lundi, juin 14, 2021

L’histoire des jeux de rôle sur ordinateur # 3 – Partie 21 : Platine et Age Moderne (1994-2004)

Relire la partie 20.

La véritable suite, Baldur’s Gate II : Shadows of Amn, est apparue en 2000 et est devenue un best-seller instantané. Bien que le jeu continue d’utiliser l’Infinity Engine, les graphismes ont été revus (800×600 ainsi que l’ancien 640×480) et tirent parti des nouveaux accélérateurs 3D qui font fureur chez les joueurs de Windows. Baldur’s Gate II : Shadows of Amn a également ajouté de nouvelles classes, de nouvelles spécialisations, et des compétences sympas comme le combat avec deux armes simultanément. De plus, plusieurs des personnages bien-aimés sont de retour du premier jeu, dont Imoen, et cette fois-ci, les conflits de personnalité (et même les conflits romantiques) entre les membres du groupe sont encore plus déterminants pour le gameplay. Les critiques de l’époque se sont empressés de faire l’éloge du jeu et de lui donner les meilleures notes possibles ; il n’a pas fallu un orbe de vraie vision pour savoir que ce jeu était platine. Le deuxième Baldur’s Gate est encore meilleur que le premier, et est largement reconnu comme le meilleur CRPG jamais réalisé.

L’histoire reprend là où le premier Baldur’s Gate s’arrête (ce qui est une raison de plus pour les nouveaux joueurs de commencer par le premier jeu). Malheureusement, il est un peu difficile de parler de l’histoire de Baldur’s Gate II : Shadows of Amn sans dévoiler la fin choc de la première partie, donc je vais juste dire brièvement qu’il s’agit surtout du sang maléfique qui coule dans les veines de votre avatar. Malheureusement, votre quête de réponses est brutalement interrompue par un certain Jon Irenicus, un mage malfaisant qui vous capture, vous et vos amis, dans le but de vous voler vos pouvoirs pour lui. L’histoire se complique et s’envenime rapidement, mais il suffit de dire que vous irez en enfer et en reviendrez.

“IL NE FAIT AUCUN DOUTE QUE BALDUR’S GATE II : SHADOWS OF AMN MÉRITE DE FIGURER PARMI LES MEILLEURS JEUX DE L’ÉPOQUE, VOIRE PARMI LES PLUS GRANDS JEUX DE TOUS LES TEMPS”. – ÉQUIPE DE RÉDACTION DE GAMESPOT, 27 MARS 2006.

L’un des aspects les plus appréciés de Baldur’s Gate II : Shadows of Amn est le degré de liberté qu’il offre aux joueurs. De nombreuses quêtes sont facultatives, et il existe de nombreux chemins différents dans le jeu qui modifient considérablement les événements. Les joueurs peuvent soit “s’en tenir à l’intrigue principale” et ignorer ces nombreuses diversions, soit s’y impliquer à tel point qu’ils risquent de perdre complètement le fil de l’histoire principale. Et, comme pour le jeu original, la dynamique de groupe joue un rôle énorme dans le gameplay qui va bien au-delà des simples tactiques de combat. Le fait de mélanger et d’associer des personnages ayant des éthiques et des valeurs différentes peut donner lieu à un “drame” très intéressant que chacun devrait vivre au moins une fois, en particulier dans un jeu où les doubleurs des voix sont si exceptionnels. Le multijoueur est également pris en charge, de sorte que les joueurs ayant quelques amis de même sensibilité peuvent se rapprocher encore plus de l’ancienne expérience de jeu sur table via leur réseau domestique.

En 2001, BioWare a publié une extension pour Baldur’s Gate II appelée Throne of Baal. Cette importante extension représente le dernier chapitre de la saga, et est indispensable pour tout fan des autres jeux. Elle ajoute également de nouveaux objets, des sorts et encore plus de capacités de classe. L’extension ajoute également un donjon nommé “Watcher’s Keep” qui peut être accessible durant certains chapitres du jeu Baldur’s Gate II : Shadows of Am. Cependant, l’aspect dont la plupart des gens se souviennent de ce jeu est peut-être le degré de pouvoir divin que votre avatar a atteint à la fin du jeu. C’est une belle fin pour une belle série.

