warriorlock, mais très modérément. Si vous acceptez ses points négatifs, l’expérience pourra vous faire passer de bons moment.

+ Des personnages intéressants dans votre équipe
+ Un jeu qui récompense les plus doués
+ Le système d’équipement très “pensé”
+ Des décors très jolis.

Note testeur 06 sur 10

– Le scène d’introduction trèèès longue (edit : possibilité de la sauter par un clic depuis une mise à jour)
– Les combats trop durs au début
– La durée de vie un peu courte
– Le scénario dont l’humour très “nonsense” peut ne pas plaire à tout le monde
– Le manque de marchands
– La fin abrupte (mais dans le cas d’une suite, ce n’est pas gênant).

Vieux gamer ayant connu les premiers jeux vidéos (Pong, Asteroids...), amateur de hack'n slash, de JDR en général, de shoot them up, de beat them all et de jeux de baston, mais aussi de jeux de puzzle (et de vrais puzzles en carton), amoureux du français et du japonais, expatrié vivant au Japon traducteur amateur de l'anglais (les quatre jeux de Soldak Entertainment notamment) et du japonais... Que dire d'autre... Ah oui ! Ecrivain ! Lisez mes livres. On les trouve en Kindle sur Amazon et ici.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments