mercredi, septembre 22, 2021

L’histoire des JDR sur ordinateur #2 – Partie 4 : L’âge d’or (1985-1993)

Relire la partie 3

Interplay a poursuivi son succès avec deux suites, The Destiny Knight (1986) et The Thief of Fate (1991). The Destiny Knight était essentiellement une reprise du premier jeu, utilisant le même moteur mais étendant le monde du jeu à cinq autres villes (le premier jeu s’était déroulé entièrement à Skara Brae) et à une zone sauvage.

Il a également ajouté des banques et des casinos aux services disponibles dans les villes, des sorts spéciaux pour les archimages, des puzzles chronométrés et des combats à distance. Bien que les joueurs puissent importer leurs personnages du premier jeu, le niveau de difficulté est mieux équilibré pour les nouveaux groupes (c’est-à-dire que vous avez beaucoup plus de chances de vous rendre au magasin de Garth pour acheter du matériel avant de mourir).

Bien que les personnages aient vaincu le maléfique Mangar le Noir dans le premier jeu, un autre mage maléfique nommé Lagoth Zanta décide de briser la “Baguette du Destin” en sept morceaux, les dispersant à travers le pays. Comme la baguette a protégé le monde pendant 700 ans, les choses ne sont pas de bon augure si vos personnages ne peuvent pas restaurer la baguette et l’utiliser pour tuer Lagoth Zanta (on se demande ce que la baguette faisait dans le premier jeu, mais c’est ainsi).

Pour résoudre le jeu, il faudra faire appel à un Sage, un procédé qui utilise un système de parser plutôt infantile et frustrant (ndlr : les parser sont des jeux dans lesquels on tape des mots – comme fouiller, entrer, sortir, ouvrir, fermer – pour débloquer l’histoire et la faire avancer).

Bard’s Tale III (C-64): Le troisième jeu est probablement le meilleur de la série, avec de superbes graphiques et juste le bon niveau de complexité.

The Thief of Fate est probablement le jeu le mieux conçu de la série, car il intègre de nouvelles fonctionnalités utiles comme l’auto-cartographie (automap) et la possibilité d’utiliser des objets pour résoudre des énigmes, ce qui ouvre de nombreuses possibilités intéressantes pour un jeu de réflexion. Le troisième jeu est également le plus ambitieux en termes d’univers de jeu ; les joueurs doivent maintenant explorer des “univers” complètement différents, y compris un voyage dans le Berlin nazi !

Electronic Arts a également publié The Bard’s Tale Construction Set d’Interplay pour les plateformes Amiga et MS-DOS du Commodore. Ce set de construction comprenait une version mise à jour du premier jeu de la série (rebaptisé Star Light Festival). Mais surtout, le set a permis aux fans du CRPG de construire leurs propres nouveaux jeux basés sur le moteur amélioré de Thief of Fate.

Le kit de construction était populaire sur de nombreuses plateformes, mais la version la plus utile était disponible pour MS-DOS, qui prenait en charge les disques durs, le VGA, la souris et les cartes son habituelles. Curieusement, alors que la musique était jouée par la carte son, tous les effets sonores étaient délégués au haut-parleur interne du PC, totalement inadéquat.

Parmi les deux jeux les plus connus créés avec le jeu, on trouve The Bard’s Lore : The Warrior and the Dragon, créé par John H. Wigforss, et Nutilan de Dennis Payne. Ces deux jeux étaient destinés à la version PC. Bien sûr, il y avait sans doute des milliers d’autres titres “maison” créés par d’autres fans, mais l’Internet tel que nous le connaissons n’était pas encore arrivé sur la scène. Comme ces développeurs amateurs n’avaient aucun moyen de distribuer leurs jeux à bas prix, la plupart sont perdus pour l’histoire. Heureusement, au moins un développeur ambitieux continue de sortir des jeux conçus avec le système – voir Warrior’s Tale, sorti en 2006.

Si l’incursion initiale d’Electronic Arts dans les CRPG a joué un rôle essentiel dans le développement du genre, The Bard’s Tale n’était pas le seul. Une autre société qui commençait à faire parler d’elle était SSI, un ancien éditeur de jeux de guerre qui s’intéressait désormais au marché naissant des CRPG.

NOTE de RPG Jeux Vidéo : Le 14 août 2018, The Bard’s Tale Trilogy Remaster est sorti et comprend les 3 premiers épisodes de la série. Il s’agit d’une refonte graphique, avec ombres en temps réel et quantité de choses qui rendent le jeu plus vivant. Tout comme pour les combats avec des bruitages et des petites animations. De plus le gameplay a été revu (comme pour les sorts de soins accessibles dès le début) et permet aux joueurs de la nouvelle génération d’accéder au jeu sans être rebutés par une difficulté importante.

Pour les anciens, ne vous inquiétez pas, le mode “Legacy” vous permettra de jouer au titre dans les conditions de la version d’origine.

Bande annonce en vostfr de la director’s Cut

Le 18 juin 2020 est ressorti The Bard’s Tale ARPG : Remastered and Resnarkled, qui est plus un action-RPG avec quelques chansons, mais qui n’a pas grand chose à voir avec les 3 premiers opus de la série.  Le 8 septembre 2018 est sorti The Bard’s Tale IV: Deep Barrow. Ce jeu financé en juillet 2015 grâce à une campagne participative , qui rapporta plus de 1,5 millions de dollars, permit au studio inXile Entertainment de développer une véritable suite en 3D à la licence.

Le début du jeu vous plonge dans la ville de Skara Brae, dans laquelle des fanatiques religieux ont pris le pouvoir. La guilde des aventuriers, dont vous faites rapidement partie, est déclarée hors-la-loi. Vous devrez alors partir à l’aventure en compagnie de 5 compagnons d’armes maximum, pour résoudre des énigmes, explorer des donjons et combattre.

Cette fois-ci, le jeu en vue à la première personne permet de se balader en temps réel et offre des combats au tour par tour, sur une grille de 4×4 cases, 2×4 étant occupées par les adversaires, 2×4 par votre équipe. Il s’agira alors de se positionner sur sa grille en tenant compte des compétences de ses personnages, mais aussi des adversaires avec des capacités qui agiront sur certaines cases selon votre placement. Cela permet des combats riches et variés et une stratégie plus profonde.

Sorti trop tôt, donc avec trop de bugs, il lui faudra de nombreux patchs pour qu’il soit vraiment abouti et une version Director’s Cut en août 2019 verra le jour.

Lire la partie 5.

RPG jeux video killpower |  RPG Jeuxvidéo
Killpower
Joueur depuis très longtemps. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de nombreux RPG traduits bénévolement.

1 COMMENTAIRE

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Relire la partie 4. […]

Tests et avis

Aperçu

1
0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x