mardi, novembre 30, 2021

L’histoire des jeux de rôle sur ordinateur # 3 – Partie 26 : Platine et Age Moderne (1994-2004)

Relire la partie 25

Neverwinter Nights et Knights of the Old Republic

Neverwinter Nights propose le moteur Aurora de BioWare, un moteur entièrement 3D qui promettait des graphismes plus avancés que le bien-aimé vieux moteur Infinity utilisé dans Baldur’s Gate. Pour la première fois, les joueurs disposaient d’une caméra avec mouvement libre qu’ils pouvaient positionner comme ils le souhaitaient. BioWare comprenait également un ensemble d’outils permettant aux joueurs de créer facilement leur propre campagne “Neverwinter Nights“.

Tout comme Baldur’s Gate, Neverwinter Nights permet aux joueurs de créer et de contrôler un seul personnage, mais ils peuvent ajouter des “compagnons”, comme des familiers et jusqu’à deux personnages contrôlés par l’ordinateur. Neverwinter Nights a également suivi la 3ème édition des règles de AD&D vues dans Icewind Dale II, avec un système d’évolution fun et intuitif basé sur les compétences, les exploits et les statistiques.

Neverwinter Nights |  RPG Jeuxvidéo
Neverwinter Nights n’était pas Baldur’s Gate, mais son puissant moteur 3D a engendré l’ère moderne des CRPG.

Bien que les deux jeux aient beaucoup en commun, il existe de nombreuses différences importantes entre Neverwinter Nights et Baldur’s Gate II. La plus importante est peut-être le fait que l’avatar du joueur n’est pas aussi intégré dans l’intrigue. Au lieu de cela, le personnage du joueur commence comme un aventurier “à l’ardoise blanche” qui a répondu à un appel de Lady Aribeth pour aider la ville de Neverwinter. Neverwinter a été frappée par un fléau mortel. Il ne faut pas longtemps au joueur pour apprendre que ce fléau n’est qu’une partie d’une conspiration beaucoup plus vaste visant à prendre le contrôle de la ville de Neverwinter, et les racines de la trahison sont profondes. Le joueur dispose d’une certaine marge de manœuvre pour diriger l’action de son avatar ; il peut être un saint, un mercenaire impitoyable ou un sociopathe infernal. Ces choix se font principalement dans les options de dialogue, mais aussi dans les quêtes secondaires que le joueur accepte ou rejette.

Les packs d’extension pour ce jeu à succès n’ont pas tardé à arriver. Le premier était Shadows of Undrentide, développé par Floodgate Entertainment (NOTE de RPG Jeux Vidéo : Nous on a trouvé BioWare comme développeur) et publié par Atari Inc. en 2003. Shadows of Undrentide n’était pas ce que la plupart des joueurs attendaient à l’époque ; plutôt que de prolonger la campagne originale, il en a ajouté une toute nouvelle qui était recommandé pour de nouveaux personnages. Outre l’ajout de cinq nouvelles classes de “prestige” pour les personnages avancés, l’extension a reçu des critiques généralement favorables (mais pas extra) de la part des critiques.

L’extension suivante, Hordes of the Underdark, est apparue quelques mois plus tard. Heureusement, ce voyage dans la patrie du drow s’est bien mieux déroulé que Descent to Undermountain mentionnée plus haut. Outre quelques batailles épiques qu’aucun joueur ne pourra oublier, Hordes of the Underdark a également ajouté de nombreux nouveaux atouts au jeu, dont 50 nouveaux exploits et 40 nouveaux sorts. Cette expansion massive a été accueillie par des critiques allant de bonnes à très bonnes, dont certaines le considèrent comme un jeu encore meilleur que la campagne originale. Kingmaker, une extension sortie en 2005, offre trois “modules premium” supplémentaires pour Neverwinter Nights.

Le jeu de BioWare le plus célèbre de l’ère moderne est Star Wars : Knights of the Old Republic, publié en 2003 par Electronic Arts et LucasArts. Comme le titre l’indique, ce jeu est basé sur la franchise Star Wars et le jeu de rôle Star Wars a développé Wizards of the Coast (les héritiers de TSR). Il s’agit d’un jeu très ambitieux basé sur un moteur Aurora très modifié appelé Odyssey, et qui propose des combats au tour par tour. Bien que Neverwinter Nights ait impressionné les critiques, Star Wars : Knights of the Old Republic les a fait tomber de haut, plusieurs le revendiquant comme l’un des meilleurs CRPG jamais réalisés.

LE DEUXIÈME JOUR DE JEU, JE ME SUIS ASSIS À MON BUREAU ET J’AI COMMENCÉ À JOUER À 10 HEURES DU MATIN. À PARTIR DE LÀ, JE NE ME SUIS PLUS LEVÉ POUR RIEN JUSQU’À 18 HEURES CE SOIR-LÀ. PAS LE DÉJEUNER, PAS MÊME LES TOILETTES. VOILÀ POURQUOI KNIGHTS OF THE OLD REPUBLIC EST BON. – ALLEN RAUSCH SUR GAMESPY, 23 NOVEMBRE, 2003.

Star Wars : Knights of the Old Republic se déroule quelque 4 000 ans avant le film, mais c’est toujours un truc de Jedi. En effet, le joueur peut décider quel côté de la Force suivre. Tout comme dans Neverwinter Nights, les joueurs peuvent choisir parmi des quêtes secondaires, dont beaucoup permettent de les identifier comme étant bonnes ou mauvaises. Le jeu est truffé de détails et d’histoires, et offre une trentaine d’heures de jeu hautement addictif. Les critiques ont salué l’excellence de l’écriture et des dialogues, ce qui est rare pour un joueur du CRPG. Le jeu a remporté d’innombrables prix et est probablement le CRPG le plus célèbre de l’âge moderne.

NOTE de RPG Jeux Vidéo : Il semble qu’un remake/remaster soit en cours de développement pour ces deux produits. Voir cette news.

Knights%20of%20the%20Old%20Republic |  RPG Jeuxvidéo
Peu de titres sous licence ont bénéficié de l’impact que KOTOR a eu sur l’industrie du jeu.

Les suites de Neverwinter Nights et Knights of the Old Republic ont été développées par une société nommée Obsidian Entertainment, qui s’est formée après la disparition du studio Black Isle. Les deux jeux ont été créés avec le moteur Odyssey de BioWare. Malheureusement, ni Knights of the Old Republic II : The Sith Lords (2005), ni Neverwinter Nights 2 (2006) n’ont attiré la ferveur de leurs prédécesseurs.

Lire la partie 26.

RPG jeux video killpower |  RPG Jeuxvidéo
Killpower
Joueur depuis très longtemps. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de nombreux RPG traduits bénévolement.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Tests et avis

Aperçu

0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x