Qu’est-ce qui rend les jeux de Baldur’s Gate si géniaux ? Encore une fois, je pense qu’il est clair que c’est plus une question de savoir-faire que de génie. Avec Baldur’s Gate, nous avons de bonnes histoires, des personnages amusants, des quêtes intéressantes, des combats importants et de qualité et une interface intuitive. Les graphismes, le son et la musique sont attrayants et ajoutent beaucoup à l’ambiance subtile du jeu. Le meilleur témoignage de l’attrait durable du jeu est peut-être le fait qu’aucun élément ne semble s’élever au-dessus des autres. Il n’y a pas de gadgets, mais un gameplay solide et de qualité.

NOTE de RPG Jeux Vidéo : Les jeux de la série connaitront plusieurs remakes. Baldur’s Gate: Enhanced Edition sort en 2012 et Baldur’s Gate II: Enhanced Edition en 2013. Ces versions sont développées par Overhaul Games. La première de ces rééditions connait une extension intitulée Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear publiée en 2016 et conçue par Beamdog. On pourra dire que le travail sur ses versions sont plutôt légères et permettent de ne pas dénaturer les jeux : Une interface utilisateur adaptée, un dézoom et un zoom sur l’action (même si en gros plan c’est moche). Les anciens joueurs se sont plaints d’un manque de mise à jour, les nouveaux ont pu découvrir des perles suffisamment modernisées pour y prendre goût.

En 2019, le studio belge Larian Studios annonce travailler sur un troisième opus de la série, Baldur’s Gate III. WOTC ayant été enthousiaste du travail du studio sur la licence Divinity: Original Sin leur donne les droits d’exploiter la licence et de développer ce troisième opus. Surfant sur leur modèle économique, Larian Studios sort le jeu en accès anticipé sur Steam le 6 octobre 2020.

L’histoire se passe un siècle après les événements des deux premiers jeux. Elle reprend l’univers des Royaumes Oubliés et met le joueur ou la joueuse dans la peau d’un avatar capturé par des Illithids, des créatures maléfiques qui lui insèrent de force un parasite mental dont le personnage devra tenter de se libérer. En cours de route, l’avatar va rencontrer compagnons qu’il pourra ou non recruter et faire combattre à ses côtés.

Si le côté technique est bien au rendez-vous grâce au savoir-faire du studio belge, certains anciens joueurs n’apprécient pas cette vision pour plusieurs raisons compréhensibles, mais discutables pour les nouveaux venus qui s’enchantent devant un jeu AD&D nouvelle génération. En fait, Larian Studios reprend son système de combats au tour par tour et l’implémente dans Baldur’s Gate III. Comme le souligne Matt Barton la licence Baldur’s Gate s’est démarqué des autres CRPG grâce à son système de jeu en temps réel avec pause active qui se montre précurseur à l’époque. Aujourd’hui nous revenons à un système de tour par tour, alors que les autres CRPG en vogue comme Pillars of Eternity II: Deadfire et Kingmaker : Pathfinder proposent un double système au choix quand on joue : temps réel avec pause et tour par tour.

De plus, le jeu utilise les règles officielles de AD&D 5ème édition, alors que les deux premiers suivaient celle de la seconde édition, ce qui éloigne un peu plus les systèmes de jeu. On notera aussi que l’accentuation a été mis sur la représentation des dés visuellement, là où les deux premiers les cachaient totalement.

Beaucoup de joueurs reprochent au studio d’abuser des relations entre les compagnons et l’avatar, de mettre trop en avant les interactions avec le décors ce qui rapproche Baldur’s Gate III de la licence Divinity: Original Sin. Et les graphismes n’arrangent rien, car ils sont plus proche de dernier jeu que des anciens Baldur’s Gate qui ont presque 20 ans.

L’avantage que le jeu soit en accès anticipé pour au moins un an, c’est que le studio va pouvoir rectifier le tir en fonction du retour des joueurs. Mais dans tous les cas, le patron du studio, Swen Vinckle, a bien précisé que le jeu resterait avec un système de combat au tour par tour.

Pour plus d’informations sur cette licence, vous pouvez vous rendre sur de nombreux liens que nous vous proposons sur le site : BALDUR’S GATE III ou la renaissance de D&D, Traduction de l’entretien entre Techradar et Swen Vincle, sur comment ils élaborent Baldur’s Gate 3, Larian affiche ses ambitions pour Baldur’s Gate 3, Baldur’s Gate 3 annoncé !

Lire la partie 22.

RPG jeux video killpower |  RPG Jeuxvidéo
Killpower
Joueur depuis très longtemps. Testeur et rédacteur depuis 1999 de RPG, même les pires. Relecteur de nombreux RPG traduits bénévolement.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Tests et avis

Aperçu

0
Envie de laisser un commentaire ? x
()
x