samedi, avril 17, 2021

L’histoire des JDR sur ordinateur #2 – Partie 17 : L’âge d’or (1985-1993)

Relire la partie 16


Il existe des jeux tels que Faery Tale Adventure de MicroIllusion en 1987, un CRPG à la troisième personne et en temps réel qui, à bien des égards, anticipe Diablo et Baldur’s Gate. Et comment peut-on être assez insensé pour mentionner Alien Fires et non Drakkhen d’Infogrames, Keef the Thief d’Electronic Arts ou Legacy of the Ancients ? Hillsfar, bonjour ? Où se trouve Times of Lore ? Dragon Wars ? Age of Adventure ? Même si cet article porte explicitement sur les RPG informatiques, n’est-il pas insensé de ne pas couvrir au moins les classiques de la console Dragon Warrior (NOTE de RPG Jeux vidéo : il parle de Dragon Quest), The Legend of Zelda et Final Fantasy ? Si j’ai omis de mentionner le CRPG que vous aimez plus que la vie elle-même, veuillez accepter mes humbles excuses, j’ai sincèrement fait de mon mieux.

The Faery Tale Adventure gameplay sur Amiga

Cependant, alors que je peux pas voir la haine s’accumuler dans ma file d’attente de courriels, il y a un dernier jeu dont je dois simplement parler si je veux échapper à une foule de lynchages en colère, et c’est Legend of the Red Dragon (là, vous pouvez détacher votre stylo maintenant !). Legend of the Red Dragon (désormais LoRD), un jeu dont beaucoup d’entre nous se souviennent, est un jeu vidéo de rôle en ligne en mode texte, sorti en 1989 par Robinson Technologies une société fondée par Seth Able Robinson.

Faery%20Tale%20Adventure%20%28Amiga%29 |  RPG Jeuxvidéo
Faery Tale Adventure (Amiga). Le combat à la troisième personne en temps réel n’est pas facile quand on ne sait avec quel bouton attaquer.

Néanmoins, bien que le jeu manque de graphisme et soit simpliste, même comparé aux roguelikes, son texte coloré et son humour en ont fait un jeu très jouable et mémorable. Qui pourrait flirter avec Violet la Barmaid ou Seth le Barde dans l’auberge locale ? En outre, LoRD est un jeu facile à modifier grâce à des modules complémentaires tiers, et un certain nombre de ces modules en jeu ont été créés et largement distribués.

Le logiciel a d’abord été disponible pour la plateforme Amiga, mais il a rapidement été porté sur MS-DOS. Robinson a même sorti une suite en 1992, appelée New World, qui s’écarte radicalement du premier jeu. En fait, il s’agit d’un jeu multijoueur en temps réel qui est beaucoup plus roguelike.

Pour ceux qui veulent goûter à LoRD, il est possible de consulter Legend of the Green Dragon, un jeu sur navigateur qui rend hommage à ce classique.

Conclusions finales

Certains se sont demandés (assez bruyamment, d’ailleurs) pourquoi j’ai choisi d’appeler cette époque “l’âge d’or”, arguant que tout ce qui est vraiment “d’or” s’est produit soit avant 1985, soit après 1993. Je ne peux pas nier qu’à un moment donné, j’ai dû prendre des décisions difficiles. Il est clair que tous les jeux sortis pendant cette période, voire la plupart, ne sont pas dignes de respect ; beaucoup sont des clones sans âme ou des conneries absolues.

Certains des chefs-d’œuvre de l’âge d’or ne sont pas vraiment ce que nous appellerions des “originaux”, mais simplement des combinaisons réussies d’éléments tirés de jeux plus anciens et contemporains. Néanmoins, ce que je vois se produire entre 1985 et 1993 est un énorme déferlement de nouveaux jeux et de nouvelles idées, et, plus important encore, d’innovations à tous les niveaux.

Dragon Warrior alias Dragon Quest sur NES

Les développeurs du CRPG ont été obligés de réinventer la formule pour suivre les nouveaux développements matériels et logiciels, comme le choix généralisé de l’interface graphique moderne, du disque dur et du CD-ROM. Il est étonnant de penser à quel point il était difficile pour les développeurs d’apprendre à mettre en œuvre une souris de manière efficace, et encore moins de faire face à une palette de couleurs en croissance exponentielle et à de nouvelles cartes son.

Les joueurs attendaient de plus en plus, et ce n’est vraiment qu’après l’âge d’or que des développeurs comme BioWare ont finalement pu consolider tous les acquis des développeurs précédents et produire des CRPG vraiment modernes.

De nos jours, il est trop facile de regarder des jeux comme The Bard’s Tale, Quest of the Avatar, Bane of the Cosmic Forge, The Pool of Radiance, Wasteland, ou même Dungeon Master et de se demander pourquoi tout ce tapage était si important. Néanmoins, ce sont les jeux qui ont mené directement au CRPG moderne, et quiconque apprécie les Elder Scrolls, Diablo, ou Dungeon Siege ne devrait pas manquer de faire son entrée dans Wizard’s Crown et Alternate Reality.

Final Fantasy 1 sur Nes

Dans le troisième volet, je vais couvrir l'”Âge de Platine”, qui comprendra tous les classiques que j’ai promis ci-dessus et bien d’autres comme Baldur’s Gate, The Elder Scrolls, ainsi que Diablo et Planescape : Tourment. A bientôt !

Lire le dossier 3.

Image |  RPG Jeuxvidéo
Killpower
Joueur depuis très longtemps. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de nombreux RPG traduits bénévolement.

4 Commentaires

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Earthfire

Ben bravo, c’est du boulot d’avoir fait tout ça. Merci
Peut être faire une petite synthèse des 16 parutions. Par exemple un tableau avec la liste des jeux évoqués pour qu’on vote pour le meilleur CRPG de l’âge d’or.

Waylander

Pour moi cette série est très bien comme ça. Continuez, c’est du bon travail.

Tests et avis

Aperçu

4
0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x